Les hauts dirigeants canadiens reconnaissent que leurs entreprises devraient adopter l'infonuagique

Une nouvelle étude de Microsoft montre toutefois que 85 pour cent d'entre elles n'exploitent pas pleinement la nouvelle technologie

TORONTO, le 18 nov. 2015 /CNW/ - Selon une nouvelle étude menée par Microsoft Canada Inc, la majorité des décideurs canadiens, 52 pour cent, déploient des efforts pour tirer avantage de l'efficacité du nuage. Ceci représente un énorme pas en avant comparativement à l'année dernière, alors que 90 pour cent des cadres de direction interrogés avaient indiqué à Microsoft qu'ils ne connaissaient pas bien la vraie signification du terme « infonuagique ».

Ceci dit, quatre-vingt-cinq pour cent des entreprises canadiennes estiment ne pas mettre pleinement à profit la nouvelle technologie, même si environ la moitié des 700 grands dirigeants à qui revient la prise de décision et qui ont répondu au sondage s'entendent pour dire que de tels investissements aident leurs entreprises à rester concurrentielles.

« Nous avons atteint un point critique : la technologie permet à des entreprises de toute taille et de tout genre de se créer des avantages considérables pour se démarquer de la concurrence. Cependant, les dirigeants qui gèrent les entreprises au Canada se questionnent à savoir s'ils en font assez pour profiter entièrement des avantages qu'elle apporte » souligne Janet Kennedy, présidente de Microsoft Canada. « La bonne nouvelle, c'est que cette nouvelle étude indique des améliorations significatives comparativement à l'an dernier et met en lumière le besoin pour un plus grand nombre d'entreprises de tirer pleinement profit de la puissance des technologies. Le nuage n'est plus là où nous allons, mais plutôt où nous en sommes et les entreprises qui exploitent son plein potentiel stimuleront leur croissance et resteront concurrentielles »

L'étude, réalisée au nom de Microsoft Canada par Northstar, a permis de révéler ce qui suit :

  • Plus de la moitié des répondants croient que les entreprises devront passer aux technologies infonuagiques. Il est à noter toutefois que la plupart d'entre eux n'ont pas réussi à aller au-delà du stade initial d'adoption progressive. Il s'agit là d'une amélioration marquée par rapport à l'an dernier alors que seulement 10 pour cent des répondants disaient connaître l'infonuagique et deux tiers indiquaient qu'ils « commençaient à se familiariser » avec le nuage.
  • À peine 15 pour cent des répondants ont accordé une note de 9 sur 10 à leur entreprise lorsqu'il était question de l'utilisation de la technologie.

 

John Ruffolo, directeur général d'OMERS Ventures, qui investit principalement dans les entreprises en démarrage des secteurs TMT (technologies, médias et télécommunications), souligne que les entreprises canadiennes ne voient pas un investissement dans la technologie comme une opportunité. Il est donc crucial que des entreprises comme Microsoft aide ces entreprises à atteindre leur plein potentiel.

« L'innovation n'est plus un enjeu réservé uniquement au secteur de la technologie. Les entreprises telles que Microsoft peuvent et doivent aider les entreprises à trouver les solutions dont elles ont besoin, » affirme M. Ruffolo. « Toutes les entreprises ont beaucoup à gagner en adoptant l'innovation afin de stimuler la croissance ou de réaliser des gains de productivité. Le choix vous revient : innover ou se retrouver à la traîne. »

L'étude a aussi révélé que, bien que les cadres supérieurs canadiens commencent à réaliser les avantages liés au stockage de leurs données dans le nuage, ils demeurent quand même préoccupés par la sécurité :

  • 52 pour cent des répondants ont indiqué être préoccupés par la sécurité des données dans le nuage, comparativement à seulement 35 pour cent qui croient que leurs données sont plus en sécurité dans le nuage. Il s'agit quand même là d'une amélioration par rapport à 2014 alors que 65 pour cent des répondants disaient ne pas être à l'aise à l'idée de partager des renseignements sensibles dans le nuage, toutefois, un écart important persiste à cet égard.
  • Les dépenses en matière de sécurité sont très basses avec près des deux tiers des répondants, 63 pour cent, qui disent y consacrer moins de 10 000 $ par année. En outre, les entreprises savent qu'elles doivent dépenser plus car 52 % d'entre elles admettent dépenser moins de 20% de ce qu'elles doivent réellement dépenser.
  • Pour ce qui est de la sécurité, 48 pour cent des gestionnaires d'entreprise indiquent que, pour leur passage au nuage, ils recherchent un partenaire ayant acquis une solide réputation.
  • Près de la moitié des répondants ont déclaré vouloir un centre de données local qui leur offre le contrôle de leurs données.

 

« Nous sommes fiers du succès que connaissent les clients qui font appel à nos services infonuagiques : des opérations à l'échelle de l'entreprise au nombre croissant d'entreprises en démarrage et aux PME qui passent au nuage et en récoltent les avantages. Nous voulons donner à ces entreprises la chance de croître encore davantage et plus rapidement; voilà pourquoi nous sommes heureux d'installer deux nouveaux centres de données au Canada, soit en Ontario et au Québec. »

Ailleurs, le sondage révèle que le monde des appareils constamment en ligne et connectés, ce que l'on appelle l'Internet des objets (IdO), demeure en grande partie inconnu des cadres supérieurs canadiens, et ce, même s'il était fortement attendu et devait devenir le prochain domaine de changement révolutionnaire.

Une majorité de répondants (53 pour cent) ont indiqué qu'ils n'avaient « aucune idée » de ce qu'est l'IdO, et un répondant sur quatre (24 pour cent) a précisé qu'il n'était pas certain de l'impact possible sur son entreprise. Près de trois quarts (72 pour cent) des répondants ont déclaré que le concept d'Internet des objets créait de la confusion.

« Compte tenu du fait que des dizaines de milliards de nouveaux appareils connectés doivent adhérer à l'Internet des objets dans un avenir rapproché, le potentiel de nouvelles occasions d'affaires novatrices est incroyable. Il est donc étonnant que le degré de compréhension de cette importante nouvelle technologie soit si bas, » affirme l'experte en technologie numérique, Amber MacArthur (« Amber Mac »).

« Les nouveaux géants émergents, et les nouvelles entreprises perturbatrices, vont émaner de l'Internet des objets, ce qui signifie que les gens d'affaires futés ont tout avantage à se mettre au travail, » indique Mme MacArthur.

CITATIONS

Mabel's Labels : Le fruit du travail de quatre mamans d'Hamilton, en Ontario, mécontentes de voir leurs enfants perdre leurs objets ou les mélanger avec ceux d'autres enfants, Mabel's Labels est passée d'une entreprise en démarrage à une compagnie de taille moyenne qui dessert une clientèle allant des célébrités d'Hollywood à plusieurs équipes sportives professionnelles.  Mabel's Labels expédie ses produits dans plus de 100 pays à travers le monde. 

« La transition d'une entreprise en démarrage à une PME a été associée à un nombre croissant de problèmes de compatibilité et d'intégration, sans oublier les préoccupations constantes au sujet de la récupération d'urgence des systèmes essentiels comme le courrier électronique. Il nous fallait trouver une solution homogène pour nous permettre d'éliminer les obstacles à la productivité. Nous l'avons trouvée dans Office 365. En outre, Office 365 offre tellement d'avantages supplémentaires dont nous ne pensions pas avoir besoin, mais qui nous ont aidés dans le cadre de nos collaborations, comme OneDrive et Skype. Passer aux droits de licence par utilisateur pour Office 365 s'est traduit par d'importantes économies. Notre équipe chargée des finances estime que cela représente près de deux tiers de moins que ce que nous avons payé par le passé. »

-  Kimberley McKay, directrice des TI, Mabel's Labels

NAV Canada : NAV Canada, l’exploitant du service de navigation aérienne civile du Canada, a développé un nouveau système innovateur de communication sur tablette appelé Mandatory Briefing Application. Pleinement opérationnel et accessible à plus de 2 300 contrôleurs aériens et spécialistes de l’information de vol partout au pays, la Mandatory Briefing Application fournit d’importants renseignements en matière d’espace aérien et opérationnels afin d’aider les contrôleurs à diriger en toute sécurité tous les avions commerciaux et privés qui sillonnent chaque jour les 18 millions de kilomètres carrés d’espace aérien du Canada.
L’application est maintenant commercialisée pour d’autres services de navigation aérienne à travers le monde afin de contribuer à améliorer la sécurité et la conformité aux réglementations.
« Nous sommes passés d’un processus principalement manuel, en vertu duquel le personnel devait préparer et distribuer des communications sur papier et recueillir des registres de signatures pour obtenir la confirmation que les communications ont été lues, à une application mobile infonuagique robuste permettant un flux de travail.  Lorsque nous avons évalué différentes solutions infonuagiques, nous avons clairement vu que Microsoft Azure était le meilleur choix pour nous à long terme. La sécurité et la fiabilité sont essentielles pour notre organisation.  Notre priorité est de veiller à ce que les avions décollent, volent et atterrissent en toute sécurité. Mandatory Briefing Application nous aide à réaliser cet objectif chaque jour. Nous faisons entièrement confiance à cette application basée sur Azure. »
-          Claudio Silvestri, vice-président et chef de la direction de l’information, NAV CANADA
NAV Canada :  NAV Canada, l’exploitant du service de navigation aérienne civile du Canada, a développé un nouveau système innovateur de communication sur tablette appelé Mandatory Briefing Application. Pleinement opérationnel et accessible à plus de 2 300 contrôleurs aériens et spécialistes de l’information de vol partout au pays, la Mandatory Briefing Application fournit d’importants renseignements en matière d’espace aérien et opérationnels afin d’aider les contrôleurs à diriger en toute sécurité tous les avions commerciaux et privés qui sillonnent chaque jour les 18 millions de kilomètres carrés d’espace aérien du Canada.

L’application est maintenant commercialisée pour d’autres services de navigation aérienne à travers le monde afin de contribuer à améliorer la sécurité et la conformité aux réglementations.

« Nous sommes passés d’un processus principalement manuel, en vertu duquel le personnel devait préparer et distribuer des communications sur papier et recueillir des registres de signatures pour obtenir la confirmation que les communications ont été lues, à une application mobile infonuagique robuste permettant un flux de travail.  Lorsque nous avons évalué différentes solutions infonuagiques, nous avons clairement vu que Microsoft Azure était le meilleur choix pour nous à long terme. La sécurité et la fiabilité sont essentielles pour notre organisation.  Notre priorité est de veiller à ce que les avions décollent, volent et atterrissent en toute sécurité. Mandatory Briefing Application nous aide à réaliser cet objectif chaque jour. Nous faisons entièrement confiance à cette application basée sur Azure. »

-  Claudio Silvestri, vice-président et chef de la direction de l’information, NAV CANADA

CAN Telematics :  CAN Telematics est une société privée canadienne qui œuvre dans l'industrie de la télématique.  Elle a créé en 2010 la plateforme Trakopolis pour procurer aux ressources à distance une visibilité et une connectivité accrues, et permettre aux gens d'accroître la veille stratégique. La société compte plus de 300 clients qui ont déployé sa technologie dans 13 pays. Elle possède d'importants partenaires et dispose d'un modèle récurrent de gestion des revenus très avantageux.

Des milliards « d'objets » seront connectés à Internet dans les prochaines années. Leur plateforme privée Trakopolis répond aux besoins des entreprises qui recherchent des solutions en matière de souplesse, de fonctionnalité et de connectivité personnalisées qui ne sont pas liées à un seul fournisseur. CAN Telematics estime que leur technologie axée sur l'entreprise leur fournit un positionnement comme acteur de premier plan dans ce marché en plein essor.

« Nous avons développé une solution appelée Trakopolis qui se sert du suivi GPS pour permettre à nos clients de surveiller leurs flottes à l'aide de rapports et d'analyses. Compte tenu du nombre croissant de clients, l'augmentation de l'espace de stockage rentable et de la puissance de traitement évolutive est devenue un sujet préoccupant.  Passer à Microsoft Azure a permis à CAN Telematics d'unifier ses données et de les stocker sur une plateforme sécurisée pouvant croître facilement et à moindre coût. Grâce à l'utilisation de la plateforme-service (PaaS) d'Azure, nous n'avons plus à nous préoccuper de la mise à l'essai et du déploiement des mises à jour de serveurs, et nous pouvons facilement configurer les solutions de sauvegarde des données et de récupération d'urgence qui sont essentielles à nos activités. »

-  Brent Moore, directeur général, CAN Telematics

À PROPOS DE L'ÉTUDE
Cette étude a été réalisée auprès de 700 grands dirigeants au Canada au nom de Microsoft Canada par Northstar, une firme de consultants intégrée à l'échelle mondiale.  La marge d'erreur des résultats est de +/- 3,7 %, 19 fois sur 20.

À PROPOS DE MICROSOFT CANADA
Fondée en 1985, Microsoft Canada Inc. est la filiale canadienne de Microsoft Corporation (code Nasdaq « MSFT »), le chef de file mondial du marché des logiciels, des services et des solutions qui aide les gens et les entreprises à réaliser leur plein potentiel. Microsoft Canada offre des services de vente, de marketing, de consultation et d'assistance locale partout au pays, en français et en anglais. Microsoft Canada, dont le siège social se trouve à Mississauga, possède neuf bureaux régionaux partout au pays où l'entreprise travaille à accroître les capacités des gens à l'aide de logiciels exceptionnels - en tout temps, partout et sur tout type d'appareil. Pour obtenir davantage d'information au sujet de Microsoft Canada, visitez le site http://www.microsoft.com/fr-ca/default.aspx.

SOURCE Microsoft Canada Inc.



Renseignements : Josh Tucker, 647-330-3749, tucker@veritasinc.com


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.