Les hommes seraient plus susceptibles de puiser dans leur épargne-retraite pendant les périodes difficiles

La HSBC révèle l'écart entre les hommes et les femmes quant à la façon de gérer leurs difficultés financières.

VANCOUVER, le 15 juill. 2013 /CNW/ - Plus du quart des hommes (27 %), au Canada, envisageraient de puiser dans leur fonds de retraite afin d'être en mesure de passer à travers les périodes difficiles suite à des événements imprévus, comparativement à un peu moins du quart des femmes (23 %), selon une étude menée par la HSBC, intitulée L'avenir des retraites - Une nouvelle réalité.

Selon l'étude menée auprès de plus de 15 000 consommateurs répartis dans 15 pays, une proportion significative d'épargnants auraient recours à leur épargne-retraite s'ils se retrouvaient face à une situation financière difficile. Toutefois, seulement quatre Canadiens sur dix (40 %) épargnent sur une base régulière, ce qui laisse à bon nombre de « non-épargnants » peu d'options, voire aucune autre option que de recourir à des mesures plus radicales.

Déménager dans une plus petite maison figurait parmi les solutions envisagées pour composer avec une situation difficile, révélant, dans ce cas-ci, une certaine ressemblance entre les hommes et les femmes. L'étude indiquait qu'à peu près les mêmes pourcentages d'hommes (19 %) et de femmes (21 %) envisageraient d'acquérir une plus petite maison afin de surmonter leurs difficultés financières.

L'étude démontrait également le fardeau financier que représente, de nos jours, une propriété résidentielle pour les épargnants, plus du quart des répondants (27 %) affirmant que l'achat d'une maison ou le paiement d'un prêt hypothécaire avait eu une incidence importante sur leur capacité à épargner en vue de la retraite. Le même pourcentage, soit 27 %, a déclaré que le fait de se retrouver sans emploi ou de s'endetter, ou encore de vivre une situation financière difficile représenterait les mêmes défis en ce qui a trait à l'épargne.

Changer de résidence ne constitue qu'un exemple parmi d'autres de ce que certaines personnes envisageraient de faire si leur situation financière l'exigeait. Ainsi, 33 % des répondants miseraient sur d'autres économies et placements, et 17 % vendraient leurs objets de valeur. Toutefois, certains considéreraient la possibilité d'emprunter afin d'éviter de se défaire de leurs actifs; 18 % emprunteraient de l'argent et 14 % demanderaient de l'aide à leurs amis et à leur famille.

Betty Miao, vice-présidente à la direction, services bancaires de détail et gestion de patrimoine, Banque HSBC Canada, souligne : « Une maison peut représenter un investissement émotif, et l'on peut comprendre que les gens soient réticents à emprunter sur la valeur nette de leur propriété pour faire face aux difficultés financières. C'est pourquoi, à moins que les gens planifient à l'avance, il est possible qu'ils n'aient pas d'autre choix.

Les gens doivent adopter une approche plus rigoureuse en ce qui a trait à la planification financière. Le fait d'épargner sur une base régulière les mettrait en meilleure position de gérer les événements imprévus et les aiderait à maintenir un certain niveau de vie, plus tard. »

Pour télécharger un exemplaire de l'étude L'avenir des retraites - Une nouvelle réalité, consultez le site www.hsbc.com/retirement.

Notes aux rédacteurs

«L'avenir des retraites» est une étude indépendante de premier plan sur les tendances mondiales en matière de retraite. Elle offre des observations bien documentées relativement aux principales préoccupations découlant du vieillissement des populations et de l'augmentation de l'espérance de vie partout dans le monde. La plus récente étude, Une nouvelle réalité, est la huitième de la série et est basée sur une enquête en ligne menée auprès de 15 866 personnes réparties dans 15 pays. Depuis les débuts de la série, en 2005, plus de 125 000 personnes ont été sondées dans le monde.

La société HSBC Holdings plc, la société mère du Groupe HSBC, est établie à Londres. Le Groupe sert des clients du monde entier à partir de quelque 6 600 bureaux répartis dans plus de 80 pays et territoires, en Europe, dans la région Asie-Pacifique, dans les Amériques, au Moyen-Orient et en Afrique du Nord. La Banque HSBC Canada, filiale de HSBC Holdings plc, est le chef de file des banques internationales au Canada. Avec des actifs de 2 681 milliards de dollars US au 31 mars 2013, le Groupe HSBC est l'un des plus importants établissements de services bancaires et financiers au monde.

Pour obtenir de plus amples renseignements au sujet de la série L'avenir des retraites, et consulter toutes les études nationales et internationales précédentes, consultez www.hsbc.com/retirement.

Société de services-conseils de premier plan dans les secteurs des banques, de l'assurance et de la gestion d'actifs, Cicero Consulting est spécialisée dans les services-conseils en matière de politiques publiques ainsi dans le leadership éclairé et les études de marché indépendantes. Établie en 2001, Cicero a des bureaux à Londres, à Bruxelles, à Washington et à Singapour.

L'auteur Mark Twigg et le directeur de recherche Paul Middleton ont conçu la présente étude, analysé les données et rédigé le rapport de recherche pour le compte de Cicero, chef de file en matière de recherche sur la retraite et les régimes de retraite.

SOURCE : Banque HSBC Canada

Renseignements :

Demandes des médias :
Fabrice de Dongo
Premier directeur, relations avec les médias
Banque HSBC Canada
416-868-8282

Aurora Bonin
Première directrice, relations avec les médias
Banque HSBC Canada
604-641-1905

Profil de l'entreprise

Banque HSBC Canada

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.