Les possibilités en fusion et acquisition s'améliorent au Canada, mais les
acquéreurs ne se sentent pas préparés, selon un sondage d'Ernst & Young

    
    Les dirigeants mondiaux prédisent des transactions à des prix attrayants
    et une baisse de la concurrence.
    

MONTRÉAL, le 1er déc. /CNW Telbec/ - Un nouveau sondage mondial d'Ernst & Young révèle que tout est en place pour l'accélération de l'activité de fusions et acquisitions et que 57 % des répondants sont d'avis que le marché actuel des F&A est favorable à leur entreprise.

"L'histoire nous a appris qu'en période post-récession, les marchés se polarisent et que certaines sociétés luttent pour suivre le rythme de celles qui vont de l'avant à plein régime, a affirmé François Tellier, associé des Services consultatifs transactionnels d'Ernst & Young à Montréal. Nous prévoyons que le Canada n'y fera pas exception, en particulier dans les secteurs du pétrole et du gaz et des services d'exploitation pétrolifère en Alberta et en Saskatchewan, ainsi que dans le secteur clé de la fabrication en Ontario.

Mais, malgré le grand nombre d'actifs en difficulté et bien évalués, pour plusieurs, l'accès aux possibilités d'acquisition semble restreint. Parmi les obstacles repérés, mentionnons l'incertitude entourant les évaluations et leur complexité (65 %), l'insuffisance du financement (62 %), la prudence des investisseurs (60 %) et les risques transactionnels accrus (57 %).

"Nous constatons que les entreprises mettent davantage l'accent sur le capital dans le but de tirer parti de ces perspectives séduisantes, mais d'une durée limitée, a ajouté M. Tellier. Les entreprises qui disposent de la souplesse organisationnelle voulue pour s'adapter et réagir à l'évolution du marché pourront mettre à profit ces possibilités, mais celles chez qui cette souplesse fait défaut les rateront, ou deviendront des cibles pour une éventuelle prise de contrôle."

La vigueur du secteur bancaire canadien et le retour du financement par capitaux propres commencent lentement à faciliter et à accélérer l'accès au financement pour les petites et moyennes transactions. Toutefois, seulement 36 % des répondants jugent que leur entreprise est en bonne position pour agir promptement et profiter des possibilités d'acquisition, ce qui laisse supposer qu'un petit nombre d'entreprises pourront, pendant les six prochains mois au moins, acquérir des actifs sur un marché peu concurrentiel.

M. Tellier croit qu'une bonne préparation à l'acquisition d'un actif en difficulté est primordiale pour obtenir un avantage concurrentiel. "Les sociétés devraient effectuer de façon proactive une sélection continue des cibles en difficulté et adapter leur gouvernance en vue d'acquisitions accélérées. Elles devraient également envisager les coentreprises, les alliances stratégiques et les nouvelles structures transactionnelles pour gérer plus efficacement leur maigre capital et le risque accru."

Sur une note plus positive, bon nombre de sociétés prennent déjà des mesures pour accroître leur agilité. En raison de la rareté du capital provenant de sources traditionnelles, 24 % des répondants disent que leur entreprise cherche à se dessaisir d'actifs en raison de sa capacité limitée à financer de nouveaux investissements ou à investir ses liquidités.

    
    Voici d'autres résultats de l'étude Why Capital Matters :

    - Vingt-cinq pour cent des entreprises feront probablement ou très
      probablement une acquisition au cours des six prochains mois. Ce
      pourcentage augmentera à 33 % pour les 12 prochains mois et à 41 % pour
      les 12 à 24 prochains mois.
    - Quarante-cinq pour cent des dirigeants prévoient une hausse du nombre
      d'actifs en difficulté au cours des 12 prochains mois.
    - Soixante-trois pour cent des répondants ont trouvé les possibilités
      d'acquisition les plus intéressantes sur leur propre marché national ou
      local.
    

À propos d'Ernst & Young

Ernst & Young est un chef de file mondial des services de certification et fiscalité, services transactionnels et services consultatifs. À l'échelle mondiale, les 144 000 membres de notre personnel sont unis par nos valeurs partagées et un engagement indéfectible envers la qualité. Nous nous distinguons en aidant nos gens, nos clients et nos collectivités à réaliser leur potentiel.

Pour plus d'information, veuillez visiter le site www.ey.com/ca.

Ernst & Young désigne le réseau mondial des sociétés membres d'Ernst & Young Global Limited. Chacune de ces sociétés est une entité juridique distincte. Ernst & Young Global Limited, société privée à responsabilité limitée par garanties du Royaume-Uni, n'offre aucun service aux clients.

Le réseau Ernst & Young est organisé en cinq régions et les sociétés membres d'Ernst & Young Global Limited peuvent être membres des entités suivantes : Ernst & Young Americas LLC, Ernst & Young EMEIA Limited, Ernst & Young Far East Area Limited et Ernst & Young Oceania Limited. Ces entités n'offrent aucun service aux clients.

SOURCE EY (Ernst & Young)

Renseignements : Renseignements: Marie-Ève Graniero, (514) 874 4313, marie-eve.graniero@ca.ey.com


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.