Les PREM en médecine familiale - La FMRQ réclame le respect des conditions de pratique qui prévalaient lorsque les résidents en médecine familiale ont appliqué pour des postes

MONTRÉAL, le 18 janv. 2016 /CNW Telbec/ - « On demande au MSSS de respecter les conditions de pratique qui prévalaient en octobre dernier lorsque les résidents finissants de médecine familiale ont appliqué pour des postes dans le cadre de la période de recrutement, laquelle s'échelonnait du 15 octobre au 15 novembre dernier. Il en va du respect de ceux et celles qui ont été formés par les facultés de médecine afin de pratiquer la médecine de famille de façon diverse, y compris en établissement. Il s'agit de respecter la relève médicale », a déclaré la présidente de la Fédération des médecins résidents du Québec, Dre Annie Trépanier.

C'est une entente intervenue entre la Fédération des médecins omnipraticiens du Québec (FMOQ) et le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) en décembre dernier qui serait au centre de certains des changements aux conditions de pratique en médecine familiale. Il en va de même de la décision du Ministre de diminuer de 20% les postes d'omnipraticiens en établissement. La FMRQ est bien sûr en faveur de l'objectif de favoriser l'accès des patients québécois à un médecin de famille, mais là, le Ministre demande à la relève médicale de régler les difficultés d'accès du système de santé qui existent depuis longtemps alors qu'ils débuteront leur pratique. La confiance de la relève médicale est mise à mal par la séquence des évènements des dernières semaines. « En commission parlementaire sur le projet de loi 20 plus tôt cette année, la FMRQ avait mis en garde les parlementaires devant la tentation de faire des réformes sur le dos des plus jeunes, en mettant en place des conditions de pratique distinctes pour la relève médicale, et le ministre Barrette s'était montré rassurant. Les résidents se sentent maintenant floués devant les changements aux conditions de pratique qui entreraient en vigueur le 1er juillet prochain. Leur confiance est ébranlée. » C'est un cri du cœur que lance la présidente de la FMRQ, alors que toute une cohorte de finissants vit des changements majeurs au moment d'amorcer leur pratique et à quelques mois de leurs examens de certification en médecine familiale.

On se rappellera qu'à l'automne dernier, les finissants de médecine familiale ont fait leurs applications pour des postes en fonction des règles existantes durant la période de soumission des candidatures. Les finissants, qui avaient déjà exprimé leurs intérêts professionnels pour leur pratique et qui avaient obtenu des offres dans bien des cas aux conditions qui prévalaient alors, se retrouvent maintenant soit dans l'incertitude ou devant des offres de postes modifiées unilatéralement. Certains ont déjà fait des ententes avec des établissements où ils ne pourront possiblement pas travailler, parce qu'ils seront limités en grande partie au territoire du réseau local de services (RLS) qu'on leur aura attribué plutôt que pour toute la région où ils ont initialement appliqué.

La FMRQ insiste sur le manque de transparence du gouvernement dans la situation actuelle. « Le gouvernement doit faire marche arrière et respecter les conditions de pratique qui prévalaient lors des applications de l'automne. La relève médicale du Québec mérite le respect ».

La Fédération des médecins résidents du Québec
La Fédération des médecins résidents du Québec regroupe les quatre associations de médecins résidents des facultés de médecine de Montréal, McGill, Sherbrooke et Laval à Québec. Elle compte quelque 3 800 membres, dont le quart se destine à une pratique en médecine familiale. Les autres poursuivent une formation dans l'une des 53 autres spécialités reconnues au Québec. De ce nombre, 39 % sont des hommes et 61 %, des femmes. La durée de la formation postdoctorale en médecine familiale est de deux ans; celle des médecins spécialistes varie de cinq à six ans, selon la spécialité choisie.

 

SOURCE Fédération des médecins résidents du Québec

Renseignements : Dre Annie Trépanier, présidente, Fédération des médecins résidents du Québec; Renseignements et entrevues : Johanne Carrier, Directrice, Communications et Affaires publiques, Fédération des médecins résidents du Québec, Cellulaire : 514 591-0502, 514 282-0256 ou 1 800 465-0215, Courriel : johanne.carrier@fmrq.qc.ca

RELATED LINKS
www.fmrq.qc.ca

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.