Les parents ont l'intention d'utiliser l'Allocation canadienne pour enfants afin d'épargner pour les études postsecondaires

Les parents canadiens veulent investir dans l'avenir de leurs enfants

TORONTO, le 19 juill. 2016  /CNW/ - Les parents canadiens regardent vers l'avenir et prennent des décisions pour faire en sorte que leurs enfants aient un bel avenir. Selon un récent sondage Ipsos, 70 % des parents s'accordent à dire que la nouvelle Allocation canadienne pour enfants (ACE) va aider les familles à épargner ou investir pour les besoins futurs de leur enfant, en particulier pour leurs études. Lorsqu'on les interroge dans le sondage sur leur ACE, les parents affirment que la majeure partie de la prestation servira aux dépenses quotidiennes (37 % de l'allocation en moyenne). Épargner pour les études postsecondaires arrive en deuxième avec 22 %.

Le programme de l'ACE est déployé dans tout le Canada le 20 juillet. Des milliers de familles canadiennes recevront des prestations plus importantes. La Première financière du savoir, un distributeur de REEE prépondérant au Canada, a commandé un sondage Ipsos pour donner un aperçu de ce que les parents prévoient faire de cet argent supplémentaire.

« Les résultats du sondage sont très encourageants », déclare Bruce Sellery, spécialiste en finances personnelles. « En tant que parent moi-même, je connais le prix de l'éducation d'un enfant, et combien il peut être difficile pour les parents de mettre de l'argent de côté pour les études. La meilleure chose à faire est de faire face aux dépenses quotidiennes, et de penser aussi aux études postsecondaires. »

D'après le sondage, 3 parents sur 10 (29 %) disent que la raison la plus importante pour laquelle il est important d'investir dans les études postsecondaires est qu'elles constituent une exigence de base du marché du travail actuel.. D'autres croient que la principale raison est que cela permet de développer des compétences pratiques/professionnelles (23 %), des compétences analytiques (18 %) et que cela les aide à acquérir une expérience de vie et un épanouissement personnel (16 %).                                                                                                                     

« L'éducation postsecondaire est essentielle. Nous vivons dans un monde où les jeunes à la recherche d'emploi qui n'ont pas fait d'études ont un sérieux désavantage », indique George Hopkinson, président et chef de la direction de La Première financière du savoir inc. « C'est formidable de voir les familles qui bénéficient du programme de l'Allocation canadienne pour enfants l'investir dans les études postsecondaires de leurs enfants. Non seulement l'ACE est de l'argent libre d'impôt, mais en plus, les familles peuvent donner un coup de pouce à leur épargne en cotisant à leur REEE. »

Ouvrir un régime enregistré d'épargne-études (REEE) ou y cotiser est le meilleur moyen d'épargner pour les études postsecondaires d'un enfant. Cela permet aux parents de bénéficier des subventions du gouvernement fédéral. D'autres subventions gouvernementales peuvent s'ajouter à leur épargne, en fonction de leur situation financière et de leur province. Plus les parents commencent tôt, plus ils peuvent profiter des subventions gouvernementales et de la croissance composée.

La croissance composée entraîne un effet « boule de neige » qui se produit quand vous placez votre argent dans un investissement donnant un rendement qui est par la suite réinvesti. Plus longtemps vous laissez votre argent, plus vous aurez des possibilités de croissance. Si vous cotisez à un REEE, votre épargne va s'accumuler, libre d'impôt, jusqu'à son retrait. Vous pourrez également recevoir jusqu'à 7200 $ en Subvention canadienne pour l'épargne-études et en subvention provinciale, pour vous aider à payer les droits de scolarité et autres dépenses pour les études.

 

À la question d'Ipsos aux parents concernant la proportion de l'ACE qu'ils vont utiliser pour payer les dépenses quotidiennes ou pour épargner, ces derniers répondent :

·         37 % pour les dépenses quotidiennes

·         22 % pour les études postsecondaires

·         16 % pour la garde des enfants

·         14 % pour des activités supplémentaires

·         5 % pour des vacances en famille

·         6 % à d'autres fins

Pour plus d'informations au sujet des REEE, visitez le site info.premierefinancieredusavoir.ca

Rendez-vous sur la calculatrice gouvernementale en ligne pour connaître le montant d'ACE de votre famille : http://www.budget.gc.ca/2016/tool-outil/ccb-ace-fr.html

À propos de La Première financière du savoir

Depuis 1965, La Première fondation du savoir, société sans but lucratif, aide les Canadiens à obtenir une éducation postsecondaire en parrainant des régimes d'épargne-études.

La Première financière du savoir inc. est une filiale en propriété exclusive de La Première fondation du savoir, et l'administrateur, le distributeur et le gestionnaire des fonds de placement des régimes d'épargne-études proposés par La Première fondation du savoir. Depuis 1965, La Première financière du savoir a versé 2,8 milliards de dollars et continue de gérer 3,6 milliards de dollars au nom de plus de 250 000 familles. Pour plus d'informations sur les Régimes d'épargne-études de La Première financière du savoir, veuillez visiter notre site premierefinancieredusavoir.ca ou consulter notre prospectus.

La Première financière du savoir est une marque déposée de La Première financière du savoir inc.

À propos du sondage :

Voici quelques-uns des résultats d'un sondage Ipsos organisé entre le 30 juin et le 6 juillet 2016 au nom de La Première financière du savoir. Pour ce sondage, un échantillon de 1001 parents canadiens avec des enfants dans le ménage du comité en ligne d'Ipsos a été interrogé par internet. Les résultats ont été ensuite pondérés par rapport à la démographie, afin d'assurer que la composition de l'échantillon reflète celle de la population adulte selon les données du recensement, et pour fournir des résultats destinés à se rapprocher de l'environnement de l'échantillon. La précision des sondages en ligne Ipsos est mesurée à l'aide d'un intervalle de crédibilité. Dans ce cas, la précision du sondage est de plus ou moins 3,5 points de pourcentage, 19 fois sur 20, si on avait interrogé tous les parents canadiens ayant des enfants dans leur ménage. L'intervalle de crédibilité sera plus large parmi les sous-ensembles de la population. Toutes les enquêtes et tous les sondages peuvent faire l'objet d'autres sources d'erreur, y compris entre autres, l'erreur de couverture et l'erreur de mesure.

SOURCE La Première financière du savoir

Bas de vignette : "Épargner pour les études postsecondaires grâce à l'Allocation canadienne pour enfants (Groupe CNW/La Premère financière du savoir)". Lien URL de l'image : http://photos.newswire.ca/images/download/20160719_C8623_PHOTO_FR_737497.jpg



Renseignements : Morgan Murphy, Gestionnaire de compte, Smithcom Limited, 416 629-2143, morgan.murphy@smithcom.ca

RELATED LINKS
www.knowledgefirstfinancial.ca

Profil de l'entreprise

La Première financière du savoir

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.