Les nations Innue, Malécite et Mi'gmaq s'unissent pour sauvegarder le golfe du Saint-Laurent

HALIFAX, le 16 juill. 2014 /CNW Telbec/ - Des chefs des trois peuples autochtones qui occupent depuis toujours les eaux et les côtes du golfe du Saint-Laurent ont demandé aujourd'hui un moratoire sur le développement pétrolier et gazier qui pourrait, selon eux, mettre en danger la région et contrevenir à leurs droits.

Des chefs représentant les nations Innue, Malécite et Mi'gmaq, dont les communautés chevauchent les frontières entre le Québec, le Nouveau-Brunswick et la Nouvelle-Écosse, se sont rassemblés à Halifax pour exiger que les gouvernements fédéral et provinciaux entreprennent une évaluation environnementale intégrée du golfe tout entier avant d'entrevoir l'exploration.

"Nous tous, Innus, Malécites et Mi'gmaq, dépendons des eaux du golfe du Saint-Laurent pour notre subsistance," a expliqué Chef Jean-Charles Piétacho de la communauté innue de Ekuanitshit au Québec.

Alors que les chefs ont pris la parole à Halifax, où ils se trouvaient pour l'assemblée générale annuelle de l'Assemblée des Premières Nations, des bateaux des Mi'gmaq de Gespe'gewa'gi (la Gaspésie) devaient arriver au site du forage proposé à Old Harry et y laisser une bouée pour marquer leur présence.

"Notre intention est de démontrer qu'ensemble, le golfe nous appartient et nous l'occupons," a dit Chef Claude Jeannotte de la communauté mi'gmaq de Gespeg au Québec.

Actuellement, l'Office Canada-Terre-Neuve-et-Labrador des hydrocarbures extracôtiers (CNLOPB) dirige l'évaluation environnementale d'un puits d'exploration proposé à Old Harry, un lieu à seulement 80 km des Îles de la Madeleine qui font partie de la province de Québec. Le gouvernement fédéral permettra prochainement à une instance conjointe formée avec le Québec à décider des activités pétrolières et gazières dans une partie du golfe allant de l'île d'Anticosti Island jusqu'à la Basse Côte-Nord et jusqu'à quelques kilomètres de l'île de Terre-Neuve. Le sud-est du golfe est de la responsabilité de l'Office Canada - Nouvelle-Écosse des hydrocarbures extracôtiers.

Un rapport publié par le Québec en 2013 a conclu qu'« une catastrophe de l'ampleur de Deepwater Horizon » dans le golfe du Mexique « s'avère maintenant plausible » si l'exploration ou l'exploitation des hydrocarbures va de l'avant dans le golfe du Saint-Laurent.

« Le golfe est un écosystème unique et fragile », a dit la Chef Candice Paul de la communauté malécite de St. Mary's au Nouveau-Brunswick. « Les peuples Innu, Malécite et Mi'gmaq dépendent du golfe depuis des temps immémoriaux et nous ne tolèrerons pas sa destruction. »


SOURCE : Les nations Innue, Malécite et Mi'gmaq

Renseignements :

cliquez ici

Contact:

Anglais
Troy Jerome
tjerome@migmawei.ca
Cell. (506) 759-2000

Français
Serge Ashini Goupil
ashinigoupil@me.com
Cell. (418) 609-0491

Carte du projet de sondage Old Harry: http://saveourseasandshores.ca/wp-content/uploads/2013/03/Gulf-Neighbours-map-2013-03-05-EN-crop.jpg

Profil de l'entreprise

Les nations Innue, Malécite et Mi'gmaq

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.