Les prix des logements ont haussé légèrement en janvier

OTTAWA, le 6 févr. 2012 /CNW/ - Selon les statistiques publiées aujourd'hui par l'Association canadienne de l'immeuble (ACI), l'Indice des prix des propriétés MLS®1 a repris en janvier après avoir reculé au cours des deux mois précédents.

L'IPP MLS® est conçu de façon à fournir un moyen fiable, constant, détaillé et opportun d'évaluer l'évolution du prix des logements. Le calcul se fait tous les mois et tient compte de cinq grands marchés du logement : ceux du Grand Vancouver, de la vallée du Fraser, de Calgary, du Grand Toronto et du Grand Montréal, auxquels viendront s'ajouter d'autres marchés. Il est issu d'une entente conclue entre l'Association canadienne de l'immeuble, les cinq chambres immobilières mentionnées ci-dessus et le Groupe Altus.

Points saillants :

  • Les indices composés et globaux de l'Indice des prix des propriétés MLS® ont progressé de 0,27 % en janvier 2012 par rapport au mois précédent, après un recul de 0,20 % en décembre et de 0,07 % en novembre.
  • La reprise s'est concrétisée par des hausses, notamment à Montréal (0,68 %), puis Toronto (0,28 %) et Vancouver (0,06 %), ce qui a plus que compensé les reculs mensuels enregistrés dans la vallée du Fraser (-0,14 %) et à Calgary (-0,12 %).
  • Les prix des maisons unifamiliales à un et à deux étages ont progressé d'un mois à l'autre, de 0,47 % et 0,53 % respectivement.
  • Cette hausse a plus que compensé les prix légèrement à la baisse des maisons en rangée (-0,41 %) et des appartements (-0 ,20 %).
  • L'indice est toujours en hausse comparativement aux niveaux atteints l'an dernier dans les cinq marchés participants, notamment celui de Toronto (7,6 %).
  • Il demeure également au-dessus des niveaux atteints l'année précédente dans toutes les catégories de propriétés prises en compte, les maisons unifamiliales à deux étages étant en tête de liste à 6,7 %.

L'Indice des prix des propriétés MLS® a haussé de 0,27 % en janvier 2012 par rapport au mois précédent. L'augmentation des prix à Montréal, Toronto et Vancouver a annulé les baisses modestes enregistrées dans la vallée du Fraser et à Calgary. L'indice demeure toujours à 5,2 % au-dessus des niveaux atteints en janvier 2011. Les cinq marchés pris en compte par l'indice ont accusé des hausses annuelles, notamment celui de Toronto (7,6 %). L'indice a également progressé dans toutes les catégories de propriétés comparativement à pareille époque l'année précédente; les maisons unifamiliales à deux étages étaient en tête de liste à 6,7 %.

« Bien que le prix des logements soit toujours élevé par rapport à l'année précédente, le taux de croissance des prix d'un mois à l'autre ralentit et réduit donc l'écart entre les hausses répertoriées d'une année à l'autre et dans l'ensemble, les prix devraient se stabiliser davantage cette année », fait remarquer le président de l'ACI, Gary Morse. « Cela dit, il est possible que plusieurs régions du pays continuent à enregistrer des hausses, tandis que d'autres verraient les prix des logements diminuer. L'immobilier se transige à l'échelle locale, donc il serait recommandé de parler à votre courtier ou agent immobilier local afin de bien comprendre l'évolution des prix dans votre quartier. »

Au cours des derniers mois, l'indice des maisons unifamiliales a tenu le cap dans l'ensemble, tandis que les maisons en rangée et les appartements étaient en baisse. Cette tendance s'est poursuivie en janvier 2012 et les maisons en rangée et les appartements ont enregistré des baisses de -0,41 % et -0,20 % respectivement. Par contre, les maisons unifamiliales à un étage ont accusé des gains de 0,47 %, tandis que les maisons unifamiliales à deux étages ont enregistré des gains de 0,53 %.

L'IPP MLS® - un meilleur moyen d'évaluer le prix des propriétés

« Avec l'introduction de l'IPP MLS®, les clients et les courtiers et agents immobiliers auront à leur disposition un moyen plus précis et opportun pour évaluer la valeur des propriétés dans plusieurs des principaux marchés canadiens », affirma Gary Morse.

Dans chacun des cinq marchés pris en compte par l'indice, les données obtenues grâce à l'IPP MLS® sont disponibles pour les maisons unifamiliales, divisées en maisons unifamiliales à un et à deux étages, les maisons en rangée et les appartements. Les données de ces types de logement sont également disponibles pour les quartiers (des secteurs et sous-secteurs précis) de chacun des marchés pris en compte par l'indice. L'IPP MLS® est fondé sur un modèle mixte qui repose à la fois sur la méthode des ventes répétées et la méthode hédonique et tient compte de la contribution de diverses caractéristiques quantitatives et qualitatives à l'explication du prix des propriétés, dont les suivantes :

  • nombre de pièces situées au-dessus du sous-sol
  • nombre de salles ou de demi-salles de bains
  • surface habitable principale et superficie du sous-sol
  • existence ou non d'un foyer et/ou d'un sous-sol aménagé
  • superficie du terrain
  • âge de la propriété
  • stationnement
  • système de chauffage
  • types de fondations, de planchers, de parements et de toiture
  • la question de savoir si la propriété offre une vue panoramique ou une vue au bord de l'eau
  • la question de savoir si la propriété a déjà fait l'objet d'une vente (nouvelle construction jamais vendue ou vente répétée)
  • proximité des commerces, écoles, hôpitaux, postes de police, églises, centres de sport, terrains de golf, parcs et moyens de transport (y compris les aéroports, gares ferroviaires et autres moyens de transport sur rail).

« Les fluctuations des prix moyens et médians risquent d'être mal interprétées, étant donné qu'ils peuvent fluctuer considérablement en réaction aux variations qui surviennent dans la composition des ventes », fait remarquer Gregory Klump, l'économiste en chef de l'ACI. « L'IPP MLS® comble cette lacune et est plus efficace que toute autre mesure dans le suivi des tendances des prix résidentiels au Canada. »

« La méthode des ventes répétées utilisée pour suivre l'évolution des prix des logements présente également d'autres restrictions, fait constater monsieur Klump. Parce qu'elle ne suit que les propriétés qui ont été vendues au moins deux fois, elle omet des informations utiles et il est donc possible qu'elle soit incapable de mesurer de façon fiable les prix des propriétés dans différents quartiers d'un marché particulier. La méthode des ventes répétées pourrait également mettre plus de temps à produire des indices de prix en raison de la collecte et de la disponibilité des données. Mais plus important encore, cette méthode présuppose que chaque propriété prise en compte demeure constante dans le temps; or, cette hypothèse est infondée au vu de l'importance des dépenses de rénovation au Canada chaque année. »

« Les prix de référence de l'IPP MLS® répondent à des besoins de longue date de trouver un moyen d'évaluer les fluctuations des prix tout en maintenant une qualité constante. Ces derniers sont également les données les plus à jour et ils permettent de déceler très tôt des points tournants dans les tendances des prix des logements », ajouta-t-il.

À propos de l'Indice des prix des propriétés MLS®

L'IPP MLS® est issu d'une entente conclue entre l'Association canadienne de l'immeuble, les chambres immobilières du Grand Vancouver, de la vallée du Fraser, de Calgary, de Toronto et du Grand Montréal et le Groupe Altus.

Le modèle de l'IPP MLS® a été élaboré par une équipe de concepteurs chez le Groupe Altus, dont fait partie le professeur François Des Rosiers, le lauréat du prix de carrière de l'International Real Estate Society de 2011. Ce dernier enseigne la gestion urbaine et immobilière depuis 1976 au sein de la Faculté des sciences de l'administration de l'Université Laval à Québec (Canada).

Le Groupe Altus est un chef de file mondial du domaine de l'immobilier. Il offre des données et de l'information sur les actifs des organisations, générant ainsi une abondance de connaissances et de perspectives. Il compte plus de 1 700 employés, répartis dans plus de 60 cabinets dans 14 pays partout dans le monde, notamment au Canada, au Royaume-Uni, en Australie, en Asie et aux États-Unis. Altus est divisé en cinq unités d'exploitation interreliées, rassemblant des années d'expérience dans une plateforme globale : Recherche, évaluation et services-conseils; Consultation en analyse des coûts et Gestion de projets; Services-conseils en impôt foncier; Géomatique; et ARGUS Software. Ses clients comprennent des banques, des institutions financières, des gouvernements, des caisses de retraite, des gestionnaires de biens et de fonds, des promoteurs et des propriétaires bailleurs, ainsi que des entreprises oeuvrant dans l'industrie pétrolière et gazière.

Pour obtenir de plus amples renseignements, dont des tableaux interactifs, la méthodologie et les coordonnées des partenaires, rendez-vous à www.indicedesprixdesproprietes.ca. Le Système MLS® est un système de commercialisation coopératif exploité seulement par les chambres immobilières canadiennes aux fins d'assurer la diffusion maximum des propriétés à vendre.

L'Association canadienne de l'immeuble (ACI), l'une des plus importantes associations commerciales canadiennes à vocation unique, se fait le porte-parole de plus de 100 000 courtiers et agents immobiliers répartis parmi plus de 100 chambres et associations immobilières.

SOURCE L'Association canadienne de l'immeuble

Renseignements :

Pierre Leduc, Relations auprès des médias
L'Association canadienne de l'immeuble
No de tél.: 613-237-7111 ou 613-884-1460
Courriel : pleduc@crea.ca

Profil de l'entreprise

L'Association canadienne de l'immeuble

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.