Les provinces riches en ressources méritent les meilleures notes dans le bilan économique « Les performances du Canada »

Le Canada obtient une note globale de « B » - mais de nombreuses provinces accusent du retard au chapitre de la croissance de la productivité

OTTAWA, le 15 mai 2014 /CNW/ - Les économies axées sur les ressources que sont l'Alberta, la Saskatchewan et Terre-Neuve-et-Labrador peuvent être fières du « A+ » que leur confère leur performance économique. Les autres provinces doivent se contenter d'un « B » ou moins, selon le bilan comparatif du Conference Board du Canada « Les performances du Canada : Économie » qui, pour la première fois, établit des comparaisons entre les 10 provinces et 16 pays avancés. S'inspirant d'analyses antérieures du programme « Les performances du Canada », le bilan comparatif sur l'économie publié aujourd'hui est le premier d'une série de six sur la performance socio-économique du Canada et des provinces à paraître au cours des 12 prochains mois.

« L'Alberta, la Saskatchewan et Terre-Neuve-et-Labrador sont des économies de niveau « A+ »; elles se classent au-dessus de tous les pays avancés que nous avons analysés, affirme le premier vice-président et économiste en chef, Glen Hodgson. La hausse des revenus dans ces provinces a fait augmenter les dépenses de consommation, ce qui a stimulé le secteur des services et l'activité immobilière. »


FAITS SAILLANTS

 

  • L'Alberta, la Saskatchewan et Terre-Neuve-et-Labrador reçoivent toutes trois « A+ » pour leur bilan économique.
  • Le Canada arrive au 5e rang du classement global des pays auxquels il se compare, ce qui lui vaut un « B ».
  • Les piètres résultats du Canada en ce qui a trait à la croissance de la productivité du travail ainsi qu'à l'investissement direct étranger entrant et sortant suscitent des inquiétudes quant à sa prospérité à long terme.


L'Australie, le pays comparable le mieux classé, remporte un « A » pour l'ensemble de sa performance. L'Irlande, les États-Unis et la Norvège obtiennent aussi un « A ». Le Canada dans son ensemble reçoit la note « B » et se retrouve au 5e rang des 16 pays.

Parmi les provinces, l'Ontario, la Colombie-Britannique et l'Île-du-Prince-Édouard affichent des notes globales de « B » dans leur bilan économique. Le Manitoba et le Québec obtiennent un « C », et la Nouvelle-Écosse et le Nouveau-Brunswick, un « D ». Les trois territoires dépassent la plupart des provinces au regard des six indicateurs économiques pour lesquels il existe des données. Toutefois, nous ne leur avons pas attribué de note globale faute de données disponibles pour chacun des huit indicateurs économiques analysés dans Les performances du Canada.

« Pour le Canada dans son ensemble et plusieurs provinces, bon nombre de ces notes reflètent davantage les performances récentes, inférieures à la normale, des pays comparables, surtout ceux de la zone euro et les États-Unis, ajoute M. Hodgson. Toutefois, le dénominateur commun pour bien des provinces est le retard qu'elles accusent au chapitre de la productivité, un immense défi à relever pour assurer la prospérité économique future. »

Notre bilan comparatif Les performances du Canada permet de déterminer dans quelle mesure le Canada et ses provinces réussissent à atteindre leur objectif, celui d'une qualité de vie supérieure et durable pour leurs citoyens. Six catégories de rendement ont été évaluées : l'économie, l'éducation et les compétences, l'innovation, l'environnement, la santé et la société. Le classement économique a été établi à l'aide des huit indicateurs suivants :

  • Le revenu par habitant - le produit intérieur brut (PIB) divisé par le nombre d'habitants (2013);
  • La croissance du PIB - le taux d'augmentation de la production économique après rajustement en fonction de l'inflation (2013);
  • La croissance de l'emploi - le taux d'augmentation de l'emploi (2013);
  • Le taux de chômage - la proportion des sans-emploi dans la population active (2013);
  • L'inflation - le taux d'inflation en 2013 par rapport à la fourchette cible de maîtrise de l'inflation de 1 à 3 % établie par la Banque du Canada;
  • La croissance de la productivité du travail - la variation en pourcentage de la production par heure travaillée (moyenne annuelle sur cinq ans, 2008-2012);
  • L'investissement direct étranger (IDE) de création sortant - les investissements d'entreprises canadiennes à l'étranger qui favorisent l'expansion d'une entreprise existante ou la création d'une nouvelle entreprise, contrairement à la fusion ou à l'acquisition (moyenne annuelle sur cinq ans, 2008-2012);
  • L'investissement direct étranger (IDE) de création entrant - les investissements d'entreprises étrangères qui favorisent l'expansion d'une entreprise existante ou la création d'une nouvelle entreprise, contrairement à la fusion ou à l'acquisition (moyenne annuelle sur cinq ans, 2008-2012).

Dans l'ensemble, le Canada obtient des « A » pour la croissance du PIB et la croissance de l'emploi, et des « B » au chapitre de l'inflation et du taux de chômage.

Ses « C », notamment en matière de croissance de la productivité du travail et d'IDE de création entrant, de même que son « D » en matière d'IDE de création sortant ont de quoi inquiéter. En effet, ces notes concernent des indicateurs qui influent sur la prospérité à long terme. La productivité mesure l'efficacité de la production des biens et des services; à ce titre, elle est le déterminant le plus important de la prospérité d'un pays à plus long terme. L'IDE, entrant et sortant, est généralement considéré comme un facteur de croissance de la productivité.

Voici la liste des 16 pays comparables au Canada analysés, et leurs notes :

  • « A » - Australie, Irlande, États-Unis, Norvège;
  • « B » - Canada, Suisse, Royaume-Uni, Suède, Allemagne, Autriche;
  • « C » - Japon, Danemark, Pays-Bas;
  • « D » - Belgique, Finlande, France.

Les performances du Canada est un programme de recherche continu au Conference Board du Canada qui vise à aider les décideurs à prendre connaissance des forces et des faiblesses des différentes régions canadiennes sur le plan de la performance socio-économique. Cette année, pour la première fois, l'analyse propose également un classement des provinces et des territoires.

Le bilan comparatif sur l'éducation et les compétences paraîtra en juin. Les autres bilans suivront au cours des 12 prochains mois.

Commentaire video de Marie Christine Bernard, Codirectrice prévision économique provinciale et territorial.

Bas de vignette de la vidéo : "Vidéo : Marie Christine Bernard, Codirectrice prévision économique provinciale et territorial, Le Conference Board du Canada explique Les performances du Canada.". Lien URL de la vidéo : http://stream1.newswire.ca/cgi-bin/playback.cgi?file=20140515_C1337_VIDEO_FR_2169.mp4&poster=http%3A%2F%2Fphotos.newswire.ca%2Fimages%2F20140515_C1337_VIDEO_FR_2169.jpg&order=1&jdd=20140515&cnum=C1337

Bas de vignette : "Les performances du Canada : Économie. (Groupe CNW/Le Conference Board du Canada)". Lien URL de l'image : http://photos.newswire.ca/images/download/20140515_C1337_PHOTO_FR_2168.jpg

SOURCE : Le Conference Board du Canada

Renseignements : COMPLÉMENT D'INFORMATION: Yvonne Squires, Relations avec les médias, tél. : 613-526-3090, poste 221, Courriel : corpcomm@conferenceboard.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.