Les Québécois estiment toujours sensé l'achat d'une maison, mais sont moins susceptibles de faire un achat, selon un sondage de RBC

MONTRÉAL, le 26 mars 2013 /CNW/ - Bien que la majorité des Québécois sondés (87 %) n'aient pas l'intention d'acheter une maison au cours des deux prochaines années, ils croient que l'achat d'une maison ou d'une copropriété constitue un bon investissement (84 %), selon la 20e Enquête annuelle sur les tendances du marché résidentiel.

Compte tenu des prix actuels des maisons, les Québécois sont divisés presque à parts égales entre ceux qui croient qu'il est plus judicieux d'acheter une maison maintenant (49 %) et ceux qui jugent préférable d'attendre l'année prochaine (52 %). Là où l'opinion des Québécois se rapproche le plus de celle des Canadiens en général, c'est dans leur description du marché actuel de l'habitation : quatre répondants sur dix le considèrent comme équilibré (40 % ; moyenne nationale : 40 %), alors que 37 % des Québécois affirment qu'il s'agit d'un marché acheteur (moyenne nationale : 35 %).

« Les opinions divergent en ce qui a trait au marché actuel de l'habitation. Les Québécois ont une grande confiance en la valeur de l'investissement immobilier, mais certaines incertitudes concernant la direction que prendront le prix des maisons et les taux hypothécaires pourraient avoir un effet négatif sur les intentions d'achat, explique Danielle Coutlée, directrice, Vente stratégique et soutien, Direction du Québec, RBC Banque Royale. Plus que jamais, les Canadiens ont besoin de l'expertise des professionnels de l'immobilier et des conseillers en prêts hypothécaires pour déterminer un plan adapté à leur situation dans un marché caractérisé par l'incertitude. »

Faits saillants :

  • Plus de la moitié des Québécois sondés (52 %) s'attendent à ce que les taux hypothécaires demeurent stables au cours des douze prochains mois, et le tiers (33 %) croient qu'ils augmenteront. Tout de même, 15 % des Québécois pensent que les taux hypothécaires seront moins élevés dans un an, soit une proportion plus importante que partout ailleurs au Canada.
  • Quatre résidents du Québec sur dix (40 %) croient que les prix des maisons seront plus élevés à la même période l'an prochain ; ils sont suivis de près par ceux qui croient que les prix demeureront les mêmes (37 %). Environ le quart des Québécois s'attendent à ce que les prix des maisons soient moins élevés à la même période l'an prochain (24 %).
  • Les Québécois figurent parmi les moins enclins à croire que les modifications récemment apportées à la réglementation hypothécaire auront une incidence sur l'entrée des Canadiens dans le marché (69 % ; moyenne nationale : 75 %).

À l'échelle nationale, quatre Canadiens sur dix (40 %) qui prévoient effectuer un achat au cours des deux prochaines années seront des accédants à la propriété. Les Canadiens adoptent majoritairement une approche attentiste à l'égard de l'achat d'une maison : 15 % seulement sont susceptibles de faire un achat au cours des deux prochaines années, ce qui représente une diminution par rapport à l'an dernier (27 %). Cette baisse de 12 points de pourcentage constitue la plus importante chute d'une année sur l'autre observée dans ce sondage annuel au chapitre de l'intention d'achat.

Des faits saillants sont aussi disponibles pour la Colombie-Britannique, l'Alberta, la Saskatchewan et le Manitoba, l'Ontario et les provinces de l'Atlantique.

À propos des conseils de RBC sur le marché résidentiel
Les Canadiens peuvent consulter le Centre d'expertise RBC, ressource en ligne conçue pour les renseigner sur tous les aspects de l'accession à la propriété. Les vidéos, les articles et les calculatrices en ligne que l'on y trouve peuvent les renseigner sur l'achat d'une maison, qu'il s'agisse ou non d'un premier achat, ou sur la rénovation. Plus de 1 400 conseillers en prêts hypothécaires de RBC, partout au pays, offrent aux Canadiens des conseils professionnels gratuits et sans obligation au sujet des produits et des services hypothécaires de RBC.

À propos de la 20e Enquête annuelle RBC sur les tendances du marché résidentiel
RBC est le plus grand prêteur hypothécaire au Canada. Plus importante source de conseils financiers pour l'achat de maisons au Canada, RBC effectue des études auprès des consommateurs pour renseigner les Canadiens sur leurs marchés locaux.

Ce ne sont là que quelques-unes des conclusions d'un sondage RBC mené par Ipsos Reid du 31 janvier au 8 février 2013. Le sondage en ligne a été réalisé à partir d'un échantillon aléatoire de 3 005 Canadiens d'âge adulte. Avec un échantillon de cette taille, les résultats sont considérés comme précis à ± 3,0 points de pourcentage près, 19 fois sur 20, comparativement à ce qu'ils auraient été si l'ensemble de la population canadienne avait été consultée. La marge d'erreur est plus grande par région ou sous-groupes de la population sondée. Ces données ont été pondérées statistiquement pour assurer que la composition de l'échantillon, par région et par âge et sexe, reflète celle de la population canadienne d'après les données du recensement de 2011.


SOURCE : RBC (French)

Renseignements :

Raymond Chouinard, Communications RBC, 514 874-6556 
Ka Yan Ng, Communications, RBC, 416 974-1794


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.