Les membres de l'Association des pompiers professionnels de Québec entérinent l'entente de principe intervenue avec la Ville de Québec dans une proportion de 91 %

QUÉBEC, le 26 juin 2015 /CNW Telbec/ - C'est dans une proportion de 91 % que les membres de l'Association des pompiers professionnels de Québec ont voté aujourd'hui, massivement, en faveur des dispositions de l'entente de principe intervenue entre les parties à l'issue d'un marathon de négociations de quelques semaines portant non seulement sur les conditions de travail mais aussi sur le régime de retraite, y inclus le partage des déficits passés imposé par l'adoption des dispositions de la loi 15 du gouvernement du Québec.

63 % des pompiers de Québec se sont exprimés à l'occasion de deux assemblées générales distinctes; la seconde s'étant déroulée jusqu'à tard ce vendredi soir 26 juin 2015.

Le président de l'APPQ, Éric Gosselin, a indiqué que cet accord qu'il n'a pas hésité à qualifier d'historique couvrait la période de 2010 à 2018 et assurerait une paix industrielle de 9 ans après des années de tensions aussi inutiles qu'improductives, soulignant en cela que l'ouverture nouvelle démontrée par la nouvelle direction du Service de protection contre l'incendie de Québec, le SPCI, n'était pas étrangère à la reprise d'un dialogue ouvert, proactif et surtout productif.

LES CONDITIONS DE TRAVAIL

Au terme de la convention collective en 2018, le cumul du rajustement salarial global sera de 17 %, composé d'augmentations salariales successives variant de 1 % et 1,5 % à 2 %, selon les années. Toute rétroactivité applicable deviendra payable à la date de signature de la convention qui a été fixée au 1er janvier 2010 pour tout pompier tant actif que retraité, déclaré invalide, et aux ayant droit des pompiers décédés avant cette date. « Dans une perspective de négociation globale des conditions de travail et de retraite, les parties se sont entendues sur l'épineuse question du partage des coûts du régime de retraite » a poursuivi monsieur Gosselin qui a précisé que la charge des participants au régime, à titre de cotisation d'exercice comme membres actifs de l'Association, passera à hauteur de 50 % en vertu de la Loi 15, de 45 % qu'elle était avant l'adoption de celle-ci.

Pour ce qui est du déficit passé, l'entente prévoit que la ville attendra la production de la nouvelle évaluation actuarielle de décembre 2015, qui sera disponible qu'en septembre 2016, pour déterminer le niveau de capitalisation du régime en date de décembre 2015 et le déficit afférent au groupe des retraités. La ville de Québec assumera 50 % de ce déficit a renchéri monsieur Gosselin.

Par contre, le leader syndical a souligné que le Fonds de stabilisation existant sera utilisé en priorité pour le futur, afin d'éviter que des cotisations d'équilibre soient versées tant par les participants actifs que par la partie patronale : un gain qui est propre à prémunir les pompiers contre tout éventuels coups durs.

« Les pompiers de Québec vont bénéficier par ailleurs d'une clause-rempart au chapitre des impacts sur le régime de retraite » a dit monsieur Gosselin puisque la Ville s'est engagée à se conformer à tout jugement qui pourrait découler de toute décision d'un tribunal qui pourrait invalider la Loi 15 ou certaines de ses dispositions quant à la restructuration des cotisations des services antérieurs au 1er janvier 2014.

Les gains réalisés, en dépit des quelques concessions accordées, s'inscrivent dans une sorte de double victoire, si l'on tient compte aussi de la décision rendue au cours des dernières heures en faveur du syndicat par la Commission des relations du travail, dans le dossier de la désyndicalisation des 76 officiers du service.

Le président de l'APPQ a conclu en soutenant que l'Association avait eu raison de laisser « la chance au coureur » au nouveau directeur du SPCIQ, Christian Paradis, dans la recherche d'un climat et de relations de travail plus harmonieux qui aura contribué à faire la différence dans cette négociation de la dernière chance.

 

SOURCE Association des pompiers professionnels de Québec

Renseignements : Source : Éric Gosselin, président- A.P.P.Q, 418-529-2842, poste 25; Info : Alexandre Dumas, Vice-président - Affaires publiques et corporatives, Cohn&Wolfe, 514.898-4636 (cellulaire), Alexandre.dumas@cohnwolfe.ca

Profil de l'entreprise

Association des pompiers professionnels de Québec

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.