Les producteurs de bovins canadiens souhaitent changer leurs pratiques pour
prévenir la contamination par E. coli O157 sur leurs fermes

-sondage mené par Bioniche Food Safety-

BELLEVILLE, ON, le 16 mars /CNW/ - Bioniche Life Sciences Inc. (BNC à la Bourse de Toronto), société biopharmaceutique canadienne de recherche axée sur la technologie, a annoncé aujourd'hui qu'un sondage mené auprès d'un échantillon aléatoire de 771 éleveurs canadiens de bovins laitiers et de boucherie de toutes les régions du pays a révélé que la majorité d'entre eux sont désireux de modifier leurs pratiques à la ferme pour prévenir la contamination par E. coli O157.

Bioniche Life Sciences Inc. a mis au point le premier vaccin au monde pour réduire l'excrétion par le bétail de E. coli O157 et obtenu la licence qui s'y rattache (au Canada). EconicheMC a obtenu une approbation de licence complète de l'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) en octobre 2008 et le vaccin peut être utilisé sans restriction par les producteurs de viande bovine canadiens et par leurs vétérinaires. L'USDA (United States Department of Agriculture) a ouvert la voie à l'obtention d'un permis conditionnel pour ce vaccin en février 2008 et la société attend la délivrance de ce permis.

Dans le cadre du sondage mené de façon indépendante, un peu plus de la moitié des producteurs interrogés ont exprimé leur volonté de vacciner leur bétail, mais ont montré quelques réticences quant au coût potentiel d'un programme de vaccination. Les producteurs interrogés estiment que le coût d'un programme national de vaccination, s'il devait être réalisé, devrait être partagé entre le gouvernement et les producteurs, et 88 % des répondants ont dit être prêts à procéder à la vaccination si le vaccin est fourni gratuitement. Leurs principaux arguments en faveur de la vaccination étaient les suivants : la salubrité alimentaire, les conséquences potentielles des rappels et l'accès aux marchés d'exportation.

"L'utilisation d'eau chlorée, de bactériophages et de probiotiques contribue à contrôler les bactéries, mais la vaccination en assure la plus grande réduction possible dans les matières fécales", a déclaré le Dr Roy Lewis, éminent vétérinaire de Westlock, en Alberta (dans le numéro de janvier 2010 du magazine Canadian Cattlemen). "Grâce au vaccin, vous vous attaquez au problème à la source, avant que le nombre de bactéries ne devienne trop élevé."

Et le Dr Lewis d'ajouter : "La vaccination, accompagnée de toutes les autres mesures préventives, permettra de juguler, espérons-le, cette terrible maladie et de maintenir la confiance des consommateurs envers notre bœuf au degré le plus élevé possible."

Econiche est une découverte canadienne mise au point par Bioniche Life Sciences Inc. Le vaccin peut réduire considérablement la quantité d'E. coli O157 rejetée dans l'environnement par les bovins laitiers et de boucherie. Ce micro-organisme ne rend pas les bovins malades, mais ils deviennent le principal réservoir de la bactérie. La plupart des souches de E. coli sont inoffensives, mais certaines, dont O157:H7, peuvent causer de graves maladies et même être mortelles lorsque des humains consomment de la viande, des légumes ou de l'eau contaminés. La vaccination du bétail avec Econiche peut contribuer à réduire le risque de contamination des aliments ou de l'eau par E. coli O157.

Les interventions à la ferme visant à réduire l'excrétion d'E. coli O157 par le bétail, telle une simple vaccination du bétail avec Econiche, peuvent réduire la contamination des aliments et de l'eau et les conséquences de l'infection humaine par cette bactérie mortelle.

Le FSIS (Food Safety and Inspection Services) de l'USDA a mis au point une méthode d'évaluation du risque pour estimer dans quelle mesure on peut prévenir la maladie causée chez l'humain par E. coli O157 par l'utilisation d'"interventions avant l'abattage" telles que la vaccination (Streamlined Anlaysis for Evaluating the Use of Preharvest Interventions Intended to Prevent Escherichia coli O157:H7 Illness in Humans, Foodborne Pathogens and Disease, volume 6, numéro 7, 2009). Des chercheurs ont créé deux fonctions de production rentable où l'entrée était le nombre de bovins vaccinés et la sortie était la prévention de la maladie humaine. Bien qu'il s'agissait d'une étude de cas hypothétique, elle a révélé que "... la vaccination de tout le cheptel aux É.-U. à un coût se situant entre 2,29 $ et 9,14 $ l'unité (selon l'efficacité d'ensemble du vaccin) constituerait une intervention rentable pour prévenir la maladie causée par E. coli O157:H7 chez l'humain."

Chez l'humain, l'exposition et l'infection à E. coli O157:H7 peuvent avoir de graves conséquences sur la santé, notamment des douleurs abdominales et une forte diarrhée sanglante. Dans les cas graves, elle peut être à l'origine de lésions rénales menant à de sérieuses complications, pouvant même causer la mort. Dans l'une des éclosions déclarées, dans la pâte à biscuits Toll-House de Nestlé, 76 personnes de 31 États américains ont été infectées à E. coli O157:H7, 35 d'entre elles ayant été hospitalisées et 11 ayant développé le syndrome hémolytique et urémique (SHU) (voir ci-dessous).

Econiche est fabriqué dans les installations de production de Bioniche à Belleville, en Ontario. Des travaux d'agrandissement d'une valeur de 25 M$ sont en cours dans ces installations et ont reçu le soutien du gouvernement de l'Ontario et du gouvernement fédéral. L'approvisionnement en vaccins sera limité pendant ces travaux.

E. coli O157:H7

On estime que 100 000 cas d'infection humaine à E. coli O157:H7 sont signalés chaque année en Amérique du Nord. De 2 % à 7 % des personnes infectées développent le syndrome hémolytique et urémique (SHU), maladie caractérisée par une insuffisance rénale. Cinq pour cent des patients atteints du syndrome hémolytique et urémique en meurent; parmi eux, beaucoup d'enfants et de personnes âgées, chez qui les reins sont plus sensibles aux lésions.

Outre par la consommation d'eau et d'aliments contaminés, l'infection à E. coli O157:H7 peut survenir pendant la visite d'une exposition d'animaux. Les zoos pour enfants, les foires et les expositions agricoles fournissent de nombreuses voies de transmission de E. coli. Bien que le contact direct avec un animal soit la voie la plus évidente, le contact avec des produits contaminés (p. ex., bran de scie, copeaux, chaussures ou vêtements souillés) peut également provoquer une infection humaine.

Econiche

En septembre 2007, Econiche a obtenu une reconnaissance internationale avec le prix "Animal Pharm Industry Excellence" du meilleur nouveau produit vétérinaire pour le bétail au monde. Le vaccin été mis au point dans le cadre d'une alliance stratégique formée en 2000 entre l'Université de la Colombie-Britannique, l'Alberta Research Council (ARC), la Vaccine and Infectious Disease Organization (VIDO) de l'Université de la Saskatchewan et Bioniche, qui détient les droits de commercialisation mondiale du vaccin. Le vaccin empêche la bactérie E. coli O157 de se fixer aux intestins des bovins, réduisant sa prolifération dans l'animal et, ainsi, la quantité de bactéries dispersées dans l'environnement avec le fumier. Plus de 30 000 bovins ont été vaccinés dans le cadre d'essais cliniques.

Bioniche Life Sciences Inc.

Bioniche Life Sciences Inc. est une société biopharmaceutique canadienne de recherche axée sur la technologie qui découvre, met au point, fabrique et commercialise des produits exclusifs destinés au marché mondial de la santé humaine et animale. La société entièrement intégrée emploie environ 190 personnes qualifiées évoluant au sein de trois divisions : santé humaine, santé animale et salubrité des aliments. Le principal objectif de la société est la mise au point de traitements anticancéreux exclusifs dont le financement est assuré par la commercialisation des produits de santé animale et humaine. Bioniche a été classée parmi les 50 Employeurs de choix au Canada, petites et moyennes entreprises, pour 2009. Pour plus de détails, veuillez consulter le site www.Bioniche.com.

Hormis les renseignements de nature historique, le présent communiqué peut contenir des énoncés prospectifs qui reflètent les attentes actuelles de la société par rapport aux événements futurs. Ces énoncés prospectifs sont assujettis à divers facteurs de risque et d'incertitude, notamment l'évolution de la conjoncture commerciale, la conclusion fructueuse des études cliniques en temps opportun, la création d'alliances commerciales, l'incidence des produits et des prix concurrentiels, la mise au point de nouveaux produits, le processus d'autorisation réglementaire et d'autres risques décrits périodiquement dans les rapports trimestriels et annuels de la société.

%SEDAR: 00013159EF

SOURCE Telesta Therapeutics Inc.

Renseignements : Renseignements: Jennifer Shea, vice-présidente, Communications, relations avec les investisseurs et le gouvernement, Bioniche Life Sciences Inc., Tél.: (613) 966-8058, Cell.: (613) 391-2097, Jennifer.Shea@Bioniche.com

Profil de l'entreprise

Telesta Therapeutics Inc.

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.