Les optométristes confirment que leurs assistants travaillent dans l'illégalité

MONTRÉAL, le 23 févr. 2015 /CNW Telbec/ - L'Ordre des opticiens d'ordonnances du Québec tient à réagir officiellement aux propos du président de l'Ordre des optométristes du Québec, M. Langis Michaud, exprimés ce vendredi 20 février lors de l'émission animée par M. Paul Arcand à la station de radio 98,5 fm, à Montréal.  

« Les propos du président de l'Ordre des optométristes viennent apporter un nouvel éclairage sur les conséquences de l'adoption du Règlement sur les actes qui peuvent être posés par un assistant optométrique par le gouvernement. Premièrement, il a candidement admis que de nombreux gestes illégaux sont posés et continueront d'être posés par les assistants optométriques. Par ailleurs, il a confirmé que la notion de travail sous supervision n'inclura pas nécessairement la présence d'un professionnel directement avec l'assistant réalisant le travail.

Les tribunaux ont précisé qu'il n'est pas possible de réaliser les actes réservés aux opticiens sans avoir les compétences requises, et ce, même sous supervision. Les propos du président de l'Ordre des optométristes sont donc pour nous la confirmation que ce Règlement met en péril la santé oculovisuelle des Québécois », déclare Mme Linda Samson, présidente-directrice générale de l'Ordre des opticiens d'ordonnances du Québec.

Par ailleurs, le président de l'Ordre des optométristes a minimisé l'ampleur du champ d'application du Règlement, qui couvre la totalité des actes professionnels reliés à l'exécution d'une ordonnance ophtalmique en lunetterie.

Il est prévu que le Règlement sur les actes qui peuvent être posés par un assistant optométrique entre en vigueur le 26 février 2015. Le Règlement prévoit la légalisation d'actes considérés jusqu'ici comme étant illégaux, notamment en raison du préjudice qu'ils peuvent engendrer chez une personne recevant des soins oculovisuels. En effet, les actes professionnels reliés à l'exécution d'une ordonnance ophtalmique (mesures, pose, ajustements, remplacement, vente) requièrent une formation collégiale de 3 ans, alors que ce Règlement permettrait à un assistant optométrique de poser ces mêmes actes à la suite d'une formation sommaire de 72 heures.

« Nous demandons donc au gouvernement de suspendre l'application de ce Règlement afin qu'il procède à une évaluation complète et objective de ses impacts négatifs sur les Québécois s'il était mis en application », conclut Mme Samson.

L'entrevue est disponible à cette adresse :

http://www.985fm.ca/lecteur/audio/dr-langis-michaud-president-de-l-ordre-des-optome-260358.mp3

L'Ordre des opticiens d'ordonnances du Québec est un ordre professionnel à exercice exclusif qui a pour mission d'assurer la protection du public, notamment par la promotion de l'excellence de la pratique ainsi que par la formation et l'encadrement des professionnels qui offrent des services reliés à l'exécution d'une ordonnance ophtalmique. En réalisant cette mission, l'Ordre remplit son mandat de protection du public. Il regroupe plus de 1 800 opticiens répartis dans toutes les régions du Québec.

 

SOURCE Ordre des opticiens d'ordonnances du Québec

Renseignements : Mathieu Santerre, 581 996-5344, medias@lorangebleue.biz

Profil de l'entreprise

Ordre des opticiens d'ordonnances du Québec

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.