Les hommes sont trois fois moins susceptibles que les femmes de protéger leur peau en hiver

Un sondage révèle qu'à peine 4 % des hommes appliquent un écran solaire sur leur peau en saison hivernale.

OAKVILLE, ON, le 11 janv. 2012 /CNW/ - Si, au pays, les hommes sont nombreux cet hiver à porter chandail et bas de laine, les résultats d'un récent sondage commandé par le Réseau mélanome Canada révèlent qu'ils négligent cependant une importante couche de protection : l'écran solaire. En effet, seulement 4 % des Canadiens appliquent un écran solaire sur leur peau en hiver, comparativement à 14 % des Canadiennes. Les hommes courent donc un plus grand risque de cancer de la peau dû à l'exposition au soleil hivernal.

Le mélanome, le plus mortel des cancers de la peau, est causé dans 90 % des cas par une exposition aux rayons ultraviolets, ou UV, à la lumière et au soleil1. Les conditions hivernales créent un environnement particulièrement propice à l'intensification des rayons UV. En effet, la neige reflète ces rayons dans une proportion pouvant atteindre 80 %, ce qui est beaucoup plus élevé que la réflexion entraînée par l'eau ou le sable sec d'une plage (10 % et 15 %, respectivement) et ce, même en été. Le mélanome est le deuxième type de cancer le plus répandu chez les jeunes adultes âgés de 18 à 34 ans2. Les nouveaux cas répertoriés ont plus que triplé au cours des trente dernières années et ne font qu'augmenter3.

Julia Murray, olympienne canadienne en skicross, connaît trop bien les effets dévastateurs du soleil sur la peau en hiver. Alors que Julia était encore toute petite, son père, Dave Murray, qui a participé deux fois aux Olympiques et a fait partie des fameux Crazy Canucks, est décédé d'une forme avancée de cancer de la peau. Julia met donc tout en œuvre pour sensibiliser davantage le public à cette menace, en collaborant notamment avec le Réseau mélanome Canada pour renseigner les Canadiens sur les dangers des rayons UV pendant les mois d'hiver.

« Mon père n'était pas au courant des risques associés aux rayons UV en hiver, raconte Julia. Or, le soleil est nocif quelle que soit la saison. Comme je fais moi-même du ski, je prends des précautions pour me protéger du soleil d'hiver, et j'encourage tous ceux qui prennent plaisir à dévaler les pentes ou à s'adonner à d'autres activités extérieures à faire de même. »

Le sondage révèle que les hommes adoptent une attitude et un comportement moins stricts que les femmes à l'égard du soleil. Ils sont aussi moins susceptibles que les femmes :

  • d'identifier correctement le mélanome comme un cancer de la peau (80 % contre 86 %);
  • d'appliquer un écran solaire sur leur peau chaque fois que la situation l'exige, peu importe la saison; et
  • de tenir compte que les facteurs environnementaux influent sur l'intensité des rayons UV.

Toujours selon le sondage, l'hydratation, la prévention des boutons et de l'acné, et la prévention du cancer de la peau se classaient ex æquo comme principale préoccupation des hommes de 18 à 34 ans à l'égard de leur peau. Ce résultat est particulièrement troublant si l'on considère que le risque à vie de mélanome est plus élevé chez les hommes que chez les femmes. En fait, 56 % des nouveaux cas de mélanome cette année et 62 % des cas de mortalité imputables à ce dernier toucheront des hommes4.

Les Canadiens passent beaucoup de temps dehors en hiver et ne sont peut-être pas conscients du risque auquel ils s'exposent en négligeant d'appliquer un écran solaire.

« La surexposition au soleil hivernal est dangereuse du fait qu'on ne perçoit pas les rayons UV », explique Annette Cyr », présidente du Réseau mélanome Canada. « Le niveau de rayonnement UV dépend non pas de la température extérieure, mais de l'élévation du soleil, de la couverture nuageuse, de l'altitude et de la réflexion, ce qui signifie qu'un écran solaire s'impose à longueur d'année. L'absence de protection cutanée augmente le risque de mélanome. »

Un risque qui va au-delà des engelures
Le mélanome est la forme la plus agressive et mortelle du cancer de la peau. On estime que 5500 personnes au Canada recevront un diagnostic de mélanome cette année et que 950 mourront des suites de ce cancer5. Le taux de survie associé au mélanome est élevé si celui-ci est décelé rapidement et, contrairement à de nombreux cancers, le mélanome est clairement visible sur la peau.

« Il ne faut pas sous-estimer les effets des rayons UV réfléchis par la neige et la glace; les gens doivent prendre les mesures nécessaires pour se protéger lors de leurs activités extérieures avant qu'il ne soit trop tard. » affirme Dr. Joël Claveau, dermatologue à la Clinique du mélanome et des cancers cutanés de l'Hôtel-Dieu de Québec. « Malheureusement, nombreux sont ceux qui ignorent que les rayons du soleil sont suffisamment puissants en hiver pour causer le vieillissement prématuré et cancer de la peau ».

Conseils pour se protéger du soleil en hiver :
Le Réseau mélanome Canada presse les Canadiens de se protéger contre les rayons UV en appliquant un écran solaire sur leur peau pendant la saison hivernale.

  • Juste avant de sortir, appliquez un écran solaire doté d'un FPS d'au moins 30 sur toutes les parcelles de peau exposées.
  • Répétez l'opération toutes les 2 heures ou après avoir transpiré abondamment.
  • Durant toute l'année, protégez votre peau en portant des vêtements, un chapeau à large bord et des lunettes de soleil.
  • Chaque mois, examinez votre peau afin de détecter sans tarder tout mélanome malin.
  • Consultez le site www.melanomanetwork.ca pour obtenir de plus amples renseignements sur les moyens de se protéger contre le soleil en période hivernale.

À propos du Réseau mélanome Canada (RMC)
Le Réseau mélanome Canada (RMC) est un organisme dirigé par des patients dont la mission est de prévenir et d'éliminer le mélanome. Il a été fondé en 2009 par un petit groupe de patients et d'aidants naturels. Le RMC travaille en collaboration avec des professionnels de la santé, des organismes de services de santé et d'autres intervenants dans le but d'éduquer et de sensibiliser les gens et d'obtenir du financement afin de : favoriser un diagnostic précoce et un traitement efficace du mélanome; fournir des programmes d'éducation, de prévention et de sensibilisation; soutenir la recherche pertinente et novatrice; appuyer les patients; et offrir une meilleure qualité de vie aux personnes aux prises avec un mélanome.

À propos du sondage
Les 13 et 14 décembre 2011, Opinion publique Angus Reid a réalisé un sondage en ligne pour le compte du Réseau mélanome Canada auprès de 1003 adultes canadiens. La marge d'erreur est de +/- 3,1 %, 19 fois sur 20. Les résultats ont été statistiquement pondérés selon les plus récentes données de recensement sur l'âge, le sexe et la région afin d'assurer un échantillon représentatif de la population adulte canadienne.

__________________________________
1 Melanoma Network of Canada. Fact Summary. [En ligne] http://melanomanetwork.ca/page.php?page=14
(Consulté le 27 octobre 2011).
2 Public Health Agency of Canada. Cancer in Young Adults in Canada. [En ligne] http://www.phac-aspc.gc.ca/publicat/cyac-cjac06/pdf/cyac-cjac-2006_e.pdf (Consulté le 10 janvier 2012).
3 Faits et chiffres sur le cancer de la peau avec présence de mélanome. [En ligne] http://www.phac-aspc.gc.ca/cd-mc/cancer/cancer_peau_melanome_figures-melanoma_skin_cancer_figures-fra.php  (Consulté le 15 février 2011).
4 Registre canadien du cancer de Statistique Canada, 2011.
5 Registre canadien du cancer de Statistique Canada. Nombre estimatif de nouveaux cas et taux d'incidence normalisés selon l'âge pour certains cancers, selon le sexe, Canada, 2011.


Bas de vignette de la vidéo : "Video: Les rayons du soleil en hiver et le mélanome". Lien URL de la vidéo : http://stream1.newswire.ca/cgi-bin/playback.cgi?file=20120111_C3179_VIDEO_FR_8804.mp4&posterurl=http://photos.newswire.ca/images/20120111_C3179_PHOTO_FR_8804.jpg&clientName=R%26%23233%3Bseau%20m%26%23233%3Blanome%20Canada&caption=Video%3A%20Les%20rayons%20du%20soleil%20en%20hiver%20et%20le%20m%26%23233%3Blanome&title=R%26%23201%3BSEAU%20M%26%23201%3BLANOME%20CANADA%20%2D%20Les%20rayons%20du%20soleil%20en%20hiver%20et%20le%20m%26%23233%3Blanome&headline=Les%20hommes%20sont%20trois%20fois%20moins%20susceptibles%20que%20les%20femmes%20de%20prot%26%23233%3Bger%20leur%20peau%20en%20hiver

Bas de vignette : "Julia Murray, une athlète olympique canadienne de ski cross, applique toujours un écran solaire avant d'aller dévaler les pentes car elle connaît les dangers des rayons ultraviolets en hiver. (Groupe CNW/Réseau mélanome Canada)". Lien URL de l'image : http://photos.newswire.ca/images/download/20120111_C3179_PHOTO_FR_8802.jpg

Bas de vignette de l'audio : "Audio: Cet hiver, faites attention au mélanome". Lien URL de l'audio : http://stream1.newswire.ca/media/2012/01/11/20120111_C3179_AUDIO_FR_8806.mp3

SOURCE Réseau mélanome Canada

Renseignements :

Personnes-ressources pour les médias :
Sarah Moreau
HKDP
514 395-0375 poste 234
smoreau@hkdp.qc.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.