Les membres de l'APTS, de la FSSS-CSN et de la SQEES-FTQ du CSSS du Haut-Saint-François rappellent au gouvernement ses responsabilités à l'égard de ses employé-es et de la population qu'ils desservent

COOKSHIRE, QC, le 1er avr. 2015 /CNW Telbec/ - Au lendemain d'un budget qui laisse présager une réduction sans précédent des services en raison du sous-financement du système de santé et de services sociaux, les membres de l'Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux (APTS), de la Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS-CSN) et du Syndicat québécois des employées et employés de service (SQEES-FTQ) du Centre de santé et de services sociaux (CSSS) du Haut-Saint-François réclament du gouvernement qu'il s'acquitte de ses responsabilités sociosanitaires et assure à la population un niveau de service décent pour tous.

Alors que les observateurs avertis fixent à plus de 4 % la croissance des dépenses pour maintenir les services actuels en santé et services sociaux, le budget 2014-2015 n'octroie que 1,4% d'augmentation, ce qui va obligatoirement se traduire par d'autres compressions dans un réseau déjà aux prises avec de graves problèmes d'accessibilité. « C'est totalement irréaliste puisqu'avec un taux de croissance de 4,8 % en 2013-2014, le réseau était déjà confronté à une demande de services telle que les délais d'attente pour les obtenir se sont encore allongés, des délais souvent lourds de conséquences », constatent les porte-parole syndicaux.

À ce contexte de réductions budgétaires, qui alourdit la charge de travail et détériore les conditions de pratique, s'ajoute le chambardement induit par la réforme administrative du réseau imposée par le ministre Barrette. La réorganisation des soins et services se fait sans aucune consultation du personnel qui les donne chaque jour. Le 1er avril, avec la fusion des établissements et la création des Centres intégrés de santé et de services sociaux (CISSS) et des Centres intégrés universitaires de santé et de services sociaux (CIUSSS), les personnes salariées ne relèvent plus du même employeur. Alors que là où des mégafusions ont été réalisées, comme en Alberta par exemple, on cherche aujourd'hui à décentraliser les pouvoirs décisionnels pour les rapprocher des communautés et ainsi mieux répondre à leurs besoins. En outre, les économies promises n'ont pas été au rendez-vous, la centralisation requérant davantage de bureaucratie et d'encadrement. Bref, ce genre de réforme est loin d'avoir fait ses preuves, tout au contraire.

Qui plus est, pendant que le ministre nomme de nouveaux présidents-directeurs pour diriger ces méga-établissements qui couvrent d'immenses régions, les réductions de service font de nouvelles victimes parmi les plus démunis, les personnes proches aidantes et les familles. Le suivi qui ne leur est pas apporté aujourd'hui, en prévention et en première ligne, se soldera par des problèmes sociaux et des pathologies plus graves dans l'avenir.

Et la goutte qui fait déborder le vase, c'est qu'avec l'arrivée à échéance de la convention collective des quelque 500 000 personnes salariées du secteur public du Québec, le personnel du CSSS du Haut-Saint-François, à l'instar de tous les membres du Front commun, est sans contrat de travail à compter d'aujourd'hui. Les représentants syndicaux entendent demeurer unis et solidaires pour réclamer du gouvernement la reconnaissance du travail indispensable de leurs membres au sein d'un réseau public de santé et de services sociaux mis à mal par des mesures irresponsables.

À propos des organisations syndicales

L'Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux (APTS) représente 32 000 personnes de formation universitaire ou collégiale travaillant dans le réseau public de la santé et des services sociaux dont 2 044 en Estrie et 87 au CSSS du Haut-Saint-François.

La Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS CSN) représente près de 109 000 membres dans toutes les catégories d'emplois dans le secteur public dont plus de 1 600 en Estrie et 33 au CSSS du Haut-Saint-François.

Le Syndicat québécois des employées et employés de service (SQEES FTQ) représente 25 000 membres partout au Québec, majoritairement dans le secteur de la santé et des services sociaux dont 550 en Estrie et 150 au CSSS du Haut-Saint-François.

 

SOURCE Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux (APTS)

Renseignements : Lise Brouillette, APTS, @aptsq.com, 514.608.4092 ; Catherine Ladouceur, CSN, catherine.ladouceur@csn.qc.ca, 819.943.9090 ; Ricky Lewis, FTQ, rlewis@ftq.qc.ca, 819.679.3919


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.