Les infirmières et infirmières auxiliaires du CHSLD St-Jude à Laval dénoncent les méthodes de gestion du Groupe Age3

LAVAL, QC, le 23 oct. 2013 /CNW Telbec/ - Les professionnelles en soins, infirmières et infirmières auxiliaires, qui œuvrent au CHSLD St-Jude, propriété du Groupe Age3, ont manifesté devant leur établissement pour dénoncer la gestion aberrante de l'établissement et protester contre les conditions de travail qui en découle.

En effet, le Groupe Age3, créé après la fusion du CHSLD St-Jude et du CHSLD Saint-Vincent-Marie en 2012, possède en plus de ces établissements de soins, une agence de placement infirmier, Ressources Santé Lachance inc., ainsi que Medicar, un important fournisseur de services de transport médical non urgent. « Comme il s'agit d'un établissement de santé privé conventionné, qui reçoit une enveloppe budgétaire du ministère de la Santé et des Services sociaux pour financer les services, il y a lieu de s'interroger. Est-ce cela que l'on nomme un conflit d'intérêt quand on sait que les personnes hébergées dans le CHSLD reçoivent les services de personnel provenant du même groupe, soit de l'agence de placement? », a questionné Linda Bouchard, 5e vice-présidente de la Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec - FIQ.

Les conditions de travail se dégradent de plus en plus et les représentants syndicaux essaient depuis plusieurs mois de rencontrer la direction, mais le roulement incessant de cadres a entraîné une détérioration des relations de travail. « Il est devenu difficile d'avoir un dialogue pour tenter de trouver des solutions aux problèmes que rencontrent nos membres. Le syndicat termine actuellement les travaux d'un comité de soins et il souhaite pouvoir travailler avec l'employeur pour stabiliser les équipes de travail, car il en va de la continuité et de la qualité des soins aux personnes âgées », a souligné Louise Gilardeau, présidente du Syndicat régional des professionnelles en soins du Québec affilié à la FIQ.

Le Groupe Age3 fait fi de la volonté ministérielle qui visait à réduire le recours à la main-d'œuvre indépendante d'ici 2015. « Les chiffres parlent d'eux-mêmes, le dernier rapport financier du CHSLD St-Jude révèle que les coûts en main-d'œuvre indépendante en soins infirmiers sont de 923 336 dollars au 31 mars 2013 alors qu'ils étaient de 714 957 dollars l'année précédente », a conclu Linda Bouchard.

À propos du SRPSQ
Le Syndicat régional des professionnelles en soins du Québec, est un syndicat régional affilié à la FIQ. Il représente 1 280 membres, infirmières, infirmières auxiliaires et inhalothérapeutes, répartis dans divers établissements au Québec.

À propos de la FIQ
La Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec - FIQ représente plus de 62 000 membres, soit la grande majorité des professionnelles en soins infirmiers et cardiorespiratoires œuvrant dans les établissements publics québécois.

SOURCE : Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec - FIQ

Renseignements :

Florence Thomas, communications FIQ
514 249-2156


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.