Les hommes et les femmes du Québec souffrant de cancer avancé de la prostate ou du sein et présentant des métastases osseuses ont maintenant accès à un nouveau médicament

Le Québec fait preuve de leadership en soutenant les hommes et femmes aux prises avec un cancer avancé de la prostate ou du sein

OTTAWA, le 1er févr. 2012 /CNW/ - Aujourd'hui, le Réseau canadien des survivants du cancer (RCSC) tient à féliciter le gouvernement du Québec pour l'accès qu'il offre à un nouveau traitement novateur, XGEVA® (denosumab), visant à prévenir les complications osseuses invalidantes, aussi appelées manifestations osseuses et ce, chez les hommes et les femmes souffrant d'un cancer avancé de la prostate ou du sein s'étant propagé aux os. Le Québec est la première province canadienne à ajouter XGEVA aux régimes publics et privés d'assurance-médicaments.

« Le Réseau canadien des survivants du cancer applaudit le gouvernement du Québec qui a rendu XGEVA disponible pour les hommes et les femmes atteints d'un cancer avancé de la prostate ou du sein et présentant des métastases osseuses », affirme Jackie Manthorne, présidente et chef de la direction du RCSC. « Nous prions toutes les provinces de suivre l'exemple du Québec en offrant cet important traitement aux patients qui en ont besoin. »

Le RCSC prête sa voix aux Canadiens souffrant de cancer. Les membres de l'organisation sont d'avis que tous ceux aux prises avec le cancer doivent avoir accès aux nouveaux traitements disponibles et ce, tant à ceux pour le cancer à proprement dit qu'à ceux pour les complications lui étant imputables, notamment les manifestations osseuses. Par ailleurs, son mandat est de s'assurer que l'ensemble de la population canadienne a accès à tous les médicaments approuvés dont elle a besoin pour bénéficier de soins optimaux.

XGEVA se retrouve maintenant dans la catégorie des médicaments d'exception pour la prévention des manifestations osseuses chez les personnes atteintes de cancer de la prostate résistant à la castration et présentant au moins une métastase osseuse. XGEVA agit aussi à l'endroit de la prévention des manifestations osseuses chez les gens atteints de cancer du sein présentant au moins une métastase osseuse et une intolérance au pamidronate.

À propos des métastases osseuses
Les os sont l'un des endroits où les cancers du sein et de la prostate se propagent le plus souvent. En effet, 65 à 75 % des hommes et des femmes souffrant d'un cancer avancé de la prostate ou du sein verront leur maladie se propager à leurs os1.

Une fois que le cancer a atteint les os, plusieurs complications graves appelées manifestations osseuses peuvent survenir. Environ 50 à 70 % des gens atteints d'un cancer et présentant des métastases osseuses subiront des manifestations osseuses invalidantes telles une fracture ou une compression de la moelle épinière, phénomènes qui très souvent requièrent des interventions médicales comme une chirurgie lourde ou une radiothérapie2,3,4,5. Or, de telles complications peuvent avoir un impact considérable sur la qualité de vie des patients et entraîner de la douleur et même l'invalidité. Chez les gens souffrant d'un cancer avancé, les manifestations osseuses sont associées à un accroissement de la maladie pouvant même mener à la mort. De plus, elles peuvent imposer un important fardeau économique au système de soins de santé6.

Présentement, il n'existe aucun traitement pour prévenir ou retarder la propagation du cancer aux os. Toutefois, un traitement pour les complications associées aux métastases osseuses comme XGEVA peut aider à prévenir ou à retarder les fractures, la compression de la moelle épinière ou le recours à la chirurgie ou à la radiothérapie.

À propos du Réseau canadien des survivants du cancer
Le Réseau canadien des survivants du cancer est un réseau national formé de patients, de familles, de survivants, d'amis, de partenaires communautaires et de commanditaires. Sa mission est de travailler en collaboration afin que les patients et survivants du cancer bénéficient des meilleurs soins ainsi que de soutien, de suivi et d'une meilleure qualité de vie. Le réseau s'emploie à éduquer le public et les décideurs en matière de cancer et à stimuler la recherche qui permettra de découvrir des moyens de soigner cette maladie de façon optimale au Canada. Suivez-nous sur notre blogue http://jackiemanthornescancerblog.blogspot.com.

________________________

1 Coleman RE. Skeletal complications of malignancy. Cancer. 1997; 80(Suppl):1588-94.

2 Coleman RE. Skeletal complications of malignancy. Cancer. 1997;80(Suppl):1588-94.

3 National Cancer Institute. Dictionary of Cancer Terms - spinal cord compression. [http://www.cancer.gov/dictionary]. (Consulté le 31 août 2010).

4 Saad F. Impact of bone metastases on patient's quality of life and importance of treatment. Eur Urol. 2006;5(Suppl):547-550.

5 Janjan NA. Radiation for bone metastases. Cancer. 2000:80:1628-1645.

6 Schulman KL and Kohles J. Economic burden of metastatic bone disease in the U.S. Cancer. 2007: 109(11):2334-2342.


SOURCE Réseau canadien des survivants du cancer (RCSC)

Renseignements :

ou pour planifier une entrevue, veuillez contacter :
Jackie Manthorne
Réseau canadien des survivants du cancer
613-898-1871 / jmanthorne@telus.blackberry.net

Profil de l'entreprise

Réseau canadien des survivants du cancer (RCSC)

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.