Les propriétaires de petites entreprises ne regrettent rien, d'après une étude de la Banque Scotia

Deux leçons à retenir : bien gérer son temps et ne pas tout faire à la fois

TORONTO, le 22 oct. 2013 /CNW/ - Un peu plus des deux cinquièmes (42 %) des propriétaires de petites entreprises ne regrettent rien des gestes qu'ils ont posés (ou se sont abstenus de poser) au moment de démarrer leur entreprise, d'après un sondage sur les petites entreprises de la Banque Scotia. Rétrospectivement, les propriétaires de petites entreprises admettent qu'ils auraient pu mieux estimer le nombre d'heures qu'ils allaient consacrer à leur entreprise (19 %) et éviter d'essayer de tout faire à la fois (19 %).

Le saviez-vous?

  • Quand est venu le temps de demander conseil au sujet du démarrage, 32 % des propriétaires de petites entreprises en ont parlé à leurs parents ou amis, 28 % des répondants se sont tournés vers leur comptable, mais 26 % des propriétaires n'ont demandé conseil à personne.

  • Un peu plus de la moitié (53 %) des propriétaires de petites entreprises citent la capacité d'être son propre patron comme l'aspect de leur occupation qu'ils préfèrent; vient ensuite le fait d'exercer un contrôle créatif sur l'entreprise (26 %).

  • L'âge moyen des propriétaires au moment de fonder leur entreprise est de 40 ans, mais les propriétaires qui ont démarré leurs activités avant l'âge de 30 ans (22 %) sont pratiquement aussi nombreux que ceux qui ont lancé leur entreprise à 50 ans ou plus (24 %).

  • Les principales raisons de démarrer une petite entreprise sont la saisie d'une occasion (24 %), la concrétisation du rêve de toute une vie, celui d'être son propre patron (16 %), et un changement de carrière ou de mode de vie (15 %).

  • La recherche de clients est le principal obstacle auquel les propriétaires interrogés ont été confrontés lors du démarrage (32 %); suivent, dans l'ordre, l'équilibre entre la vie familiale et l'entreprise (19 %), l'accès au crédit (16 %) et la gestion des flux de trésorerie (14 %).

Citations

« Les propriétaires de petites entreprises investissent un mélange unique de passion, d'innovation et de vigueur dans la réalité souvent difficile de l'exploitation d'une petite entreprise prospère », estime John Roberts, vice-président, Petites entreprises, Banque Scotia. « Parfois, cette même passion les amène à formuler des hypothèses trop optimistes, surtout s'ils essaient de tout faire eux-mêmes. Une équipe de conseillers fiables tels qu'un comptable, un avocat et un banquier spécialiste des petites entreprises peut aider les propriétaires de petites entreprises à réussir en remettant en question leurs hypothèses, en faisant ressortir les risques que comportent leurs plans d'affaires et en leur présentant un éventail de points de vue et de stratégies. »

Cinq conseils à retenir pour le démarrage d'une petite entreprise

  1. Élaborez un solide plan d'affaires. Les entrepreneurs prospères font beaucoup de recherches sur le marché avant d'offrir leurs produits et services. Le plan d'affaires est un sommaire des résultats de ces recherches. Votre plan doit notamment comprendre les éléments suivants :
    • le type d'entreprise que vous mettez sur pied;
    • les objectifs de votre entreprise, à court et long terme;
    • les moyens prévus d'atteindre ces objectifs;
    • de l'information sur le marché, la concurrence et vos clients potentiels;
    • les moyens prévus de financer vos activités.
  2. Investissez dans votre propre formation. Votre autoformation peut porter sur des sujets très spécifiques comme l'utilité d'un nouveau logiciel pour votre entreprise, ou sur diverses compétences nécessaires à l'exploitation d'une entreprise, notamment dans les domaines du marketing, de la finance et du service à la clientèle. Plus vous en saurez long sur les opérations générales de votre entreprise, plus vous prendrez de bonnes décisions, surtout si la petite taille de votre entreprise vous oblige à cumuler plusieurs fonctions.

  3. Mettez de l'ordre dans vos finances. Épargnez le plus d'argent possible avant de démarrer votre entreprise. Vous devrez peut-être puiser dans vos économies aux premiers stades de vos activités. Vous auriez également avantage à établir et maintenir un bon dossier de crédit; cela vous sera utile quand vous aurez besoin de faire un emprunt pour votre entreprise.

  4. Réduisez au minimum vos frais généraux. Beaucoup d'entrepreneurs ont commencé leurs activités dans leur garage jusqu'à l'atteinte d'un bon niveau de croissance. Si vous débutez à petite échelle et que vous maintenez vos coûts au minimum, vos erreurs éventuelles auront beaucoup moins d'incidence, et vous aurez le temps d'en tirer des leçons. Le courriel et Internet facilitent le démarrage d'une entreprise à votre domicile.

  5. Prenez des leçons des experts. Profitez de l'expertise de votre comptable et de votre banquier d'affaires. Votre comptable vous aidera à faire la tenue des livres, trouvera des moyens de réduire vos coûts et produira votre déclaration de revenus. Votre banquier d'affaires vous donnera des conseils sur les flux de trésorerie, l'utilisation du crédit, les investissements et les emprunts, entre autres sujets, en plus de vous présenter diverses pratiques commerciales exemplaires.

Les propriétaires de petites entreprises sont invités à consulter le site depassezvouspourentreprise.com, qui met gratuitement à leur disposition des renseignements, des conseils, des blogues, des outils pour la rédaction d'un plan d'affaires, des vidéos, des webinaires et diverses autres ressources pour les aider à assurer le développement et la croissance de leur entreprise.

Les données du sondage
Aux fins de ce sondage, TNS Canada a réalisé des interviews en ligne auprès de 501 propriétaires et associés de petites entreprises ayant un revenu annuel inférieur à 5 millions de dollars. Lors de la compilation, les données ont été pondérées de manière à bien représenter l'univers des petites entreprises selon le revenu annuel et la région. Le sondage a été réalisé du 25 au 30 septembre 2013.

Au sujet de la Banque Scotia

La Banque Scotia est un fournisseur multinational de services financiers de premier plan et la plus internationale des banques canadiennes. Fortes de leur effectif de plus de 83 000 employés, la Banque Scotia et ses filiales comptent environ 21 millions de clients dans plus de 55 pays. La Banque Scotia offre une large gamme de produits et de services aux particuliers, aux petites et moyennes entreprises, aux grandes entreprises, ainsi que des services de banque d'investissement. En décembre 2012, la Banque Scotia est devenue la première banque canadienne à recevoir les titres de banque de l'année à l'échelle mondiale (Global Bank of the Year) et de banque de l'année dans les Amériques, attribués par The Banker, revue publiée par Financial Times. L'actif de la Banque Scotia est de 743 milliards de dollars (au 31 juillet 2013). Les actions de la Banque Scotia sont cotées en bourse à Toronto (BNS) et à New York (BNS). Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez consulter le site www.banquescotia.com.

SOURCE : Banque Scotia - Produits et Services

Renseignements :

Relations avec les médias :
Patty Stathokostas
Tél. : 416-866-3625
Courriel : patty.stathokostas@scotiabank.com

Profil de l'entreprise

Banque Scotia - Produits et Services

Renseignements sur cet organisme

Banque Scotia

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.