Les patients atteints de la grippe H1N1 ont nécessité davantage de soins
intensifs à l'hôpital que ceux atteints de la grippe ordinaire

Les femmes enceintes représentaient un pourcentage plus élevé des hospitalisations par rapport à une saison grippale ordinaire

OTTAWA, le 11 févr. /CNW Telbec/ - Selon une étude publiée aujourd'hui par l'Institut canadien d'information sur la santé (ICIS), la proportion de patients nécessitant des services hospitaliers spécialisés était plus élevée chez les personnes atteintes de la grippe H1N1 que chez celles atteintes de la grippe ordinaire. L'étude révèle également que la grippe H1N1 a touché surtout les jeunes.

L'étude, intitulée La grippe H1N1 au Canada - un contexte favorisant une meilleure compréhension des patients et de leur utilisation des services hospitaliers, est la première en son genre à examiner les différences à l'échelle pancanadienne entre les hospitalisations liées à la grippe H1N1 et celles liées à la grippe ordinaire. Elle compare l'analyse de Surveillance de l'influenza de l'Agence de la santé publique du Canada (données d'avril à décembre 2009) avec les données statistiques de l'ICIS sur les hôpitaux pour l'exercice de référence 2007-2008. Le groupe de comparaison comprenait les patients atteints de la grippe ou de la pneumonie, cette dernière étant la complication la plus courante de la grippe.

"La pandémie de grippe H1N1 a provoqué une réaction sans précédent des responsables de la santé publique. À l'heure où la propagation du virus diminue, il est important de prendre du recul et de comparer la grippe H1N1 avec une saison grippale ordinaire", explique Jean-Marie Berthelot, vice-président du Secteur des programmes de l'ICIS. "Notre étude montre que proportionnellement, plus de patients atteints de la grippe H1N1 ont eu besoin de services hospitaliers spécialisés et de soins intensifs par rapport à ce qu'on observe lors d'une saison grippale ordinaire."

Plus précisément, l'étude révèle que, du 12 avril 2009 au 2 janvier 2010, la proportion de patients hospitalisés atteints de la grippe H1N1 ayant eu besoin de soins intensifs a été de 50 % plus élevée que la proportion de patients atteints de la grippe ou de la pneumonie qui ont été hospitalisés pendant l'année de référence; près d'un patient sur six atteint de la grippe H1N1 a été admis à une unité de soins intensifs (USI). De plus, on estime qu'un patient sur dix hospitalisé en raison de la grippe H1N1 a nécessité une ventilation pour faciliter sa respiration, soit proportionnellement plus du double de la proportion observée dans le groupe grippe/pneumonie.

Les patients atteints de la grippe H1N1 étaient plus jeunes

L'étude conclut que le virus de la grippe H1N1 a été particulièrement virulent chez les groupes d'âge plus jeunes par comparaison avec les cas de grippe/pneumonie généralement observés au cours d'une saison grippale. L'âge médian des patients hospitalisés en raison de la grippe H1N1 était de 28 ans, contre 71 ans pour les cas de grippe/pneumonie.

L'âge médian des patients décédés de la grippe H1N1 se situait au début de la cinquantaine, soit environ une trentaine d'années de moins que les personnes décédées à la suite d'une grippe/pneumonie.

À l'USI, l'âge médian des patients atteints de la grippe H1N1 était inférieur à celui des patients de référence atteints de la grippe/pneumonie (mi-quarantaine contre 68 ans).

Les incidences sur les femmes enceintes nécessitent plus d'études

Selon les premières études de recherche sur la grippe H1N1, les femmes enceintes étaient significativement plus vulnérables à la grippe H1N1 qu'à la grippe ordinaire. Notre étude a révélé que la proportion de femmes enceintes hospitalisées en raison de la grippe H1N1 était plus élevée que ce à quoi on peut s'attendre au cours d'une saison grippale ordinaire.

D'avril à décembre 2009, plus d'une femme sur cinq (21 %) en âge de procréer (15 à 44 ans) et qui a été hospitalisée pour la grippe H1N1 était enceinte, contre 13 % des femmes du même groupe d'âge hospitalisées en 2007-2008 pour une grippe/pneumonie. Quatre femmes enceintes sont décédées de la grippe H1N1 pendant la même période, tandis qu'aucun décès de femme enceinte n'a été enregistré en 2007-2008 en raison d'une grippe/pneumonie. Quant au recours aux soins intensifs, il était proportionnellement similaire chez les patientes enceintes atteintes de la grippe H1N1 et chez celles atteintes de la grippe/pneumonie. Dans les deux groupes, 12 % des patientes admises à une USI étaient enceintes.

"Il faudra réaliser plus d'études pour comprendre pourquoi le pourcentage d'hospitalisations est plus élevé chez les femmes enceintes atteintes de la grippe H1N1 que chez les patientes enceintes atteintes de la grippe/pneumonie", explique Kathleen Morris, chef des Questions émergentes de l'ICIS. "Espérons que cette comparaison préliminaire sera à l'origine de nouveaux travaux de recherche."

À propos de l'ICIS

L'Institut canadien d'information sur la santé (ICIS) recueille de l'information sur la santé et les soins de santé au Canada, l'analyse, puis la rend accessible au grand public. L'ICIS a été créé par les gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux en tant qu'organisme autonome sans but lucratif voué à la réalisation d'une vision commune de l'information sur la santé au Canada. Son objectif : fournir de l'information opportune, exacte et comparable. Les données que l'ICIS recueille et les rapports qu'il produit éclairent les politiques de la santé, appuient la prestation efficace de services de santé et sensibilisent les Canadiens aux facteurs qui contribuent à une bonne santé.

Le rapport ainsi que les tableaux suivants sont affichés sur le site Web de l'ICIS au www.icis.ca.

    
    Tableau 1   Pourcentage des patients hospitalisés atteints d'une maladie
                grave (tableau 1 du rapport)

    Tableau     2 Proportion des femmes enceintes parmi celles qui sont en
                âge de procréer (tableau 4 du rapport)
    

SOURCE Institut canadien d'information sur la santé

Renseignements : Renseignements: Personne-ressource: Benoit Laplante, Tél.: (613) 694-6603, blaplante@icis.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.