Les Québécois dévoilent leur penchant pour certaines dépenses malsaines

Une nouvelle étude démontre que les repas au restaurant, les cigarettes, les vêtements et les billets de loterie figurent parmi les principales habitudes de dépenses malsaines

MONTRÉAL, le 12 nov. 2013 /CNW/ - Selon une nouvelle étude publiée aujourd'hui, les trois quarts des Québécois sont prêts à s'attaquer à leurs habitudes de dépenses malsaines. L'étude, Chaque dollar compte, a été réalisée par Capital One Canada et SOS Dettes à l'occasion du lancement de la deuxième édition de la semaine québécoise de l'éducation sur le crédit qui se déroule du 12 au 15 novembre.

Cette étude approfondie révèle qu'une grande majorité de Québécois ont l'impression d'avoir perdu le contrôle de leurs finances et pensent que le principal problème est leur incapacité à se débarrasser d'habitudes malsaines. Il est stupéfiant de constater que 77 % des répondants ont avoué savoir qu'ils dépensent trop d'argent sur certaines choses, mais qu'ils ont toute fois de la difficulté à s'empêcher de le faire.

Souper au restaurant (30 %), acheter des cigarettes (23 %), dîner au restaurant (27 %), acheter des vêtements (24 %) et acheter des billets de loterie (22 %) figurent parmi les principales habitudes malsaines dévoilées.

« Les habitudes malsaines sont une forme de dépendance. Les gens doivent vraiment faire des efforts pour briser ce cercle vicieux », affirme Estelle Forget de SOS Dettes. « Les achats impulsifs peuvent sembler inoffensifs en petites quantités, mais ils s'accumulent très vite et vous entraînent dans une spirale d'endettement. »

Un nombre moins élevé de Québécois regrettent d'avoir fait des dépenses majeures qui nécessitent habituellement de la planification et des économies. Seulement 10 % pensent qu'ils auraient dû s'acheter une maison plus abordable et 17 % une voiture moins chère. Les regrets varient de façon importante selon les groupes d'âge. Les Québécois âgés de 18 à 29 ans sont presque deux fois plus susceptibles de regretter leurs dépenses en boissons et en soupers au restaurant que ceux âgés de plus de 50 ans (53 % contre 32 %). En outre, près d'un tiers (31 %) des Québécois âgés de plus de 50 ans regrettent d'acheter trop de billets de loterie.

« Les habitudes malsaines ont toutes une chose en commun : elles procurent une satisfaction immédiate, mais brève », déclare Pascal Bricault, directeur au Québec pour Capital One Canada. « La planification et le contrôle des finances permettent d'utiliser votre argent pour vous offrir des choses qui vous aideront à atteindre vos objectifs. »

Cette année, le thème de la semaine de l'éducation sur le crédit est « chaque dollar compte ». Chaque jour, les Québécois doivent faire énormément de choix dans leurs dépenses de toutes tailles. « Chaque dollar compte » permet aux Québécois de contrôler leurs dépenses. Des activités ayant pour but d'améliorer les connaissances financières des gens auront lieu à Montréal et partout au Québec tout au long de la semaine. Visitez le www.cewc.ca pour en savoir plus.

SOS Dettes et Capital One Canada offrent les conseils suivants pour que « chaque dollar compte » :

  • faites le suivi de vos habitudes de dépenses pendant un mois et cernez vos habitudes malsaines;
  • établissez un budget mensuel qui vous aidera à freiner vos habitudes malsaines;
  • trouvez des solutions de rechange économes. Par exemple, si votre habitude malsaine est d'acheter du café coûteux, préparez-le à la maison;
  • une fois par mois, offrez-vous l'objet de votre habitude malsaine - vous l'apprécierez davantage;
  • réfléchissez avant de dépenser. Avant d'effectuer un achat impulsif, pensez à ce que vous pourriez faire d'autre avec cet argent.

À propos du sondage 

En septembre 2013, SOS Dettes et Capital One Canada ont commandé un sondage mené auprès de 803 Canadiens également répartis dans les quatre grandes régions du Canada (Ouest, Ontario, Québec et Est) et la marge d'erreur était de +/- 3,5 %, 19 fois sur 20.

À propos de SOS Dettes

SOS Dettes - Solutions à l'endettement est un organisme de bienfaisance enregistré, à but non lucratif. Il fait partie de la famille de Credit Canada Debt Solutions, chef de file des agences-conseils à but non lucratif en crédit des particuliers au Canada, qui aide gratuitement des milliers de familles à résoudre leurs problèmes d'endettement depuis 2005.

À propos de Capital One

Pourvue de bureaux situés à Toronto et à Montréal, Capital One offre aux consommateurs canadiens une gamme de cartes de crédit MasterCard concurrentielles depuis 1996, qui comprend maintenant la série de cartes de récompenses Plus, régulièrement citées par les principaux experts en programme de récompenses parce qu'elles offrent une grande valeur aux consommateurs. Capital One Canada est une division de Capital One Bank, une filiale de Capital One Financial Corporation, située à McLean en Virginie (NYSE : COF). Capital One est d'avis qu'il est possible de doter les Canadiens des moyens nécessaires afin qu'ils arrivent à gérer leurs finances grâce à des programmes et des ressources comme le site lecreditdemystifie.ca, la semaine canadienne de l'éducation sur le crédit et le défi d'éducation financière de Capital One.

SOURCE : Capital One Canada

Renseignements :

Personnes-ressources :
Estelle Forget, SOS Dettes
514-375-0138
poste 7613
eforget@sosdettes.ca

Laurel Ostfield, Capital One
416‑549‑2753
laurel.ostfield@capitalone.com

 

Profil de l'entreprise

Capital One Canada

Renseignements sur cet organisme

SOS Dettes

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.