Les projets ministériels pour contrer la pénurie - De la poudre aux yeux - le
SIIIEQ se retire

MONT-JOLI, QC, le 14 oct. /CNW Telbec/ - Au printemps 2008, le ministre de la Santé annonçait, avec grand fracas, des projets pour réorganiser le travail des infirmières. Son objectif ? Trouver des solutions à la pénurie d'infirmières, réduire les heures supplémentaires et diminuer le recours aux agences privées.

À cette fin, il accordait plus de 400 000 $ pour un projet concernant le maintien à domicile au CSSS du Rocher-Percé (Chandler). Toutefois, après plus d'un an de tergiversations avec l'employeur du CSSS du Rocher-Percé, le Syndicat des infirmières, infirmières auxiliaires et inhalothérapeutes de l'Est-du-Québec décide aujourd'hui de se retirer du projet.

Selon la présidente du SIIIEQ-CSQ, Mme Micheline Barriault, "la première exigence pour l'obtention de la subvention ministérielle était qu'il y ait une contribution paritaire employeur-syndicat dans la conception du projet. Or, nous constatons que l'administration du CSSS n'a qu'une idée depuis le début, celle de couper 25 % des postes d'infirmières en maintien à domicile. C'est inacceptable dans le contexte actuel d'alourdissement de la clientèle et de complexification des soins à domicile. Les infirmières sont déjà en surcharge de travail, font des heures supplémentaires et sont épuisées. Pour nous, la venue des infirmières auxiliaires devrait être un apport important à l'équipe et non prétexte pour remplacer les unes par les autres."

Le syndicat et la directrice générale du CSSS du Rocher-Percé, Mme Chantale Duguay, avaient convenu du maintien de l'équipe de base en maintien à domicile, mais la direction ne respecte plus son engagement.

"Sous le couvert du projet ministériel, l'établissement diminue les services directs à la population, coupe dans les soins, retire les infirmières de leur programme. C'est la pagaille, et il y a des risques importants de manque dans la responsabilité des soins. Nous invitons la population qui se sent brimée ou qui subit ces décisions administratives à ne pas hésiter et à faire des plaintes. Nous croyons que c'est la seule façon de faire entendre raison à cette administration", ajoute Mme Barriault.

Le syndicat déplore le peu d'engagements de la part du ministère dans ces projets. Il les qualifie de promesses électorales. Malheureusement, ce sont des centaines de milliers de dollars gaspillés en un temps où le réseau de la santé aurait tant besoin de budgets réalistes.

Profil du SIIIEQ

Le SIIIEQ représente 1 650 infirmières, infirmières auxiliaires et inhalothérapeutes dans cinq centres de santé et de services sociaux de la Gaspésie.

SOURCE CSQ

Renseignements : Renseignements: Micheline Barriault, Présidente SIIIEQ, (418) 775-9425


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.