Les membres des Teamsters autorisent la grève au CP

Les membres du Rail de Teamsters ont voté à 93% en faveur de la grève si cela s'avère nécessaire afin d'obtenir une entente négociée.

CALGARY, le 7 févr. 2015 /CNW/ - Aujourd'hui, les membres de la Conférence ferroviaire de Teamsters Canada (CFTC) qui travaillent comme ingénieurs de locomotive, chefs de train, agents de train et agents de triage partout au Canada ont donné un appui sans équivoque à leur comité de négociation national. En effet, 93 % des membres se sont prononcés en faveur du déclenchement d'une grève afin d'obtenir une entente négociée avec le Chemin de fer Canadien Pacifique. Le syndicat des Teamsters et le CP ont entamé la période de réflexion prévue au Code canadien du travail. Une grève ou un lock-out est donc possible dès le 15 février.

Douglas Finnson, le président de la CFTC, est particulièrement fier des membres du syndicat qu'il dirige ainsi que de leur manifestation retentissante de solidarité et de soutien à l'égard du comité de négociation. « Le comité de négociation est plus déterminé que jamais grâce à la persévérance des membres, qui sont prêts à se battre pour exercer leur droit à un environnement de travail sécuritaire et obtenir des améliorations acceptables de leurs conditions de travail. »

"Le CP a adopté un modèle de relations du travail axées sur la confrontation et le développement d'une culture de la peur parmi les employés, y compris les cadres", explique le président de la CFTC. Dans sa décision 2013 CCRI 679, le Conseil canadien des relations industrielles (CCRI) a déclaré le CP coupable d'avoir violé le Code canadien du travail. Dans sa décision, il écrit : « Par les mesures qu'il a prises, l'employeur a rendu pratiquement impossible le bon fonctionnement du régime de relations du travail… » Au cours des mois qui ont suivi, le CCRI a trouvé le CP coupable de multiples pratiques déloyales de travail à l'égard de ses travailleurs syndiqués. La plus récente décision rendue contre le CP date du 9 janvier 2015.

« Le CP a provoqué la confrontation avec ses employés syndiqués chaque fois qu'il a pu le faire, et son modèle de relations du travail s'est soldé par le pourcentage de rejet d'un contrat de travail le plus élevé dans l'histoire de l'industrie ferroviaire », explique le président de la CFTC. Le chemin de fer Soo Line est une filiale américaine du CP; récemment, 97 % des chefs de train aux États-Unis ont rejeté une proposition de contrat de travail présentée par les négociateurs du CP. Les membres d'Unifor, qui représente les travailleurs de métier du CP et d'autres travailleurs mécaniques, ont voté à 97 % en faveur d'une grève le mois dernier. Maintenant, les membres des Teamsters accordent le même niveau d'appui (93 %) à leur comité de négociation.

Il est prévu que la Conférence ferroviaire de Teamsters Canada poursuive ses négociations avec le CP du 10 au 14 février à Montréal, avec l'aide de médiateurs du Service fédéral de médiation et de conciliation.

Le syndicat des Teamsters représente 125 000 membres au Canada dans tous les corps de métiers. La Fraternité internationale des Teamsters, à laquelle Teamsters Canada est affiliée, compte 1,4 million de membres en Amérique du Nord.

 

SOURCE Conférence ferroviaire de Teamsters Canada (CFTC)

Renseignements : Douglas Finnson, President Conférence ferroviaire de Teamsters Canada, Bureau : 613 235-1828, Courriel : dougfinnson@shaw.ca

Profil de l'entreprise

Conférence ferroviaire de Teamsters Canada (CFTC)

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.