Les organisations de l'enseignement demandent à tous les gouvernements de respecter le processus de négociation collective

OTTAWA, le 15 nov. 2016 /CNW/ - Les dirigeantes et dirigeants de 17 organisations provinciales et territoriales de l'enseignement sont heureux qu'à la suite de la décision historique rendue par la Cour suprême du Canada (CSC) le 10 novembre dernier, les pouvoirs législatifs ne soient plus libres d'annuler comme bon leur semble des dispositions de conventions collectives signées.

Réunis à Ottawa aujourd'hui et mercredi pour la réunion du Conseil d'administration de la Fédération canadienne des enseignantes et des enseignants (FCE), ces dirigeantes et dirigeants sont encouragés par la décision de la Cour en faveur de la Fédération des enseignantes et enseignants de la Colombie-Britannique (FECB) dont les batailles juridiques ont débuté en 2002.

Ces dirigeantes et dirigeants espèrent que la décision amènera le gouvernement de la Nouvelle-Écosse à repenser son action dans le conflit de travail qui l'oppose actuellement au Nova Scotia Teachers Union, organisation Membre de la FCE. Les enseignantes et enseignants de la province ont donné un fort mandat de grève et sont prêts à déclencher celle‑ci dès le 3 décembre après avoir rejeté deux ententes de principe qui ne faisaient rien pour contrer la détérioration des conditions en salle de classe, renforcer la qualité de l'éducation, favoriser des investissements utiles dans le système des écoles publiques ou assurer une rémunération équitable au personnel enseignant dont le rôle dans la société est si important.  

La décision de la CSC a incité les dirigeantes et dirigeants des organisations de l'enseignement à émettre la déclaration suivante :

« Les dirigeantes et dirigeants des organisations de l'enseignement Membres de la Fédération canadienne des enseignantes et des enseignants (FCE) saluent la décision que la Cour suprême du Canada a rendue le 10 novembre 2016 dans laquelle elle a réaffirmé le droit à la négociation collective garanti par la Charte canadienne des droits et libertés.

« Respecter les outils et mécanismes qui accompagnent le processus de négociation collective et auxquels on peut facilement recourir en cas de différend éviterait des lois visant à limiter ou même à éliminer les droits à la négociation.

« La liberté d'association, un droit reconnu depuis longtemps sur la scène internationale et au Canada, constitue un fondement important de toute société démocratique et juste. Notre action collective protège les personnes contre des traitements inéquitables dans un des aspects les plus fondamentaux de leur vie, leur emploi. 

« La FCE et ses organisations Membres s'opposeront collectivement et vigoureusement à toutes les tentatives des gouvernements et des employeurs pour déterminer unilatéralement les conditions de travail des enseignantes et enseignants ou miner d'une autre façon les principes de la négociation collective. »

Fondée en 1920, la FCE est une alliance nationale de 17 organisations provinciales et territoriales qui représentent 231 000 enseignantes et enseignants du Canada. La FCE adhère aussi à l'Internationale de l'Éducation qui représente 32 millions d'enseignantes et enseignants du monde entier. @EnseigneCanada et @CanTeachersFed.

 

SOURCE Fédération canadienne des enseignantes et des enseignants

Bas de vignette : "Un vote unanime s’est tenu aujourd’hui à la réunion du Conseil d’administration de la FCE en soutien au Nova Scotia Teachers Union. Sont photographiés ici les présidentes et présidents d’organisations de l’enseignement de tout le pays, qui représentent près d’un quart de million d’enseignantes et enseignants d’un océan à l’autre. (Groupe CNW/Fédération canadienne des enseignantes et des enseignants)". Lien URL de l'image : http://photos.newswire.ca/images/download/20161115_C1503_PHOTO_FR_819467.jpg

Renseignements : Des séances de photos et des entrevues avec les présidentes et présidents des organisations Membres de la FCE sont possibles. Pour les organiser, veuillez communiquer avec : Francine Filion, directrice des Communications, au numéro 613-688-4347 ou à l'adresse ffili@ctf-fce.ca.

RELATED LINKS
http://www.ctf-fce.ca

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.