Les infirmières du Québec et d'Haïti s'unissent pour la valorisation du travail infirmier auprès des communautés

MONTRÉAL, le 12 juill. 2012 /CNW Telbec/ - La Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec - FIQ est heureuse de soutenir le Syndicat du personnel infirmier (SPI) d'Haïti pour faire reconnaitre l'apport et le rôle de leurs membres dans le renforcement du système de santé haïtien.

Régine Laurent, présidente de la FIQ, et Rose-Bello Bernard, porte-parole du SPI, rencontraient aujourd'hui Son Excellence Monsieur Frantz Liautaud, Ambassadeur d'Haïti au Canada. Mesdames Laurent et Bernard sont très satisfaites des discussions qui se sont tenues lors de cette rencontre et ont bon espoir que l'appui de S. E. Monsieur Liautaud aux infirmières d'Haïti contribuera à faire avancer leurs revendications.

Le droit à la santé et la reconnaissance du travail infirmier

En février dernier, le Parlement haïtien ratifiait le Pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels (PIDESC) qui vise à lutter durablement contre la pauvreté et l'exclusion sociale.

Dans la foulée de cette ratification importante pour les droits fondamentaux du peuple haïtien, notamment celui du droit à la santé, le SPI, appuyé par la FIQ, demande au Parlement d'Haïti de faire un pas de plus pour la reconnaissance du travail infirmier comme stipulé dans la Convention 149 de l'Organisation internationale du travail (OIT).

La rencontre d'aujourd'hui visait donc à interpeler le gouvernement haïtien afin qu'il ratifie sans tarder cette Convention. Mentionnons qu'une proposition en ce sens a été entérinée lors du dernier congrès national du SPI. Sous le thème « Liberté syndicale et promotion des soins infirmiers », une soixantaine de déléguées provenant de plusieurs communautés rurales ont participé à ce congrès, à Port-au-Prince.

La ratification de la Convention 149 vise notamment la restructuration du système de santé haïtien en reconnaissant la protection et l'amélioration de la santé de la population haïtienne ainsi que l'amélioration des conditions de travail du personnel infirmier. Les conditions d'exercice des infirmières en Haïti sont très difficiles, particulièrement en zones rurales où l'infirmière est souvent la seule professionnelle de la santé à dispenser les soins nécessaires à la population.

À cet égard, la FIQ déplore que le Canada figure également sur la liste des pays non signataires de la Convention.

Une lutte commune

La reconnaissance professionnelle des infirmières d'Haïti est un enjeu tout aussi important pour les infirmières du Québec qui, historiquement, ont mené des batailles importantes pour la faire valoir. « En cette année du 25e anniversaire de la FIQ, c'est avec fierté que nous exprimons notre solidarité à nos consœurs d'Haïti afin qu'elles bénéficient de conditions d'emploi et d'exercice qui puissent soutenir la dispensation de soins de santé de qualité offerts à l'ensemble de la population haïtienne », souligne Régine Laurent, présidente de la FIQ. « Les luttes passées et à venir sont empreintes des valeurs portées par la FIQ qui visent d'abord et avant tout à assurer la valorisation des professionnelles en soins et la pérennité du réseau public de santé », ajoute madame Laurent.

Ainsi, de concert avec le SPI, la FIQ réitère le rôle crucial de l'infirmière dans son apport pour une meilleure accessibilité des soins de santé offerts à la population en privilégiant des soins de proximité au sein des communautés locales.

Pour le SPI, la ratification de la Convention 149 par le Parlement haïtien représente un levier important pour permettre aux infirmières d'Haïti de dispenser des soins de qualité à la population et contribuer à l'amélioration des conditions sanitaires en Haïti. « Dans un contexte de reconstruction où le renforcement du système de santé est de la plus haute importance pour l'avenir du pays, le soutien de la FIQ est fort apprécié », souligne Rose-Bello Bernard, porte-parole du SPI.

À propos de la FIQ

La Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec - FIQ représente 60 000 membres, soit la grande majorité des professionnelles en soins infirmiers et cardiorespiratoires œuvrant dans les établissements publics québécois.

À propos du SPI

Le Syndicat du personnel infirmier (SPI) est un acteur incontournable du milieu de la santé en Haïti. Fondé en 1986, le SPI représente les infirmières, les infirmières auxiliaires et les aides en soins présentes dans toutes les régions du pays. En plus de faire valoir de meilleures conditions de vie et de travail pour leurs membres, cette organisation syndicale est engagée pour assurer de meilleurs soins de santé à la population.

SOURCE FEDERATION INTERPROFESSIONNELLE DE LA SANTE DU QUEBEC - FIQ

Renseignements :

Caroline Valiquette, communications FIQ
Cellulaire : 514 796-5012

Profil de l'entreprise

FEDERATION INTERPROFESSIONNELLE DE LA SANTE DU QUEBEC - FIQ

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.