Les Prix Canada Gairdner 2016 honorent des chercheurs dans le domaine des CRISPR-Cas et des chefs file de la recherche sur le VIH/Sida

TORONTO, le 23 mars 2016 /CNW/ - La Fondation Gairdner a le plaisir d'annoncer les lauréats des Prix Canada Gairdner 2016, reconnaissant ainsi certaines des découvertes médicales les plus importantes dans le monde. Cette année, les prix sont centrés sur deux thèmes marquants, dont la technique révolutionnaire des courtes répétitions palindromiques groupées et régulièrement espacées (CRISPR) pour l'édition génomique et les travaux dans le domaine du VIH / sida au Canada et à l'échelle internationale.

Considérés parmi les plus prestigieuses distinctions en recherche médicale dans le monde, ces prix démarquent le Canada comme un chef de file en sciences en remettant une somme de 100 000 $CAN à chaque scientifique primé, somme qui peut être dépensée à sa discrétion. Les Prix Canada Gairdner contribuent à renforcer la culture de la recherche et de l'innovation partout au pays, inspirant la prochaine génération de chercheurs avec des programmes qui permettent d'inviter des lauréats actuels et passés à venir prononcer des conférences dans 22 universités canadiennes.

Les lauréats des Prix internationaux Canada Gairdner, qui visent à reconnaître cinq personnes de diverses disciplines pour leurs découvertes séminales ou leur contribution à la science biomédicale sont présentés ci-dessous. Cette année, la Fondation Gairdner a remis les Prix internationaux Canada Gairdner à des chefs de file de la technique CRISPR-Cas, en les répartissant en deux groupes : la découverte de l'immunité adaptative et le développement du système CRISPR-Cas comme outil pratique d'édition génomique. Un certain nombre de scientifiques exceptionnels ont eu un impact significatif sur le domaine des CRISPR et les comités de sélection de la Fondation Gairdner ont choisi de reconnaître cinq de ces leaders en attribuant les cinq Prix internationaux Canada Gairdner 2016 aux scientifiques suivants :

Les deux premiers Prix Internationaux Canada Gairdner sont décernés à deux chercheurs reconnus pour avoir « établi et caractérisé le système de défense immunitaire bactérien CRISPR-Cas » :

  • Le Dr Rodolphe Barrangou, professeur agrégé, Département des sciences de l'alimentation, de la bio-transformation et de la nutrition, et chercheur distingué Todd R. Klaenhammer en recherche probiotique, Université d'État de la Caroline du Nord, Raleigh, Caroline du Nord, États-Unis

  • Le Dr Philippe Horvath, scientifique principal, DuPont, Dangé-Saint-Romain, France

    Les travaux 
    : La recherche du Dr Barrangou et du Dr Horvath a porté sur la compréhension de la base génétique des propriétés favorables à la santé et technologiques de bactéries bénéfiques utilisées dans les fermentations alimentaires. Avec leurs collègues, ils ont établi que le système CRISPR-Cas offre une immunité adaptative contre les virus dans les bactéries, où il reconnaît l'ADN étranger et utilise un scalpel moléculaire spécial pour le cibler et le détruire. Ils ont également démontré que les faisceaux CRISPR capturent l'ADN viral pour la vaccination naturelle contre les bactériophages. Enfin, ils ont démontré que les gènes cas sont impliqués dans le ciblage de séquences spécifiques et le clivage de l'ADN.

    L'impact : Leur découverte a établi les CRISPR-Cas en tant que système immunitaire adaptatif des bactéries et a eu un profond impact sur le milieu scientifique, ouvrant la voie à un nouveau champ de recherche. Cela a incité d'autres chercheurs à étudier les CRISPR plus attentivement. Les principaux avantages du système CRISPR par rapport à d'autres techniques d'édition génomique est sa rapidité, sa précision, son efficacité et son coût relativement bas. Et, comme la communauté scientifique l'a démontré au cours des dernières années, il est transférable à de nombreux types d'organismes vivants. La liste des applications possibles comprend l'édition génomique, la production antibactérienne et antimicrobienne, la sécurité alimentaire, la production alimentaire et la sélection végétale.

Les trois autres Prix internationaux Canada Gairdner sont décernés « pour le développement de CRISPR-Cas comme outil d'édition génomique pour les cellules eucaryotes ». Voici les trois lauréat/es :

  • La Dre Emmanuelle Charpentier, scientifique, membre de la Société Max Planck, directrice, Institut Max Planck de biologie des infections, Berlin, Allemagne, et professeure, Université d'Umeå, Umeå, Suède.

  • La Dre Jennifer Doudna, titulaire de la chaire Li Ka Shing du chancelier en recherche biomédicale et en sciences de la santé, professeure de biologie moléculaire et cellulaire et professeure de chimie, Université de Berkeley, et chercheure, Institut médical Howard Hughes, Berkeley, Californie, États-Unis.

    Les travaux : En 2012, la Dre Charpentier et la Dre Doudna ont publié la description d'une nouvelle technologie révolutionnaire d'édition génomique qui utilise un ARN à guide unique conçu conjointement avec l'enzyme Cas9 de clivage de l'ADN pour manipuler facilement l'ADN génomique de cellules individuelles. La technologie CRISPR-Cas9 a fourni aux biologistes l'équivalent d'une trousse de chirurgie moléculaire pour inhiber, activer ou altérer facilement des gènes avec une efficacité et une précision élevées. Leur travail a collectivement mené à la découverte révolutionnaire du clivage de l'ADN au moyen de l'enzyme Cas9, une enzyme double guidée par l'ARN dont la capacité à couper l'ADN à double brin peut être programmée en modifiant la séquence de guidage de l'ARN. Reconnaissant qu'une telle activité pourrait être utilisée comme instrument moléculaire pour l'ingénierie de précision du génome de divers types de cellules, leurs équipes ont reconfiguré le guide naturel double de l'ARN en ARN à guide unique (ARNgu), créant un système à deux composantes facile à utiliser.

    L'impact : Cette technologie transforme les domaines de la génétique moléculaire, de la génomique, de l'agriculture et de la biologie environnementale. Les complexes Cas9 guidés par l'ARN sont des agents d'ingénierie efficaces des génomes chez les animaux, les plantes, les champignons et les bactéries. La technologie CRISPR-Cas9 est utilisée dans des milliers de laboratoires à travers le monde pour faire avancer la recherche biologique grâce à une ingénierie précise des cellules et des organismes.
  • Le Dr Feng Zhang, membre principal, Broad Institute of MIT and Harvard, chercheur, McGovern Institute for Brain Research, Massachusetts Institute of Technology, professeur W.M. Keck de développement de carrière en génie biomédical, Départements des sciences du cerveau et de la cognition et de génie biologique, Massachusetts Institute of Technology, Cambridge, Massachusetts, et chercheur Robertson, New York Stem Cell Foundation, États-Unis.

    Les travaux : Le Dr Zhang et son équipe ont été les premiers à développer le système CRISPR-Cas microbien comme outil d'édition génomique fonctionnant dans les cellules eucaryotes. Ils ont démontré que l'enzyme Cas9 pouvait être utilisée pour apporter des modifications à plusieurs sites du génome de cellules humaines et de souris, et que les coupes faites à l'aide de l'enzyme Cas9 peuvent être réparées en incorporant un nouveau segment d'ADN. À la suite de ces travaux initiaux, le Dr Zhang et ses collègues ont développé diverses applications pour l'étude de la biologie et de la maladie basée sur la technologie CRISPR-Cas et ils ont découvert d'autres enzymes Cas ayant des propriétés uniques, ce qui a enrichi la trousse d'édition génomique.

    L'impact : Les outils CRISPR-Cas sont beaucoup plus faciles et moins coûteux à utiliser que les méthodes antérieures d'édition du génome et ils sont employés par des dizaines de milliers de scientifiques partout dans le monde afin d'accélérer les recherches. En définitive, les technologies CRISPR-Cas pourraient ouvrir une avenue thérapeutique efficace pour le traitement de maladies humaines en permettant de neutraliser des mutations nuisibles.

Le Prix Canada Gairdner en santé mondiale John Dirks souligne les efforts d'une personne à l'origine d'une avancée scientifique ayant eu un impact important sur la santé dans le monde en développement. Le conseil d'administration de la Fondation Gairdner et les IRSC ont changé le nom de ce prix (à compter du 23 mars 2016), qui est devenu le Prix Canada Gairdner en santé mondiale John Dirks afin de reconnaître la contribution du Dr John Dirks, président et directeur scientifique de la Fondation Gairdner. Le Dr Dirks est responsable du développement du prix, de la formation d'un comité international de sélection et de sa mise en valeur comme prix de renommée internationale en santé mondiale. Ce prix est remis au :

  • Dr Anthony S. Fauci, directeur, Institut national des allergies et des maladies infectieuses, National Institutes of Health, Bethesda, Maryland, États-Unis.

    Attribué « pour ses nombreuses contributions pionnières à notre compréhension des infections au VIH et son leadership extraordinaire pour assurer la réussite du traitement de cette maladie dans le monde en développement ».

    Les travaux : Le Dr Fauci a fait une contribution essentielle à la compréhension de la façon dont le VIH détruit les défenses immunitaires du corps. Sa recherche pionnière sur les mécanismes de la maladie et ses travaux sur le développement et l'essai de traitements médicamenteux ont eu une grande influence sur l'établissement des bases scientifiques des modalités de prévention et de traitement efficaces pour les patients vivant avec le VIH/sida.

    L'impact : Comme preuve de ses réalisations extraordinaires en recherche, le Dr Fauci a été classé dans une analyse faite en 2015 des citations de Google Scholar au 14e rang des chercheurs les plus cités de tous les temps, morts ou vivants, dans un domaine particulier. Outre ses contributions individuelles à la science, le Dr Fauci a servi comme directeur du National Institute of Allergy and Infectious Diseases (NIAID) pendant 32 ans. À ce titre, il a été une force motrice et un leader intellectuel de la réponse de la recherche biomédicale aux maladies infectieuses qui ont dévasté de nombreuses régions du monde en développement. Il a joué un rôle de premier plan en amenant le gouvernement américain à appuyer et à diriger les efforts de recherche qui ont conduit à la mise au point de combinaisons médicamenteuses antirétrovirales qui ont transformé la vie des personnes infectées par le VIH, offrant à plusieurs d'entre elles une espérance de vie essentiellement normale. L'une des réalisations les plus importantes du Dr Fauci a été son rôle en tant qu'architecte principal du Plan d'urgence du président américain pour la lutte contre le sida (PEPFAR) qui, au cours des 13 dernières années, a permis de sauver la vie de millions de personnes atteintes du VIH et de prévenir des millions de cas d'infection au VIH dans le monde en développement, en particulier en Afrique subsaharienne.

Le Prix Canada Gairdner Wightman, remis à un/e Canadien/ne qui a fait preuve d'un leadership exceptionnel en médecine et en sciences médicales tout au long de sa carrière, est décerné au :

  • Dr Frank Plummer, conseiller spécial auprès de l'administrateur en chef de la santé publique, Agence de la santé publique du Canada;, professeur émérite de microbiologie médicale, Faculté de médecine et Faculté des sciences de la santé, Université du Manitoba, et ancien titulaire de la chaire de recherche du Canada de niveau 1 sur la résistance et la sensibilité aux infections (de 2001 à 2014).

    Attribué « pour ses recherches pionnières en Afrique en vue de comprendre la transmission du VIH et son leadership au Laboratoire national de microbiologie du Canada, où il a joué un rôle essentiel dans la lutte contre les épidémies de SRAS, de grippe et d'Ebola ».

    Les travaux : Dans les années 1980, le VIH/sida était largement considéré comme une maladie frappant les homosexuels. Tout au long des années 1980, le Dr Frank Plummer a mené des recherches, facilitées par l'Université du Manitoba, sur une vaste cohorte de travailleuses du sexe de Nairobi, qui ont révélé que les deux tiers avaient le VIH/sida, un résultat étonnant à l'époque. Il a également montré que près de 10 % de ces travailleuses du sexe n'étaient pas infectées par le VIH, malgré de multiples expositions. L'observation d'une résistance naturelle au VIH a guidé les stratégies de développement de vaccins. Le Dr Plummer a poursuivi en faisant des recherches sur les mécanismes de résistance au VIH, les facteurs de risque de transmission hétérosexuelle du VIH et la transmission du VIH de la mère à l'enfant, et il a élaboré des stratégies de santé publique pour lutter contre les infections sexuellement transmissibles. Des recherches subséquentes ont montré qu'en plus de ces travailleuses du sexe, de nombreux groupes sont immunisés contre le VIH. Au cours des 16 années suivantes, le Dr Plummer est resté à Nairobi, et cela a conduit à une série d'études, de collaborations internationales et de certaines découvertes fondamentales sur la susceptibilité à l'infection et la transmissibilité du VIH.

    L'impact : Ses contributions originales et soutenues dans ce domaine ont débouché sur des stratégies novatrices de prévention du VIH internationalement reconnues qui sont employées dans le monde entier pour prévenir des milliers d'infections au VIH. Professeur émérite à l'Université du Manitoba, le Dr Plummer a fait œuvre de pionnier dans la recherche sur le VIH/sida grâce non seulement à ses travaux novateurs mais aussi à son leadership à titre de directeur scientifique du Laboratoire national de microbiologie à Winnipeg, où il a mené la réponse à de nombreuses épidémies, notamment par son soutien et son apport au développement des programmes de vaccination contre l'Ebola au Canada, au traitement du SRAS en 2003 et à la pandémie de grippe H1N1 en 2009.

Les prix Canada Gairdner seront remis lors d'un dîner, à Toronto, le 27 octobre 2016, dans le cadre du Programme national Gairdner et du Programme de sensibilisation des étudiants, qui consiste en une série de conférences présentées sur une période de deux semaines par des lauréats des prix Canada Gairdner dans plus de 22 universités, de St. John's à Vancouver. Le Programme national Gairdner rejoint des étudiants de partout au pays, leur donnant ainsi accès aux grandes étoiles de la science et inspirant la prochaine génération de chercheurs. « Les Prix Canada Gairdner démarquent le Canada comme l'un des chefs de file en recherche biomédicale, rehaussant l'image de la science à l'échelle nationale et sur la scène internationale », a affirmé le Dr John Dirks, président et directeur scientifique de la Fondation Gairdner. « Les lauréats des Prix internationaux de cette année offrent un exemple exceptionnel de l'avenir de l'édition génomique, qui a pris d'assaut le milieu de la recherche. »

Le Dr Dirks prendra sa retraite de la Fondation Gairdner le 4 mai 2016 au moment où la Dre Janet Rossant (directrice émérite de la recherche au Hospital for Sick Children et chercheure principale à l'Université de Toronto) assumera les fonctions de présidente et directrice scientifique de la Fondation. Le Dr Dirks est président et directeur scientifique depuis 1993 et au cours de son mandat, la stature de la Fondation s'est accrue considérablement. Il a internationalisé les comités de sélection et élargi la portée du Programme national Gairdner et du Programme de sensibilisation des étudiants pour rejoindre 22 universités dans toutes les régions du Canada. En 2008, le Dr Dirks a piloté avec succès une requête auprès du gouvernement du Canada pour l'amener à appuyer et à renommer les Prix Gairdner grâce à une subvention de 20 millions $, ce qui a permis de hausser la valeur des prix de 30 000 $ à 100 000 $ chacun.

La Fondation Gairdner : la science à l'œuvre

Les Prix Canada Gairdner ont été créés en 1959 pour reconnaître et récompenser les réalisations de chercheurs en médecine dont les travaux contribuent de manière significative à améliorer la qualité de la vie humaine. Ce sont les seuls prix internationaux du Canada en science qui soient mondialement reconnus et respectés, et la Fondation Gairdner est le seul organisme national qui invite régulièrement au Canada les meilleurs chercheurs biomédicaux au monde pour qu'ils partagent leurs idées et travaillent avec des scientifiques de partout au pays. Ces initiatives contribuent à élargir les réseaux et à rehausser la réputation internationale du Canada, tout en offrant un point de référence réaliste et impartial aux scientifiques de haut niveau du Canada. Les lauréats sont tous choisis par un comité de sélection international et tous les choix sont considérés comme définitifs.

SOURCE Fondation Gairdner

Bas de vignette : "Fondation Gairdner (Groupe CNW/Fondation Gairdner)". Lien URL de l'image : http://photos.newswire.ca/images/download/20160323_C6679_PHOTO_FR_649030.jpg

Renseignements : Pour plus de détails : Sommer Wedlock, Directrice des communications, Fondation Gairdner, sommer@gairdner.org, Tél. : 416-596-9996, poste 202, Cell. : 647-293-6785

Profil de l'entreprise

Fondation Gairdner

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.