Les plus grands organismes en santé du Canada font une Déclaration vasculaire afin d'encourager un passage à l'action urgent sur les maladies cardiovasculaires

Il est essentiel d'agir ensemble pour réduire le fardeau croissant des maladies cardiovasculaires.

MONTRÉAL, le 18 oct. 2013 /CNW/ - Quatre-vingt-dix pour cent des Canadiens et Canadiennes ont un risque inacceptable de développer une maladie cardiovasculaire et il est essentiel d'agir immédiatement pour réduire ce fardeau, affirment plusieurs chefs de file du domaine de la santé au congrès Vasculaire 2013, tenu à Montréal cette semaine.

Dans l'espoir d'encourager le passage à l'action, d'éminents spécialistes du domaine de la santé cardiovasculaire du Canada ont signé une Déclaration vasculaire, une approche collective visant à lutter contre les maladies cardiovasculaires au pays.

« Cette Déclaration demande que l'on passe immédiatement à l'action et décrit une approche complète qui peut réduire considérablement l'incidence des maladies cardiovasculaires sur les Canadiens et Canadiennes, affirme le Dr André Carpentier, président de la section clinique et scientifique de l'ACD, endocrinologue au Centre hospitalier universitaire de Sherbrooke, professeur à la Faculté de médecine et des sciences de la santé de l'Université de Sherbrooke et directeur de la Chaire IRSC-GSK sur le diabète. Le secteur de la santé ne peut résoudre ce problème seul. »

Les maladies cardiovasculaires résultent de troubles des vaisseaux sanguins (grands et petits) présents dans tout le corps. Le diabète, l'AVC, l'hypertension, les maladies du cœur, la démence, les maladies rénales ainsi que certaines maladies oculaires et pulmonaires n'en sont que quelques exemples.

Cinq comportements malsains (une mauvaise alimentation, le tabagisme, le manque d'activité physique, la consommation excessive d'alcool et le stress) sont des facteurs de risque clairement établis de plus de 50 maladies.

La déclaration intitulée Établir des liens : Appel à l'action pour la santé cardiovasculaire présente une approche intégrée à plusieurs volets pour la prévention, le traitement, la réadaptation et les soins palliatifs des gens atteints d'une maladie cardiovasculaire.

Il s'agit d'une approche fondamentale pour cet enjeu de santé urgent.

« Nous devons former un front uni contre cette menace colossale à notre société et à notre économie, affirme le DCarpentier. Il est essentiel d'agir à tous les niveaux pour que l'on puisse avoir une influence significative sur la santé cardiovasculaire. »

La Déclaration encourage tous les secteurs du pays à s'unir et à passer à l'action

À tous les Canadiens et Canadiennes:
Faire de votre santé l'une de vos priorités. Adopter des comportements sains. Défendre des politiques qui favorisent des collectivités en bonne santé. Collaborer avec votre professionnel de la santé afin qu'il vous aide à réduire votre risque cardiovasculaire.

Aux professionnels de la santé:
Maximiser la collaboration interprofessionnelle pour une prise en charge plus globale du risque et de la prévention des maladies cardiovasculaires. Maintenir à jour et appliquer les pratiques exemplaires en matière de soins. Collaborer avec d'autres secteurs afin de promouvoir des mesures en faveur de la prise en charge des facteurs législatifs, sociaux ainsi que de l'environnement bâti ayant un impact sur la santé de la population.

Aux gouvernements fédéral et provinciaux, et aux administrations municipales:
S'engager à agir de manière durable contre les maladies cardiovasculaires en mettant en œuvre des politiques et réglementations publiques efficaces qui favorisent l'adoption d'une alimentation saine, la pratique de l'activité physique et la création d'environnements sans fumée. Prendre en considération les besoins, les intérêts et les capacités de populations spécifiques dans leurs contextes locaux. Surveiller l'incidence des politiques et réglementations publiques sur la santé, la productivité économique et le coût des soins relatifs aux malades chroniques.

Aux chercheurs et aux universités:
Élaborer des approches visant à combler les lacunes en matière de données de recherche dans le domaine de la santé cardiovasculaire. Favoriser l'intégration des connaissances entre les divers secteurs et les différentes disciplines afin d'avoir une meilleure incidence sur la santé cardiovasculaire par l'intermédiaire de la défense des intérêts, de la création de programmes et grâce à l'application des pratiques exemplaires.

Aux organismes à but non lucratif:
Maximiser l'incidence sur la santé cardiovasculaire grâce à une action conjointe. Adapter les messages et les ressources destinés au public en fonction du risque cardiovasculaire et de la prise en charge des maladies chroniques. Bâtir des partenariats pour mieux agir contre les maladies cardiovasculaires, promouvoir l'adoption de politiques publiques favorables à la santé et traduire les connaissances dans le domaine de la santé cardiovasculaire en programmes destinés à améliorer la santé de la population canadienne.

Au secteur privé:
Améliorer la santé et la productivité de la main-d'œuvre grâce à la mise en œuvre de politiques et de programmes favorables à la santé en milieu de travail. Établir des partenariats intersectoriels afin de promouvoir l'adoption de politiques publiques favorables à la santé. Soutenir les efforts de prévention et de dépistage en collaboration avec le système de santé.

« En collaborant, nous pouvons mettre à profit toutes nos compétences, nos innovations et nos connaissances afin d'agir ensemble en vue de réduire le fardeau des maladies cardiovasculaires au pays », affirme le DCarpentier.

Les maladies cardiovasculaires sont la principale cause de décès et d'invalidité évitables au Canada. Vingt-quatre millions de personnes au pays présentent au moins un facteur de risque de maladie cardiovasculaire tandis que 10 millions de nos concitoyens présentent au moins trois facteurs de risque de ces maladies.

Étant donné le vieillissement de la population et plusieurs inquiétantes tendances de notre société, notamment l'obésité, la sédentarité, l'hypertension artérielle et le diabète, on s'attend à ce que le fardeau social et économique des maladies cardiovasculaires continue d'augmenter au cours des prochaines décennies. Seul un important changement des politiques en santé pourrait y mettre un frein.

« Les facteurs de risque de maladies cardiovasculaires peuvent être gérés par des comportements liés au mode de vie, souligne le DCarpentier. Ainsi, on estime que le changement de mode de vie et la prévention ou le traitement des maladies chroniques comme l'hypertension artérielle pourraient prévenir 54 pour cent des cas de maladie d'Alzheimer en Amérique du Nord. »

Une autre situation des plus préoccupantes est l'augmentation des facteurs de risque cardiovasculaire chez les jeunes du pays et chez les populations issues de diverses origines ethniques.

On peut également s'inquiéter du fait qu'entre 1994 et 2005, le taux d'hypertension artérielle chez les Canadiens et Canadiennes de 35 à 49 ans ait augmenté de 127 pour cent, le taux de diabète de 64 pour cent et le taux d'obésité de 20 pour cent.

La Déclaration est l'œuvre d'experts du domaine de la santé qui représentent l'Association canadienne du diabète, la Société canadienne d'endocrinologie et métabolisme, la Société canadienne de cardiologie, le Réseau canadien contre les accidents cérébrovasculaires, la Fondation des maladies du cœur et de l'AVC et Hypertension Canada.

Vasculaire 2013 est un congrès national unique destiné à au transfert des connaissances et au renforcement de la communauté en santé cardiovasculaire. Des experts de divers secteurs et disciplines s'y rassemblent pour parler et parfaire leur connaissance de la prévention et de la prise en charge des maladies cardiovasculaires.

Pour visionner la revue Établir des liens : Appel à l'action pour la santé cardiovasculaire, visitez le www.vasculaire2013.ca.

Les déclarations et les conclusions des auteurs des études constituent uniquement les opinions des auteurs des études et ne reflètent pas nécessairement les politiques ou les positions de la Fondation ou de la Société canadienne de cardiologie. La Fondation des maladies du cœur et de l'AVC et la Société canadienne de cardiologie ne font aucune déclaration ni n'offrent de garantie relative à leur exactitude ou à leur fiabilité.

Vasculaire 2013 est un événement canadien unique regroupant quatre rencontres scientifiques importantes : le Congrès canadien sur la santé cardiovasculaire, la Conférence professionnelle de l'Association canadienne du diabète et de la Société canadienne d'endocrinologie et métabolisme, le Congrès canadien de l'AVC et le Congrès canadien sur l'hypertension. www.vasculaire2013.ca

Il s'agit d'une initiative conjointe de la Société canadienne de cardiologie, de l'Association canadienne du diabète, de la Société canadienne d'endocrinologie et métabolisme, du Réseau canadien contre les accidents cérébrovasculaires, de la Fondation des maladies du cœur et de l'AVC, et d'Hypertension Canada.

SOURCE : Fondation des maladies du coeur et de l'AVC

Renseignements :

ou des entrevues, veuillez communiquer avec : 

LE BUREAU DE PRESSE DE VASCULAIRE 2013 AU 514 789-3402 (du 17 au 20 octobre)

OU

Massy Forget Langlois relations publiques
Christian Ahuet, Conseiller
514-842-2455, poste 29 / cell. 514-994-7496

Renseignements sur le congrès et inscription des médias sur www.vasculaire2013.ca

Après le 20 octobre 2013, communiquez avec :
Jane-Diane Fraser
Fondation des maladies du cœur et de l'AVC
jfraser@hsf.ca
613 569-4361, poste 273

Profil de l'entreprise

Fondation des maladies du coeur et de l'AVC

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.