Les Jets et les Blue Bombers disposent des conditions nécessaires pour prendre leur essor à Winnipeg

Bien que le marché des sports professionnels de Winnipeg se porte bien, les marges de réussite sont minces; la gestion des franchises compte plus que dans les autres villes

WINNIPEG, le 29 mai 2014 /CNW/ - Les conditions nécessaires à la réussite financière et concurrentielle des deux grandes franchises de sport professionnel du marché de Winnipeg sont plus favorables qu'elles ne l'ont été au cours des deux dernières décennies. Toutefois, le marché des sports de Winnipeg demeure moins important que dans bon nombre d'autres villes canadiennes, ce qui réduit la marge de réussite des franchises. Ainsi, une gestion efficace se révèle plus cruciale que dans les autres marchés pour assurer la réussite à long terme des Jets de Winnipeg de la Ligue nationale de hockey (LNH) et des Blue Bombers de Winnipeg de la Ligue canadienne de football (LCF).

Dans son nouveau livre, Power Play: The Business Economics of Pro Sports, le Conference Board du Canada se penche sur l'amélioration du marché des sports professionnels à Winnipeg depuis le déménagement de la première équipe des Jets à Phoenix au milieu des années 1990, et sur les éventuels défis à relever concernant l'avenir à long terme des deux franchises.

FAITS SAILLANTS
  • La conjoncture économique et les conditions du marché à Winnipeg sont bien meilleures qu'elles ne l'étaient dans les années 1990, lorsque la première franchise des Jets de Winnipeg de la LNH a déménagé.
  • Winnipeg demeure un petit marché de sports professionnels, et la marge de réussite sera plus mince que dans les villes plus importantes.

« Depuis les années 1990, Winnipeg a connu une croissance au chapitre de sa population et de ses richesses. En outre, le dollar canadien est beaucoup plus fort aujourd'hui que par le passé, l'environnement opérationnel des deux ligues s'est grandement amélioré, et les Blue Bombers tout comme les Jets disposent de nouvelles installations impressionnantes, affirme Glen Hodgson, premier vice-président et économiste en chef. Winnipeg demeure néanmoins un petit marché de sports professionnels comparativement à d'autres villes, et la marge de réussite devrait être plus mince que dans les villes plus importantes. Ainsi, l'évaluation des joueurs et la gestion de l'entreprise sont primordiales pour les franchises de Winnipeg, plus qu'elles ne le seraient ailleurs. »

L'analyse du Conference Board porte sur les conditions nécessaires à la réussite des franchises sur trois niveaux :

  • piliers du marché : taille démographique, niveau de revenus, nombre d'entreprises et facteurs économiques (notamment le taux de change);
  • conditions concurrentielles de la ligue : plafond salarial pour les joueurs, partage des revenus et accès au talent des joueurs;
  • facteurs propres à la franchise : forces du propriétaire et de la direction, installations de jeu et soutien des partisans.

Les conditions du marché à Winnipeg sont, dans une grande mesure, adéquates pour les Jets et les Blue Bombers. La population de Winnipeg est passée à 780 000 habitants en 2011-2012, année du retour de la LNH, par rapport à 650 000 habitants en 1996, lorsque la première franchise des Jets a quitté la ville.

En ce qui a trait au revenu disponible par habitant, Winnipeg occupe le huitième rang parmi les marchés de sports professionnels, et devance Montréal à ce chapitre. En 2012, Winnipeg comptait sur son territoire 26 des 800 plus importantes entreprises du Canada, soit plus qu'Edmonton, Ottawa ou Québec. Même si le dollar canadien a connu une baisse pour se rapprocher des 90 cents américains au cours des derniers mois, il demeure beaucoup plus fort qu'il l'était il y a dix ans, et il est encore suffisamment élevé pour éviter d'indisposer les franchises canadiennes qui paient leurs joueurs en dollars américains.

Néanmoins, la taille du marché demeure un problème potentiel à plus long terme pour les deux franchises. Winnipeg est beaucoup plus petite que d'autres villes canadiennes comparables hébergeant à la fois des équipes de la LCF et de la LNH, comme Calgary, Edmonton et Ottawa. L'analyse du Conference Board indique qu'un marché canadien de la LNH devrait compter au moins 800 000 habitants, alors que le minimum pour une franchise de la LCF est d'environ 250 000 habitants. Ainsi, le niveau de population souhaitable pour le marché peut s'élever à un million d'habitants, et il pourrait s'écouler plusieurs décennies avant que Winnipeg n'atteigne ce niveau de population.

Naturellement, la réussite financière dans un petit marché est plus probable quand l'équipe gagne sur le terrain et sur la glace. Les partisans de Winnipeg manifestent une passion exceptionnelle pour les deux franchises de la LNH et de la LCF - les Jets ont écoulé presque instantanément la totalité des billets disponibles pour leurs trois premières saisons, et les Bombers disposent d'un bassin de partisans dévoués. Pour maintenir cet enthousiasme, les deux franchises devront bien gérer le talent de leurs joueurs et leurs activités commerciales afin que la réussite concurrentielle soit au rendez-vous.

Les conditions de concurrence au sein de chaque ligue sont favorables aux Jets et aux Blue Bombers. En particulier, la LNH et la LCF disposent d'un plafond salarial pour les joueurs, même si ce plafond a fait l'objet de négociations ardues entre les ligues et leurs joueurs. La LNH a vécu un arrêt de travail en 2012-2013, et la LCF est actuellement en négociations avec ses joueurs, ce qui pourrait retarder le début de la saison 2014.

Glen Hodgson et Mario Lefebvre, économistes et passionnés de sport, sont les auteurs de Power Play: The Business Economics of Pro Sports, publié en mars. Dans cet ouvrage, ils se penchent sur la situation économique des collectivités qui accueillent des franchises de sport professionnel, étudient les conditions d'exploitation des ligues de sport professionnel, traitent de la possession et de la gestion de franchises et abordent une question brûlante d'actualité, à savoir qui doit payer pour les nouvelles infrastructures de sport professionnel. Le livre est disponible en format imprimé et en format électronique.

Participez à un webinaire en direct animé par Glen Hodgson et Mario Lefebvre, le 18 juin 2014 à 12 h 30, heure avancée de l'Est.

Pour de plus amples renseignements, consultez le site http://www.conferenceboard.ca/powerplay

SOURCE : Le Conference Board du Canada

Renseignements :

Brent Dowdall
Relations avec les médias
613-526-3090, poste 448
Courriel : corpcomm@conferenceboard.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.