Les piquets de grève bientôt levés à la CCQ - Les employés votent à 98% en faveur de l'entente de principe

MONTRÉAL, le 30 juill. 2012 /CNW Telbec/ - Les membres du Syndicat des employées et employés professionnels-les et de bureau (SEPB-Québec), section locale 573 à l'emploi de la CCQ, en grève depuis le 5 juin, ont entériné  à 98% l'entente de principe intervenue la semaine dernière en présence du médiateur spécial nommé par Québec. Les 600 grévistes retourneront au travail le 8 août prochain.

Cette entente de 5 ans, rétroactive au 1er janvier 2010 et se terminant le 31 décembre 2014, est à peu de choses près conforme à l'hypothèse de règlement proposée par le conciliateur le 2 juin dernier et contient les mêmes paramètres que l'entente intervenue dans le reste des secteurs publics et parapublics. Au plan des augmentations salariales et de l'indexation, le contrat de travail prévoit 6% sur cinq ans, les clauses d'indexation en fonction de l'indice des prix à la consommation (IPC) s'appliquant à partir de janvier 2011. La sécurité d'emploi est maintenue intégralement.

Statu quo

Après une grève de près de huit semaines, la nouvelle entente consacre le statu quo par rapport à l'ancienne convention collective. C'est donc dire que la presque totalité des 189 nouvelles demandes de l'employeur a été retirée. Les parties ont cependant convenu de redessiner le régime de retraite pour assurer sa pérennité en le ramenant en-deçà de la barre des 18% du coût courant. Le régime demeure à prestations déterminées, avec une rente de 2% par année de service. La « règle de 80 », c'est-à-dire la combinaison de l'âge et des années de service demeure, mais l'âge minimum de la retraite passe de 55 à 59 ans, qui correspond à l'âge minimum des employés cadres de la CCQ. Ces changements entreront en vigueur le 1er janvier 2013.

Les droits acquis comme la rente de transition et le boni de retraite, sont également maintenus jusqu'au 1er janvier 2013. Par la suite, des changements seront apportés, en particulier en ce qui a trait aux assurances collectives. La contribution de l'employeur, actuellement de 100%, sera portée à 90%. Enfin, la nouvelle convention collective contient une clause passerelle permettant aux 600 employés du SEPB désirant être promus dans le groupe des 300 salariés avec pouvoir d'enquête, de faire reconnaître leur ancienneté par la CCQ avant d'embaucher du personnel de l'extérieur.

Mode solution

Pour le directeur exécutif du SEPB-Québec, M. Serge Cadieux, « Cette entente a été possible grâce à la détermination et à la ténacité des salariés et au travail du médiateur spécial, Normand Gauthier, qui a forcé les parties à être constamment en mode solution. Nous avons maintenant une paix industrielle qui permettra à la CCQ de réaliser ses importants mandats plus efficacement au cours des prochaines années ».

SOURCE : SYNDICAT DES EMPLOYEES ET EMPLOYES PROFESSIONNELS-LES ET DE BUREAU (SEPB)

Renseignements :

Source :   SEPB-Québec
Renseignements :  Philippe Bélisle (514) 244-6479

Profil de l'entreprise

SYNDICAT DES EMPLOYEES ET EMPLOYES PROFESSIONNELS-LES ET DE BUREAU (SEPB)

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.