Les jeunes et les femmes: des cibles pour l'industrie du tabac! - Journée
mondiale sans tabac - 31 mai 2010

MONTRÉAL, le 28 mai /CNW Telbec/ - La Société canadienne du cancer (SCC) - Division du Québec profite de la Journée mondiale sans tabac 2010, qui a lieu lundi, pour souligner que la lutte contre le tabagisme est loin d'être terminée puisque plusieurs centaines de jeunes Québécois s'initient au tabagisme chaque semaine et que le cancer du poumon est le cancer qui fauche la vie du plus grand nombre de Québécoises chaque année.

Le thème choisi par l'Organisation mondiale de la Santé pour cette importante journée est "Tabac et appartenance sexuelle: la question du marketing auprès des femmes". En fait, les jeunes et les femmes sont des cibles de choix pour l'industrie du tabac, en plus d'être visés par les revendeurs de tabac illégal à rabais.

En ce qui concerne les femmes, la publicité concernant les produits de tabac leur étant destinée - comme les nouvelles cigarettes Vogue offertes en trois variétés ultraminces et colorées - associe le tabagisme à la beauté, à la mode et à la minceur, et leur laisse croire qu'en fumant des cigarettes légères ou minces, elles pourraient atteindre cet idéal. Le tabac leur est également présenté comme un moyen de se détendre, de composer avec le stress ou de se réserver quelques moments bien à elles. Pourtant, la réalité est tout autre : "Pour chaque femme qui décède d'un cancer du sein au Québec, deux femmes meurent du cancer du poumon, des décès évitables à 100 %", a déclaré M. Marc Drolet, directeur des affaires publiques de la Société canadienne du cancer, Division du Québec. Voyez ici deux graphiques de la SCC illustrant ce fait (http://www.cancer.ca/Quebec/About%20us/Media%20centre/QC-Media%20releases/QC-Quebec%20media%20releases/Qc_JourneeMondialeSansTabac2010.aspx?sc_lang=fr-CA).

Les chiffres concernant les jeunes ne sont pas plus réjouissants : au Québec, le taux de tabagisme actuel (première moitié de 2009) chez les jeunes de 15 à 19 ans se chiffre à 20 %, soit une hausse de 3 % par rapport à 2008 (ESUTC, Santé Canada). La SCC espère que cette hausse n'est que passagère et attend les résultats faisant état de l'année complète. L'industrie du tabac n'est pas étrangère à cette hausse, puisqu'elle est bien connue pour recruter sa clientèle en liant habilement le tabagisme à des valeurs telles que l'affirmation de soi, l'indépendance, la fête, le glamour ou encore l'esprit de rébellion. Les emballages de tabac font aussi de plus en plus référence aux outils de communications utilisés par les jeunes, notamment les téléphones cellulaires Flip, les iPhones ou les lecteurs mp3. "Le tabac tue plus que les accidents de la route, le sida, la drogue, l'alcool, les incendies, les meurtres et les suicides... réunis. La SCC demeure donc extrêmement vigilante et compte sur la révision de la Loi sur le tabac pour faire baisser les taux de tabagisme le plus rapidement possible", a ajouté Marc Drolet.

La SCC entame donc une grande offensive de mobilisation lors de ses Relais pour la vie au cours du mois de juin afin que les 50 000 participants partout au Québec écrivent une lettre pour appuyer un renforcement de la Loi sur le tabac et la fasse parvenir au ministère de la Santé et des Services sociaux. La SCC demande au gouvernement du Québec de se pencher sur les mesures prioritaires suivantes :

    
    - Geler le marché des produits de tabac : empêcher l'industrie d'inventer
      de nouveaux produits ou de modifier les produits existants afin de les
      rendre plus attirants.
    - S'attaquer à la contrebande locale. Pour la SCC, s'attaquer à la source
      du problème est essentiel et nécessite une meilleure concertation
      intergouvernementale. Mais la police doit également bénéficier des
      moyens nécessaires afin d'agir plus efficacement contre les petits
      réseaux de distribution qui ciblent les écoles et les jeunes.
    - Interdire de fumer dans un véhicule en présence d'un enfant mineur :
      sept provinces ont déjà implanté avec succès cette mesure, qui est en
      outre appuyée par 78 % des Québécois, selon un sondage Léger Marketing
      commandé par l'Association pulmonaire (octobre 2009).
    

"Au Québec. Il y a plus de 1,2 million de fumeurs, dont plus de 100 000 ont entre 15 et 19 ans. Pire : plusieurs milliers de jeunes de 11 à 15 ans commencent à fumer tous les ans, a ajouté M. Drolet. Pour la SCC, il est primordial que le gouvernement intervienne en matière de lutte contre le tabagisme et écoute nos revendications."

    
    -------------------------------------------------------------------------
    Tabac, femmes et cancer en 2010

    - Chez les femmes, la hausse des taux d'incidence et de mortalité
      imputables au cancer du poumon se poursuit - en fait, ces taux ont plus
      que triplé depuis 1975. Résultat : au Québec, le cancer du poumon tuera
      cette année deux fois plus de femmes que le cancer du sein (2900 cas
      contre 1400).
    - C'est au Québec que l'on va enregistrer le taux de mortalité au pays le
      plus élevé chez les femmes atteintes d'un cancer du poumon (30 % contre
      26 % pour le Canada).
    - Au Québec, chez les femmes, 15 % des nouveaux cas de cancer sont
      imputables uniquement au cancer du poumon.

    L'usage du tabac est également la première cause de cancer : on estime
    qu'un tiers des cancers sont causés directement par le tabagisme. Celui-
    ci est en fait la première cause de décès évitable au Québec.
    -------------------------------------------------------------------------
    

La Société canadienne du cancer est un organisme bénévole national, à caractère communautaire, dont la mission est l'éradication du cancer et l'amélioration de la qualité de vie des personnes touchées par cette maladie. Depuis deux décennies, elle joue un rôle important dans la lutte antitabac au pays et poursuit ses objectifs de sensibiliser le grand public à l'importance de ne pas fumer et de vivre dans un environnement sans fumée.

Pour en connaître davantage sur le cancer du poumon, la cessation tabagique et les services de la SCC, on peut communiquer avec son Service d'information sur le cancer, au 1 888 939-3333, ou consulter son site Web, à www.cancer.ca.

SOURCE Société canadienne du cancer (Division du Québec)

Renseignements : Renseignements: Marc Drolet, directeur des affaires publiques, Société canadienne du cancer, Division du Québec, (514) 239-9902; Marie-Eve Belzile, conseillère aux communications internes, Société canadienne du cancer, Division du Québec, (514) 255-5151 poste 2408


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.