Les nouvelles compressions à Radio-Canada représentent de grands bouleversements pour la collecte de nouvelles partout au pays

TORONTO, le 16 avril 2015 /CNW/ - Les leaders de la Guilde rencontrent les membres touchés partout au pays au moment où la direction de Radio-Canada/CBC met en œuvre sa toute dernière ronde de compressions touchant la programmation et les emplois et émet des avis de personnel excédentaire.

En tout, 241 postes de la Guilde sont éliminés cette fois-ci, en plus des 1 300 emplois éliminés à Radio-Canada/CBC déjà cette année. D'après nos informations à l'heure actuelle, aucune partie du pays n'est épargnée par les nouvelles compressions, mais la capacité en collecte de nouvelles est la plus gravement touchée avec l'élimination d'un grand nombre d'emplois de vidéographes dans les stations locales.

« Les vidéographes sont une partie essentielle de la collecte de nouvelles, explique Marc-Philippe Laurin, président de la sous-section CBC à la Guilde. Les images qu'ils filment alimentent les reportages sur vidéo, que ce soit pour la télévision, le numérique ou la programmation en ligne. Plus récemment, leur travail était également utilisé dans les reportages radio pour combler les écarts laissés par les compressions antérieures. Nous ne savons pas ce que planifie Radio-Canada, et nous sommes très inquiets des répercussions en ce qui a trait à la charge de travail pour les employés qui survivront à ces coupes. Au cours de la dernière année, CBC/Radio-Canada a éliminé  17% de sa main-d'œuvre. »

La présidente nationale de la Guilde Carmel Smyth remet en question la précipitation avec laquelle Radio-Canada effectue les coupes, surtout étant donné l'appui croissant exprimé par la population pour le diffuseur public et l'engagement pris les partis d'opposition fédéraux d'annuler les coupes et d'investir dans CBC/Radio-Canada. « Ils procèdent au démantèlement de Radio-Canada sans égard pour les Canadiens qui ont indiqué clairement qu'il faut cesser les coupes à leur diffuseur public en nouvelles, programmation locale et culture. Ces compressions seront dévastatrices pour la couverture des nouvelles locales dans les collectivités partout au pays, un service que CBC/Radio-Canada a le mandat de fournir, et qu'il offre depuis 75 ans. Les coupes incessantes causent des dommages irréparables au diffuseur public. »

Avec un budget fédéral imminent, la Guilde continue d'exiger du gouvernement fédéral qu'il annule ses coupes dévastatrices de 115 millions $ et utilise plutôt le montant d'environ 7 milliards $ généré par les récentes ventes aux enchères de spectre pour investir dans Radio-Canada/CBC. « Il serait approprié d'utiliser une partie du produit de la vente aux enchères des ondes publiques pour appuyer les biens publics comme Radio-Canada/CBC », estime Mme Smyth.

SOURCE La Guilde canadienne des médias

Renseignements : Jeanne d'Arc Umurungi (Jeannedarc@cmg.ca), Directrice des communications, Guilde canadienne des médias, (416) 708-4628

LIENS CONNEXES
http://

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.