Les gouvernements du Canada et de l'Ontario lancent la Subvention canadienne pour l'emploi pour aider les Ontariens à obtenir des emplois

TORONTO, le 26 sept. 2014 /CNW/ - Le ministre de l'Emploi et du Développement social, l'honorable Jason Kenney, et le ministre de la Formation et des Collèges et Universités de l'Ontario, l'honorable Reza Moridi, ont annoncé aujourd'hui que le gouvernement de l'Ontario accepte maintenant les demandes des employeurs au titre de la Subvention canadienne pour l'emploi et ils invitent les employeurs à présenter une demande.

La Subvention canadienne pour l'emploi représente une approche novatrice axée sur les employeurs qui a pour objectif d'aider les Canadiens à acquérir les compétences et à suivre la formation dont ils ont besoin pour occuper les emplois disponibles. La Subvention est suffisamment flexible pour répondre aux besoins des entreprises de toutes les tailles, de tous les secteurs et de toutes les régions. Comme elle réserve un plus grand rôle aux employeurs, la Subvention canadienne pour l'emploi permettra d'offrir de la formation menant à des emplois garantis.

La Subvention canadienne pour l'emploi représentera jusqu'à 15 000 $ par personne au titre des coûts de formation, comme les droits de scolarité et le coût du matériel de formation, dont un maximum de 10 000 $ au titre de la contribution fédérale. Les diplômés pourront acquérir les compétences recherchées par les employeurs en suivant une formation combinant des cours en classe et une expérience pratique en milieu de travail donnée par des organisations comme les collèges de carrières.

À compter de maintenant, les employeurs de l'Ontario peuvent demander la Subvention canadienne pour l'emploi par l'intermédiaire du site Web du ministère de la Formation et des Collèges et Universités de l'Ontario. Le gouvernement de l'Ontario a aussi lancé un processus de déclarations d'intérêt pour deux projets pilotes visant à mettre à l'essai de nouvelles approches de formation axée sur les employeurs. Les employeurs qui souhaitent participer à ces projets pilotes devraient aussi communiquer avec le ministère de la Formation et des Collèges et Universités de l'Ontario.

Les faits en bref

  • En Ontario, 27 100 emplois ont été créés au cours du deuxième trimestre de 2014.
  • Dans l'ensemble, les prévisionnistes du secteur privé de l'Ontario s'attendent à un taux de croissance de l'emploi de 0,8 p. 100 en 2014 et de 1,3 p. 100 en 2015. Au cours des trois dernières années, le taux d'emploi de l'Ontario a augmenté de plus de 4 p. 100.
  • Au cours des dix prochaines années, on s'attend à ce que le Canada ait besoin de 300 000 nouveaux travailleurs dans le secteur de la construction. Par ailleurs, les besoins devraient s'élever jusqu'à 150 000 nouveaux travailleurs dans le secteur pétrolier et à 145 000 nouveaux travailleurs dans le secteur minier d'ici 2020.
  • La Subvention canadienne pour l'emploi représentera jusqu'à 15 000 $ par personne au titre des coûts de formation, comme les droits de scolarité et le coût du matériel de formation, dont un maximum de 10 000 $ au titre de la contribution fédérale.

Citations

« La création d'emplois, la croissance économique et la prospérité à long terme sont les plus grandes priorités de notre gouvernement. La Subvention canadienne pour l'emploi donne suite à notre engagement de résoudre le paradoxe d'une économie où trop de Canadiens sont sans emploi alors que trop d'emplois sont vacants. Grâce à la participation des employeurs, la Subvention canadienne pour l'emploi mènera à des emplois garantis. En aidant les employeurs à former les Canadiens pour qu'ils puissent occuper les emplois vacants, nous contribuerons à assurer la croissance et la réussite des entreprises et nous aiderons les travailleurs de l'Ontario à décrocher un emploi. Il s'agit également d'une bonne nouvelle pour l'économie de l'Ontario. »
- L'honorable Jason Kenney, ministre de l'Emploi et du Développement social

« La qualité de la main-d'œuvre qualifiée de l'Ontario a été et doit demeurer notre principal avantage concurrentiel. C'est pourquoi nous nous engageons à ce que les programmes de formation donnés dans le cadre de la Subvention Canada-Ontario pour l'emploi soient le plus possible axés sur les employeurs et les clients. Il est essentiel de collaborer avec les employeurs pour qu'ils offrent davantage de formation à leurs employés. »
- L'honorable Reza Moridi, ministre de la Formation et des Collèges et Universités de l'Ontario

« L'Association nationale des collèges de carrières est heureuse que la Subvention Canada-Ontario pour l'emploi soit finalement mise en œuvre après une longue attente. Grâce à ce programme, les employeurs pourront créer et pourvoir des postes, les Ontariens pourront recevoir la formation dont ils ont besoin pour obtenir un emploi et l'économie bénéficiera d'un nouvel élan crucial. Nous félicitons le ministre Kenney pour le leadership dont il a fait preuve dans ce dossier. Grâce à sa persévérance et à sa vision, des milliers d'Ontariens obtiendront un emploi enrichissant et amélioreront leurs conditions de vie. »
- Serge Buy, directeur général, Association nationale des collèges de carrières

« En encourageant les entreprises à investir davantage dans leurs employés, ces nouveaux programmes axés sur les employeurs constituent une étape importante en vue d'accroître la compétitivité économique de l'Ontario. Le gouvernement de l'Ontario a fait participer le milieu des affaires à la conception de ces programmes, et nous sommes heureux qu'il ait été tenu compte de nos conseils. »
- Allan O'Dette, président-directeur général, Chambre de commerce de l'Ontario

Liens connexes

Subvention canadienne pour l'emploi (Ontario) 
Subvention canadienne pour l'emploi 
Entente Canada-Ontario sur le Fonds pour l'emploi


Document d'information


Entente Canada-Ontario sur le Fonds pour l'emploi

Créées en 2007, les ententes sur le marché du travail deviendront le nouveau Fonds canadien pour l'emploi. Cette mesure favorisera une plus grande implication des employeurs dans la formation. Chaque année, l'Ontario recevra plus de 191 millions de dollars annuellement au titre de l'Entente Canada-Ontario sur le Fonds pour l'emploi.

Subvention canadienne pour l'emploi

La Subvention canadienne pour l'emploi aidera les Canadiens à obtenir la formation dont ils ont besoin pour occuper les emplois disponibles et elle confiera aux employeurs les décisions relatives à la formation axée sur les compétences. La Subvention permettra de verser jusqu'à 15 000 $ par personne pour les coûts de formation, y compris les droits de scolarité et le coût du matériel de formation, dont un maximum de 10 000 $ en contributions gouvernementales. Les employeurs seront tenus de verser une contribution équivalant en moyenne au tiers du coût total de la formation.

Une fois le processus de mise en œuvre terminé, le gouvernement du Canada versera plus de 115 millions de dollars par année au gouvernement de l'Ontario dans le cadre de la Subvention canadienne pour l'emploi. La Subvention canadienne pour l'emploi sera offerte par le gouvernement de l'Ontario.

D'ici 2017-2018, plus de 300 millions de dollars seront investis annuellement dans des programmes de formation parrainés par les employeurs, ce qui comprend la Subvention canadienne pour l'emploi.

Les provinces et les territoires auront toute latitude en ce qui concerne la provenance des fonds de la Subvention canadienne pour l'emploi. Ces fonds pourront provenir d'allocations provinciales ou territoriales au titre du Fonds canadien pour l'emploi, des ententes sur le développement du marché du travail, ou de sources provinciales ou territoriales.

La Subvention canadienne pour l'emploi ciblera des formations de courte durée données par un organisme de formation indépendant admissible, par exemple, des collèges communautaires, des collèges professionnels, des centres de formation syndicaux et des formateurs privés. La formation pourra être donnée en classe, en milieu de travail ou en ligne.

Les entreprises du secteur privé et les organismes sans but lucratif qui ont un plan de formation visant à permettre à des Canadiens d'occuper un emploi nouveau ou meilleur pourront faire une demande au titre de la Subvention canadienne pour l'emploi, une fois que cette dernière aura été mise en œuvre.

La Subvention canadienne pour l'emploi sera suffisamment flexible pour répondre aux besoins des entreprises de toutes les tailles, de tous les secteurs et de toutes les régions. Les petites entreprises bénéficieront de modalités flexibles, comme la possibilité d'inclure les salaires dans le calcul de la contribution de l'employeur. Cela contribuera à faire en sorte que toutes les entreprises, peu importe leur taille, pourront participer entièrement à la Subvention canadienne pour l'emploi.

La Subvention canadienne pour l'emploi garantira que les employeurs participeront véritablement, en tant que partenaires, au système de formation axée sur les compétences, dont les coûts seront partagés. Ainsi, la formation correspondra davantage aux possibilités d'emplois, en particulier dans les secteurs qui connaissent un déséquilibre des compétences et des pénuries de main-d'œuvre.

La Subvention canadienne pour l'emploi bénéficie d'un solide appui de la part des employeurs et d'autres intervenants, y compris les suivants :

  • le Département des métiers de la construction, FAT-COI;
  • l'Association nationale des collèges de carrières;
  • la Fédération canadienne de l'entreprise indépendante;
  • Manufacturiers et Exportateurs du Canada;
  • l'Association canadienne de la construction;
  • l'Association canadienne de la technologie de l'information;
  • le Bureau canadien de soudage;
  • Ingénieurs Canada;
  • la Progressive Contractors Association;
  • l'Association chrétienne du travail du Canada;
  • l'Association canadienne des constructeurs d'habitations;
  • l'Association des armateurs canadiens;
  • l'Association canadienne de l'électricité;
  • l'Institut canadien de plomberie et de chauffage;
  • Merit Canada;
  • Polytechnics Canada;
  • l'Association canadienne des prospecteurs et entrepreneurs;
  • l'Association canadienne de l'industrie de la chimie;
  • l'Association des industries aérospatiales du Canada.

De même, le gouvernement de l'Ontario lance un processus de déclaration d'intérêt relativement à deux projets pilotes financés par le gouvernement du Canada. Une fois que le gouvernement de l'Ontario aura obtenu les commentaires des dirigeants d'entreprises formulés dans le cadre du processus de déclaration d'intérêt, il procédera à la mise au point des projets pilotes et il invitera les entreprises et les organisations du secteur à participer à ceux-ci. Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez consulter le site www.ontario.ca/formationdesemployes.

Suivez-nous sur Twitter

 

SOURCE : Emploi et Développement social Canada

Renseignements : Alexandra Fortier, Cabinet du ministre Kenney, 819-994-2482, Bureau des relations avec les médias, Emploi et Développement social Canada, 819-994-5559, media@hrsdc-rhdcc.gc.ca ; Zak Paget, Cabinet du ministre Moridi, 416-326-1625; May Nazar, Ministère de la Formation et des Collèges et Universités - Direction générale des communications, 416-325-2746; Demandes de renseignements du public : 416-325-2929 ou 1-800-387-5514, (ATS) 1-800-268-7095


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.