Les paiements effectués par les réseaux sociaux atteignent désormais près de 3 mille milliards $ US en Chine, selon un rapport de l'ONU

Les paiements effectués par les platesformes de commerce et de messagerie électroniques devraient faire augmenter le PIB de la Chine de 236 milliards $ d'ici 2025, ouvrant la voie à de nouvelles occasions économiques pour la population et les petites entreprises

BEIJING et NEW YORK, 19 avril 2017 /CNW/ - Un nouveau document publié par l'ONU révèle que Alipay et WeChat Pay ont été à l'origine de 2,9 mille milliards $ US de paiements numériques chinois en 2016, ce qui représente un multiple de 20 depuis les quatre dernières années. Les données montrent que les paiements numériques faits à partir des réseaux et des plateformes existantes fournissent un accès plus étendu aux services financiers numériques, élargissant l'inclusion financière et les possibilités économiques dans l'ensemble de la Chine et des pays voisins.

Le nouveau rapport préparé par la Better Than Cash Alliance établie à l'ONU, qui s'intitule Social Networks, E-Commerce Platforms and the Growth of Digital Payment Ecosystems in China - What It Means for Other Countries, contient des renseignements clés qui aideront les autres pays à inclure davantage de personnes dans l'économie en remplaçant le paiement en espèces par le paiement numérique. Cette transition pourrait faire croître le PIB des économies des pays en développement de 6 pour cent d'ici 2025, ajoutant 3,7 mille milliards $ US et créant 95 millions d'emplois, selon un rapport de la McKinsey Global Institute.

« Les plateformes de réseautage social et de commerce électronique se développent dans toutes les économies, qu'elles soient grandes ou petites », soutient Ruth Goodwin-Groen, directrice générale de Better Than Cash Alliance. « En Chine, les paiements numériques fleurissent au sein de ces canaux, ouvrant la porte de l'économie à des millions de personnes. C'est important, parce que nous savons que lorsque les personnes, plus particulièrement les femmes, ont un meilleur accès aux services financiers, elles sont en mesure d'épargner, de constituer des actifs et de mieux faire face aux chocs financiers. Elles ont aussi de meilleures chances d'améliorer leur qualité de vie. »

Voici quelques-uns des principaux constats du rapport :

  • Un plus grand nombre de personnes ont l'occasion d'épargner et d'investir. Des plateformes comme Yu'e bao d'Alibaba améliore l'accès des populations à faible revenu à l'investissement dans divers ensembles de produits financiers. Cela leur permet d'investir l'argent qui reste dans leurs comptes numériques, favorisant du coup l'épargne à long terme. De 2013 à 2016, Yu'e bao a accru sa marge de gestion à 117 milliards $ US et sert désormais 152 millions de clients.
  • La finance numérique aide à augmenter de façon spectaculaire l'accès aux capitaux pour les petits commerçants. En date de septembre 2016, l'un des fournisseurs de paiement, Ant Financial d'Alibaba (qui exploite Alipay), a prêté au total 740 milliards de RMB (107,3 milliards $ US) à plus de 4,11 millions d'entrepreneurs, de petites et de micro-enterprises.
  • Les données de masse générées par ces platesformes aident à établir un historique de pointage de crédit et permet l'accès au crédit, notamment auprès des populations à faible revenu ostracisées par l'univers financier. Par exemple, Sesame Credit offre une évaluation alternative de solvabilité du crédit en examinant l'historique de crédit, le comportement financier, la capacité contractuelle, l'identité et l'appartenance aux réseaux sociaux des usagers.

Le rapport indique aussi que tant Alipay que WeChat Pay prennent d'assaut des marchés hors de la Chine et investissent dans des technologies financières et des fournisseurs de paiement d'importance. Ils côtoient d'autres sociétés majeures de communication, puisque la possibilité d'utiliser les plateformes de réseaux sociaux et de commerce électronique existantes pour propulser le paiement numérique et l'inclusion financière est très forte dans les pays notamment où la popularité du téléphone intelligent et la collaboration entre les secteurs public et privé sont importantes :

  • En Afrique du Sud, 78 pour cent de l'ensemble du trafic Internet provient des canaux mobiles - l'un des taux les plus élevés au monde. Cependant, malgré la hausse continue du taux d'adoption, seulement 15 pour cent des Sud-Africains rapportent avoir effectué un achat depuis un téléphone mobile dans le mois précédant lorsqu'ils ont été interrogés en 2016.
  • En Inde, tant Ant Financial que Tencent se sont engagés dans le marché indien du paiement mobile, qui enregistre une croissance rapide grâce à une nouvelle réglementation. Ant Financial, plus particulièrement, a investi jusqu'à 900 millions $ dans PayTM, sans compter le service de son personnel et son expertise technique. Le résultat? PayTM est passé de 5 millions à environ 200 millions d'usagers en quelques années seulement.
  • L'Indonésie fut le marché de commerce mobile ayant connu la croissance la plus rapide dans le monde en 2016, augmentant de 155 pour cent de janvier 2016 à janvier 2017. Une partie de cette croissance est peut-être attribuable à la publication en 2015 du paiement mobile instantané de BBM Pay. La populaire application de messagerie BBM compte plus de 55 millions d'usagers en Indonésie et elle continue de se développer.
  • En Amérique du Sud, les marchés disposent de l'infrastructure nécessaire pour construire des écosystèmes de paiement semblables à ce qui se fait en Chine. Cinquante-neuf pour cent de la population de l'Amérique du Sud utilisent les médias sociaux, et 52 pour cent se servent d'un téléphone mobile pour accéder aux réseaux sociaux. Toutefois, l'univers des paiements numériques demeure fracturé, alors qu'aucun fournisseur de paiements n'a relié de manière significative son service à ces platesformes, ou vice-versa.

Si vous voulez en apprendre davantage, Better Than Cash Alliance met à votre disposition des experts pour commenter l'étude.

Contact médiatique
Angela Corbalan, directrice des communications, angela.corbalan@uncdf.org, (+1) 917 224 9109

Better Than Cash Alliance constitue un partenariat de gouvernements, de sociétés et d'organisations internationales visant à accélérer la transition de l'argent liquide aux paiements numériques afin de conduire une croissance basée sur l'inclusion et d'aider les gens à se sortir de la pauvreté.
Le Fonds d'équipement des Nations Unies (UNCDF) en est le secrétariat.
Pour en apprendre plus, visitez www.betterthancash.org, ou suivez-nous à @BetterThan_Cash.

Logo - https://mma.prnewswire.com/media/460828/better_than_cash_alliance_logo.jpg

SOURCE Better Than Cash Alliance

Profil de l'entreprise

Better Than Cash Alliance

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.