Les négociations avec AbitibiBowater sont suspendues

MONTRÉAL, le 30 oct. /CNW Telbec/ - Le Syndicat canadien des communications, de l'énergie et du papier (SCEP) et AbitibiBowater se sont entendus hier pour suspendre les négociations pour le renouvellement d'une convention collective afin d'essayer d'obtenir un engagement des gouvernements pour que les retraités soient protégés dans la restructuration de la compagnie.

"Le syndicat ne négociera pas une nouvelle convention collective pour nos membres tant que nous ne saurons pas si les retraités sont protégés" affirme Dave Coles, président du SCEP. "Notre position à ce sujet est claire et nous parlerons aux gouvernements et consulterons directement les retraités au cours des prochaines semaines."

Les délégués de 23 sections locales des usines de pâtes et papiers d'AbitibiBowater au Québec, en Ontario et en Nouvelle-Écosse ont rencontré la compagnie cette semaine à Montréal pour explorer la renégociation des conventions collectives qui ont expiré en mai. Dans le passé, la convention collective avec AbitibiBowater était le contrat-type qui était ensuite repris par les autres usines de pâtes et papiers dans l'Est du Canada.

AbitibiBowater est sous la protection de la LACC et a un déficit dans ses régimes de retraite de 1,3 milliards de dollars. Cette semaine, le syndicat a fait la mise en garde que la faillite ou la restructuration de la dette de la compagnie pourrait mener à la terminaison des régimes ce qui aurait pour effet d'amener jusqu'à 27% de coupures dans les régimes de retraite pour les 17 000 travailleurs retraités et les 8 300 employés actifs.

"Nous ne participerons pas dans une restructuration qui ferait des retraités des victimes" affirme Coles. "Nous avons des solutions raisonnables et sur lesquelles nous pouvons travailler et nous travaillons avec la compagnie pour les présenter aux gouvernements. Maintenant nous avons besoin de réponses."

La proposition conjointe du syndicat et de la compagnie serait de mettre en place une fiducie pour les retraités existants avec des garanties des gouvernements et des changements aux règlements. La proposition a été présentée cette semaine au ministre du Travail du Québec Sam Hamad et des rencontres ont été demandées au ministre des Finances de l'Ontario Dwight Duncan et au ministre fédéral des Finances Jim Flaherty.

"Les gouvernements doivent comprendre que sans une solution au dossier des régimes de retraite, cette compagnie ne sortira pas avec succès de la restructuration" affirme Coles. "C'est une question morale concernant la façon dont nous traitons les travailleurs retraités qui ont bâti ce pays. Il s'agit aussi de sauver la plus importante compagnie du secteur forestier d'un désastre si les gouvernements refusent d'agir."

"AbitibiBowater est en grande difficulté mais elle demeure un pilier du secteur forestier au Canada et elle fournit directement et indirectement 25 000 emplois et donne 750 millions de dollars en salaire chaque année. Notre syndicat fera sa part pour aider AbitibiBowater, mais nous avons besoin de l'intervention des gouvernements et d'un plan de restructuration responsable socialement de la compagnie et des créditeurs."

"Je ne soulignerai pas avec assez d'importance que cette compagnie, nos membres et les retraités sont à un moment critique et que le temps presse."

Les délégués syndicaux ont quitté Montréal hier. Les dirigeants du syndicat et les représentants de la compagnie tenteront de rencontrer le gouvernement fédéral et celui de l'Ontario. Le syndicat tiendra aussi des réunions d'information pour les retraités en Ontario, au Québec et dans les provinces de l'Atlantique. De plus amples renseignements concernant les rencontres avec les retraités seront affichés sur le site www.scep.ca.

SOURCE Syndicat canadien des communications, de l'énergie et du papier

Renseignements : Renseignements: Dave Coles, (613) 299-5628 ou Gaétan Ménard, (819) 775-6980

Profil de l'entreprise

Syndicat canadien des communications, de l'énergie et du papier

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.