Les Premières Nations doivent dire « oui » pour concrétiser les perspectives économiques sans précédent en matière d'exploitation des ressources naturelles et en tirer tout le bénéfice possible

L'honorable Jim Prentice, vice-président du conseil de la Banque CIBC, souligne l'importance que la croissance et la création d'emplois s'accompagnent d'un souci et d'un engagement constants pour l'environnement

WHITEHORSE, le 17 juill. 2013 /CNW/ - Banque CIBC (CM : TSX) (CM : NYSE) - Les Premières Nations ont une occasion sans précédent de concrétiser la prochaine phase de la construction du Canada et d'en bénéficier, mais elles doivent choisir entre un rôle de participants ou d'observateurs, affirme l'honorable Jim Prentice, premier vice-président à la direction et vice-président du conseil de la Banque CIBC.

Selon M. Prentice, il est impératif que les Premières Nations trouvent un moyen de tirer parti de ces perspectives et de s'engager à titre de partenaires. « Personnellement, je favorise une réponse positive. Aujourd'hui, grâce à l'abondance de nos ressources naturelles, nous sommes à l'aube d'une nouvelle ère de croissance et de développement. Aucun autre pays au monde ne met en marche des projets énergétiques au rythme ou à l'échelle de ce qui se fait au Canada.

« Il s'agit de centaines de milliards de dollars en projets majeurs d'exploitation des ressources qui sont actuellement ou seront en marche dans des communautés autochtones ou près de celles-ci. C'est un phénomène national de grande envergure. Et dans bien des cas, il s'agit d'une occasion de changer la donne pour les Premières Nations. »

M. Prentice souligne que de plus en plus, les Premières Nations deviennent des partenaires des projets d'exploitation des ressources énergétiques et naturelles d'un océan à l'autre et que ces initiatives génèrent des avantages économiques pour leurs communautés. Mais il ajoute que compte tenu des quelque 400 000 jeunes Autochtones qui accéderont au marché du travail au cours de la présente décennie, la recherche de nouvelles perspectives économiques est appelée à s'intensifier, tout comme la nécessité d'investir dans l'avenir de la jeunesse autochtone.

« Mais je veux que ce soit clair : je ne parle pas de développement irresponsable », d'ajouter M. Prentice. « Il ne s'agit pas d'un compromis. Il ne s'agit pas de saisir des avantages économiques à court terme aux dépens de notre patrimoine naturel.

« Nous devons plutôt placer les enjeux environnementaux au cœur même de nos activités. À titre d'ancien ministre de l'Environnement, je sais mieux que la plupart des gens que depuis des siècles, les Premières Nations assurent fièrement la défense de notre environnement. Je ne conseillerais jamais, pas plus que vous ne l'envisageriez, une approche à courte vue qui sacrifierait les principes de la sécurité et de la durabilité pour obtenir un avantage financier éphémère. La croissance et la création d'emploi doivent s'accompagner non pas d'un simple acquiescement à la sécurité et la protection de l'environnement, mais d'un souci et d'un engagement constants. »

M. Prentice a déclaré aux délégués présents à la 34e assemblée générale annuelle de l'Assemblée des Premières Nations à Whitehorse que s'ils décident de concrétiser ces perspectives, il sera important de le faire avec un objectif commun; il a exposé une série de gestes nécessaires à la conclusion d'une entente.

  • Ne tardez pas à vous asseoir à la table de négociation avec les représentants de l'industrie pour faire valoir vos propres intérêts.
  • Comprenez la nécessité d'aller plus loin que la consultation. Une fois à la table, l'objectif est d'assurer une participation économique durable. Le devoir de consulter et d'accommoder a été instauré en tant que moyen d'arriver à dire « oui », et non comme un moyen d'arriver à dire « non ». Il a été instauré pour aider les Premières Nations à tirer une participation économique significative de ces décisions. La consultation doit progresser vers la négociation, et la négociation doit maintenir une orientation signifiante et une impulsion positive.
  • Dans certains cas, dire « oui » signifie qu'on travaillera ensemble. Prise individuellement, chacune des Premières Nations a sa pertinence. Mais collectivement, les Premières Nations sont une force.
  • Retenez les services de bons conseillers. Dans tout projet d'envergure, les gens assis de l'autre côté de la table représentent des sociétés qui se classent parmi les plus prospères, les mieux capitalisées et les plus spécialisées au monde. Il vous faut des banquiers, des avocats commerciaux et des négociateurs impitoyables.
  • Dans certains cas, recherchez une prise de participation en plus des ententes sur l'accès et les avantages. Il y a des avantages à être propriétaire. Un propriétaire, par exemple, a davantage voix au chapitre dans les nombreuses décisions qui entourent le projet, y compris sur les questions environnementales.

« Les décisions que vous prendrez ont le potentiel d'ouvrir de nouvelles voies vers la prospérité, de susciter de nouvelles occasions de fructifier pour les entreprises autochtones, de produire de nouvelles réussites et de nouvelles réalisations et de favoriser la durabilité au bénéfice des générations futures », a conclu M. Prentice.

Le texte de l'allocution de M. Prentice est accessible à l'adresse http://files.newswire.ca/256/AFN_Distribution.pdf

Banque CIBC
La Banque CIBC est une institution financière nord-américaine de premier plan qui offre des services financiers à plus de 11 millions de clients personnels et d'affaires. Elle offre une gamme complète de produits et services par l'intermédiaire de son réseau de services bancaires électroniques complets et de ses centres bancaires et bureaux situés partout au Canada, aux États-Unis et dans le monde. Le Centre de presse du site de la Banque CIBC, à l'adresse www.cibc.com/francais, contient d'autres communiqués et d'autres renseignements sur la Banque CIBC.

Lien URL du PDF : http://stream1.newswire.ca/media/2013/07/17/20130717_C8074_DOC_FR_29072.pdf

SOURCE : Banque CIBC

Renseignements :

Kevin Dove, chef, Communications externes, 416 980-8835, kevin.dove@cibc.ca.


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.