Les négociations sont rompues malgré les nombreuses tentatives des Métallos
pour en arriver à un règlement

Le syndicat propose le retour au travail et un arbitrage exécutoire pour mettre fin au différend

TORONTO, le 7 mars /CNW/ - Les pourparlers entre le Syndicat des Métallos et Vale Inco, qui se déroulent en présence d'un médiateur, ont été rompus, malgré les tentatives répétées et sans précédent des Métallos pour en arriver à un règlement.

"Onze jours durant, notre comité de négociation a présenté plusieurs nouvelles offres et fait de véritables compromis d'importance concernant les principaux points en litige", a indiqué le directeur du district 6 du Syndicat des Métallos, Wayne Fraser.

"Notre comité a tout mis en œuvre pour en arriver à une entente dans l'intérêt supérieur de nos membres, de notre collectivité et de l'entreprise", a précisé M. Fraser.

"Notre comité est déçu et fâché que Vale Inco n'ait pas été animée du même esprit de compromis lorsqu'elle s'est présentée à la table de négociation pour régler ce conflit de travail. Vale n'a même pas fait mine de répondre positivement aux nombreux et importants changements effectués par le syndicat.

Les négociations ont été rompues dimanche après-midi par le médiateur chevronné Kevin Burkett.

"J'ai le regret d'annoncer qu'une entente est impossible à l'heure actuelle", a déclaré M. Burkett dans un communiqué aux deux parties. "C'est pourquoi j'ai mis fin aux négociations."

En raison de la rupture des négociations qui se déroulaient en présence d'un médiateur, les Métallos ont, dans un geste sans précédent, demandé que tous les points en litige soient soumis à un conseil d'arbitrage exécutoire. Les Métallos ont proposé que M. Burkett soit nommé président de ce conseil d'arbitrage et que chaque partie ait un représentant au sein de celui-ci.

Vale Inco a catégoriquement rejeté la proposition du syndicat visant le retour au travail immédiat et le règlement par décision arbitrale.

"Notre engagement pour ce qui est de résoudre ce conflit de manière juste est irréfutable", a dit M. Fraser. "Vale se doit d'accepter l'arbitrage exécutoire pour montrer enfin qu'elle veut également conclure une entente juste avec ses employés et les collectivités dans lesquelles elle exerce ses activités."

Le syndicat organisera des rencontres jeudi à Sudbury et vendredi à Port Colborne pour offrir à ses membres un compte rendu détaillé des revendications actuelles des Métallos et de l'entreprise.

À cette occasion, les membres pourront se prononcer sur une offre de règlement présentée par Vale Inco. Cette offre ne répond pas du tout aux demandes syndicales, et le comité de négociation des Métallos recommande unanimement de rejeter cette proposition inacceptable.

Les rencontres avec les membres de la section locale 6500 des Métallos auront lieu le jeudi 11 mars, à 11 h et à 18 h, au Caruso Club sur la rue Haig, à Sudbury.

La rencontre avec les membres de la section locale 6200 des Métallos de Port Colborne aura lieu le vendredi 12 mars. L'heure et le lieu de la réunion seront annoncés mardi.

SOURCE Syndicat des Metallos (FTQ)

Renseignements : Renseignements: Wayne Fraser, directeur, district 6, Syndicat des Métallos, (416) 243-8792, (416) 577-4045


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.