Les héros méconnus du monde des affaires au Canada : les moyennes entreprises sont le moteur négligé de l'économie nationale

VANCOUVER, le 4 mars 2015 /CNW/ - La HSBC a publié aujourd'hui un rapport mondial faisant ressortir le rôle méconnu que jouent les moyennes entreprises dans les pays où elles évoluent. Ce rapport, intitulé Hidden Impact: The vital role of mid-market enterprises qui porte sur les retombées cachées et le rôle essentiel des moyennes entreprises, a été préparé par Oxford Economics à la demande de la HSBC et souligne l'énorme contribution des moyennes entreprises au produit intérieur brut (PIB), à l'emploi et aux chaînes d'approvisionnement dans les économies développées ou en développement.

La HSBC a analysé les données sur les moyennes entreprises accessibles au public dans 15 pays et territoires situés en Asie, en Europe, au Moyen-Orient et dans les Amériques. Elle a ainsi calculé qu'il y a environ 161 800 moyennes entreprises dont le chiffre d'affaires combiné s'élève à 16 600 milliards de dollars US, qui contribuent au PIB à hauteur de 11 500 milliards de dollars US et qui emploient directement 169 millions de personnes. Il existe cependant d'importantes différences d'un pays à l'autre, la contribution des moyennes entreprises au PIB variant entre 20 % et près de 40 %.

Au Canada, on dénombre 5 950 moyennes entreprises - que nous définissons comme celles dont les revenus se situent entre 50 et 500 millions de dollars - ce qui place le pays au 8e rang des économies figurant dans notre étude. Ces entreprises génèrent un chiffre d'affaires d'environ 667,5 milliards de dollars US et emploient 1,9 million de Canadiens (ce qui représente 14,5 % des emplois au pays). Les moyennes entreprises canadiennes représentent également 31,8 % du PIB du Canada (si l'on exclut les domaines de la santé et de l'éducation et les entreprises publiques).

Autres faits saillants du secteur des moyennes entreprises canadiennes :

  • Contribution directe de 221 milliards de dollars US à l'économie du pays.
  • Ces entreprises sont souvent des sociétés privées, généralement dotées d'une équipe de direction professionnelle qui a remplacé les propriétaires exploitants qui sont généralement à la tête de nombreuses petites et moyennes entreprises (PME).
  • Les moyennes entreprises canadiennes se retrouvent principalement dans le secteur du commerce de gros et de détail (27,2 %) suivi du secteur manufacturier (19,2 %).

Les moyennes entreprises canadiennes générant le chiffre d'affaires le plus élevé, soit 182,7 milliards de dollars US, sont celles du secteur du commerce de gros et de détail. Cependant, la contribution du secteur à l'économie canadienne ne s'élève qu'à 2 %, ce qui le place en troisième position à ce chapitre. Le secteur des services aux entreprises, quant à lui, procure une plus grande valeur ajoutée qui représente une contribution de 71,1 milliards de dollars US à l'économie, soit 5,1 % du total à l'échelle du pays. Pour mettre ces données en contexte, il faut savoir que les moyennes entreprises du secteur manufacturier apportent la deuxième plus importante contribution à l'économie du pays, soit 31,3 milliards de dollars US.

En comparaison, c'est aux États-Unis qu'on retrouve le plus grand nombre de moyennes entreprises dans cette étude, soit environ 55 700 entreprises représentant 13 % des emplois (16,5 millions) et apportant une contribution directe de 1 700 milliards de dollars US à l'économie américaine. La Chine compterait 40 200 moyennes entreprises totalisant un nombre impressionnant de 74 millions d'emplois (12 %) et apportant une contribution directe de 4 500 milliards de dollars US à l'économie chinoise. Combinés, les États-Unis et la Chine représentent 60 % de toutes les moyennes entreprises incluses dans cette étude. Ce sont également deux partenaires stratégiques pour le Canada : les États-Unis, par leur long passé d'échanges commerciaux avec notre pays et la Chine, par une entente récente faisant du Canada le premier centre de compensation du renminbi pour les Amériques.

Linda Seymour, vice-présidente à la direction, responsable en chef des services aux entreprises, Banque HSBC Canada, a déclaré : «À bien des égards, les moyennes entreprises sont les héroïnes méconnues de l'économie mondiale; d'une taille insuffisante pour influencer les politiques gouvernementales, mais trop importantes pour bénéficier des incitatifs et du soutien offerts aux petites entreprises. Malgré leur contribution importante à l'économie de leurs pays respectifs, les moyennes entreprises atteignent souvent un stade où, après avoir développé leurs activités pendant une période donnée, elles stagnent; dans certains cas, leur banque n'arrive plus à répondre à leurs besoins. La HSBC est en mesure d'éviter cette situation dommageable grâce à sa longue expérience de collaboration avec les moyennes entreprises visant à les aider à atteindre de nouveaux sommets. Notre rapport vise à amorcer une discussion sur les moyens les plus appropriés de favoriser une croissance et une prospérité à long terme à la mesure de leurs ambitions.»

Il faut souvent commencer par comprendre les caractéristiques des moyennes entreprises, les choix qu'elles doivent faire et les défis qu'elles doivent relever pour les aider à prospérer. Cela passe par une meilleure gestion des fonds au pays et à l'étranger, par un approvisionnement plus efficace en biens et en services et, surtout, par une diversification des sources de fonds de roulement.

Au Canada et partout dans le monde, certaines moyennes entreprises aspirent à passer de l'échelle régionale à l'échelle nationale, tandis que d'autres, qui sont de nouvelles entreprises qui changent la donne, veulent devenir des chefs de file dans leur secteur. D'autres entreprises sont spécialistes d'un produit ou d'une technologie en particulier et souhaitent s'attaquer à de nouveaux secteurs ou profiter de corridors commerciaux internationaux. Pour assurer leur croissance, les moyennes entreprises doivent se remettre en cause en adoptant de nouveaux modèles d'exploitation et en trouvant les compétences professionnelles qui les aideront à accélérer et à rationaliser leur développement.

Les études entreprises par Statistique Canada révèlent que les entreprises qui font du commerce international se développent plus rapidement à long terme, et des recherches menées par la HSBC montrent que la croissance économique est plus forte sur les marchés émergents que sur les marchés développés. Lorsqu'une entreprise décide de développer ses activités à l'international, elle doit absolument définir clairement les marchés visés de même que posséder les compétences professionnelles appropriées, et comprendre comment diversifier ses sources de financement en ayant recours à d'autres outils que les prêts bancaires qui l'ont aidée à croître.

De façon générale, les moyennes entreprises ont tendance à être très productives, à afficher une contribution au PIB par employé plus élevée que les petites entreprises, à employer et former davantage d'employés, à exporter davantage et à investir plus dans la recherche et le développement. Les moyennes entreprises apportent leur soutien aux communautés locales, régionales et nationales par l'emploi, les échanges commerciaux avec d'autres entreprises locales et les impôts locaux qu'elles paient. Elles contribuent aussi à la diversité et au dynamisme de l'économie dans son ensemble puisqu'elles se concentrent dans les secteurs les plus innovants et ceux qui affichent une forte croissance, et elles constituent également une solution de rechange à la domination grandissante des multinationales, en les forçant à en faire plus.

Mme Seymour de poursuivre : «Les moyennes entreprises participent à l'économie canadienne et internationale de bien des façons : elles génèrent des millions d'emplois et contribuent de façon importante au PIB de tous les pays que nous avons étudiés. Au-delà de leur contribution directe, elles permettent aussi de stimuler l'innovation et la concurrence, deux facteurs incontournables d'une économie en bonne santé. Leur rôle à cet égard ne doit pas être sous-estimé. Des moyennes entreprises en bonne santé sont essentielles à une économie prospère et dynamique à laquelle tous les Canadiens ont le droit d'aspirer.»

Notes aux rédacteurs :

1.

À propos du rapport sur les moyennes entreprises - modélisé par Oxford Economics


L'objectif de cette étude était de souligner l'importance du secteur des moyennes entreprises dans un groupe de pays, à savoir l'Allemagne, l'Arabie saoudite, le Brésil, le Canada, la Chine, les Émirats arabes unis, les États-Unis, la France, Hong Kong, l'Inde, le Mexique, la Pologne, le Royaume-Uni, Singapour et la Turquie. Aux fins de la présente étude, nous avons utilisé un ensemble de données publiques et des hypothèses prudentes pour analyser les entreprises dont les revenus sont compris entre 50 et 500 millions de dollars. Nous avons utilisé les chiffres de 2012 comme plus récentes données internationales pour nos modèles. Nous excluons les administrations publiques, l'éducation et la santé de l'analyse, car ces secteurs font l'objet de variations importantes, dépendent de différentes instances et sont soumis à divers régimes réglementaires dans notre échantillon de pays, rendant ainsi les comparaisons internationales difficiles. Une copie du rapport mondial est disponible à l'adresse http://www.globalconnections.hsbc.com/



2.

Services aux entreprises de la HSBC


Depuis presque 150 ans, la HSBC est présente là où il y a de la croissance et aide ses clients à saisir les occasions qui se présentent à eux. Aujourd'hui, les Services aux entreprises de la HSBC répondent aux besoins de clients - de la petite entreprise jusqu'à la multinationale - dans près de 60 marchés développés et émergents aux quatre coins du monde. Ils aident les entreprises à prendre de l'expansion en leur offrant des outils et des conseils, notamment en matière de fonds de roulement, de financement du commerce international et de gestion des paiements et des fonds. Forte d'un réseau couvrant les trois quarts des zones de commerce mondiales, la HSBC est le chef de file mondial dans les services de commerce international et les services bancaires aux entreprises. Pour obtenir de plus amples renseignements, consultez le site www.hsbc.com/1/2/business-and-commercial



3.

Banque HSBC Canada


La Banque HSBC Canada, filiale de la société HSBC Holdings plc, est le chef de file des banques internationales au Canada. Le Groupe HSBC sert des clients du monde entier à partir de plus de 6 100 bureaux répartis dans 73 pays et territoires en Europe, en Asie, dans les Amériques, au Moyen-Orient et en Afrique du Nord. Avec des actifs de 2 634 milliards de dollars US au 31 décembre 2014, la HSBC est l'un des plus importants établissements de services bancaires et financiers au monde.

 

SOURCE Banque HSBC Canada

Renseignements : Demandes des médias : Sharon Wilks, Responsable en chef, relations avec les médias, Tél. : 416-868-3878, Courriel : sharon_wilks@hsbc.ca; Aurora Bonin, Première directrice, relations avec les médias, Tél. : 604-641-1905, Courriel : aurora.f.bonin@hsbc.ca

Profil de l'entreprise

Banque HSBC Canada

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.