Les gouvernements du Canada et de l'Ontario célèbrent le succès de la Subvention canadienne pour l'emploi en annonçant de nouveaux fonds

NORTH BAY, ON, le 16 juill. 2015 /CNW/ - Plus de 21 000 travailleurs de l'Ontario reçoivent de la formation pour les emplois disponibles grâce à des fonds de la Subvention canadienne pour l'emploi. Le ministre de l'Emploi et du Développement social, l'honorable Pierre Poilievre, le député de Nipissing-Timiskaming, Jay Aspin, et le député provincial de Sudbury, Glenn Thibeault, au nom du ministre de la Formation et des Collèges et Universités et ministre de la Recherche et de l'Innovation, l'honorable Reza Moridi, en ont fait l'annonce aujourd'hui. À ce jour, plus de 2 700 employeurs ont été désignés pour recevoir des fonds afin de former de nouveaux employés ou des employés en poste en Ontario.

L'annonce a été faite à Cementation Canada à North Bay, en Ontario. La compagnie Cementation Canada a reçu environ 43 000 $ par l'entremise de la Subvention canadienne pour l'emploi et a elle-même investi 21 600 $ de ses propres fonds. Ce financement servira à donner de la formation à 105 employés en gestion de projets, leadership et rendement, et en secourisme. Cementation Canada est un entrepreneur minier souterrain et une société d'ingénieurs offrant des services partout en Amérique du Nord et en Amérique du Sud et ailleurs dans le monde.

La Subvention canadienne pour l'emploi est une approche novatrice axée sur les employeurs qui a pour objectif d'aider les Canadiens à acquérir les compétences et la formation dont ils ont besoin pour occuper les emplois disponibles. Puisque les employeurs doivent investir dans la formation, les employés reçoivent une formation axée sur les compétences qui mène à un emploi garanti.

En Ontario, en vertu de la Subvention canadienne pour l'emploi, le gouvernement assume les deux tiers des coûts de formation totaux admissibles, jusqu'à concurrence de 10 000 $. Ces coûts englobent notamment les droits de scolarité, les manuels scolaires et les frais d'étudiant. Les employeurs doivent payer le tiers restant de ces coûts de formation. Les petites entreprises ont quant à elle le choix de faire une contribution en nature sous la forme d'un salaire versé aux participants à la formation.

L'annonce d'aujourd'hui est un exemple des mesures que le gouvernement prend pour aider la population canadienne. Le gouvernement augmente également la Prestation universelle pour la garde d'enfants, par l'intermédiaire d'un nouveau plan de réductions d'impôt et de prestations pour les familles. Toutes les familles ayant des enfants tireront avantage de ce plan, qui comprend non seulement la PUGE augmentée, mais aussi la baisse d'impôt pour les familles, la déduction pour frais de garde d'enfants et le crédit d'impôt pour la condition physique des enfants.

Les faits en bref           

  • D'ici 2017-2018, environ 115 millions de dollars par année seront disponibles aux fins de la Subvention canadienne pour l'emploi en Ontario.
  • L'Ontario accepte actuellement les demandes des employeurs au titre de la Subvention canadienne pour l'emploi. Les employeurs sont invités à présenter une demande à l'adresse suivante : http://www.tcu.gov.on.ca/fre/eopg/cojg/
  • En vertu de l'augmentation de la PUGE, les familles recevront près de 2 000 $ par année pour chaque enfant de moins de 6 ans, et 720 $ par année pour chaque enfant âgé de 6 à 17 ans.

Citations

« La Subvention canadienne pour l'emploi retire au gouvernement la responsabilité des décisions relatives à la formation et aux compétences pour la confier aux principaux intéressés, c'est-à-dire les employeurs qui ont des emplois à offrir et les Canadiens qui veulent travailler. En faisant en sorte que les employeurs participent directement à la prise des décisions en matière de formation, la Subvention canadienne pour l'emploi mènera à des emplois garantis et aidera les entreprises à se développer et à prospérer. C'est là une bonne nouvelle pour l'économie canadienne. »
- L'honorable Pierre Poilievre, ministre de l'Emploi et du Développement social

« Une main-d'œuvre compétente est essentielle à la prospérité économique. En aidant les employeurs à investir dans leurs travailleurs, nous offrons à la population de l'Ontario des possibilités d'emplois nouvelles et meilleures. L'exemple de Cementation Canada montre très bien comment la Subvention canadienne pour l'emploi aide les travailleurs de la région à acquérir les compétences et la formation dont ils ont besoin pour pourvoir ces postes. »
- Jay Aspin, député de Nipissing-Timiskaming

« Nous savons qu'il n'existe pas d'approche universelle en matière de programmes de formation professionnelle. C'est pourquoi l'Ontario collabore étroitement avec les entreprises qui créent des emplois pour maximiser la flexibilité et l'efficacité de la Subvention Canada-Ontario pour l'emploi et d'autres programmes de formation. La qualité de notre main-d'œuvre qualifiée a été et doit demeurer le plus grand avantage concurrentiel de l'Ontario. Je suis heureux que les employeurs du Nord de l'Ontario, comme Cementation Canada, réagissent favorablement à cette occasion d'investir dans la formation et le perfectionnement de leur main-d'œuvre, avec l'aide du gouvernement. »
- L'honorable Reza Moridi, ministre de la Formation, des Collèges et des Universités et ministre de la Recherche et de l'Innovation

« Je suis très heureux que le gouvernement de l'Ontario soutienne le développement de North Bay en offrant de nouvelles possibilités de formation aux travailleurs de Cementation Canada. Cela montre comment notre gouvernement est en train de bâtir une économie axée sur les connaissances qui offrira à la population du Nord de l'Ontario une myriade d'avantages et de possibilités. »
- Glenn Thibeault, député provincial de Sudbury

« Chez Cementation, nous avons toujours eu à cœur le perfectionnement de nos employés et nous offrons d'excellents programmes de formation et d'apprentissage. Cependant, notre industrie est cyclique de nature et, lorsque l'industrie minière ralentit, le budget consacré à la formation représente un défi pour beaucoup d'entreprises. Le traitement rapide et simplifié des demandes de Subvention canadienne pour l'emploi nous a permis de maintenir nos programmes de formation de grande qualité durant la période de ralentissement, ce qui était très important pour nous. La Subvention nous permet d'offrir des possibilités à nos employés et d'améliorer non seulement notre entreprise, mais aussi notre industrie. »
- Roy Slack, président, Cementation Canada

Produit connexe

Document d'information

Liens connexes

Subvention canadienne pour l'emploi
Subvention canadienne pour l'emploi (Ontario)

Suivez-nous sur Twitter 

Document d'information

Entente Canada-Ontario sur le Fonds pour l'emploi

Les ententes sur le marché du travail sont devenues les nouvelles ententes sur le Fonds canadien pour l'emploi pour que les employeurs participent davantage aux décisions relatives à la formation. À l'échelle nationale, le gouvernement du Canada continuera de verser 500 millions de dollars par année aux administrations provinciales et territoriales pour qu'elles puissent investir dans la formation axée sur les compétences par l'entremise du Fonds canadien pour l'emploi, qui comprend la Subvention canadienne pour l'emploi.

L'Ontario continuera de recevoir plus de 191 millions de dollars, soit ce qui lui revient des 500 millions de dollars en fonction du nombre d'habitants.

Les provinces et les territoires ont toute latitude en ce qui concerne la provenance des fonds de la Subvention canadienne pour l'emploi. Ces fonds peuvent provenir de leurs allocations au titre du Fonds canadien pour l'emploi, des ententes sur le développement du marché du travail ou de leurs propres sources provinciales ou territoriales.

Subvention canadienne pour l'emploi

Grâce à la Subvention canadienne pour l'emploi, les Canadiens pourront obtenir la formation dont ils ont besoin pour occuper les emplois disponibles, et les employeurs se verront confier les décisions relatives à la formation axée sur les compétences. La subvention, qui sert à couvrir les coûts de formation (p. ex. les droits de scolarité et le coût du matériel de formation), peut atteindre 15 000 $ par personne, dont un maximum de 10 000 $ en contributions gouvernementales. Les employeurs sont tenus de verser une contribution équivalant au tiers de ces coûts de formation. D'ici 2017-2018, environ 300 millions de dollars par année seront investis à l'échelle nationale dans la Subvention canadienne pour l'emploi.

La Subvention canadienne pour l'emploi cible la formation de courte durée offerte par des organismes de formation indépendants admissibles, par exemple des collèges communautaires, des collèges d'enseignement professionnel, des centres de formation syndicaux et des formateurs privés. La formation peut être donnée de plusieurs façons, notamment en classe, en milieu de travail ou en ligne.

Toutes les entreprises du secteur privé et les entreprises sans but lucratif qui ont un plan de formation pour permettre à des Canadiens d'occuper un nouvel emploi ou un meilleur emploi peuvent présenter une demande au titre de la Subvention canadienne pour l'emploi.

La Subvention canadienne pour l'emploi est suffisamment flexible pour répondre aux besoins des entreprises de toutes les tailles dans tous les secteurs et toutes les régions. Les petites entreprises peuvent bénéficier de modalités flexibles, telles que la possibilité d'inclure les salaires dans le calcul des contributions de l'employeur. Cela contribuera à ce que toutes les entreprises, peu importe leur taille, puissent participer pleinement à la Subvention canadienne pour l'emploi.

La Subvention canadienne pour l'emploi garantira que les employeurs participeront véritablement, en tant que partenaires, au système de formation axée sur les compétences, dont les coûts seront partagés. Ainsi, la formation correspondra davantage aux possibilités d'emplois, en particulier dans les secteurs qui connaissent un déséquilibre des compétences et des pénuries de main-d'œuvre.

La Subvention canadienne pour l'emploi bénéficie d'un solide appui de la part des employeurs et d'intervenants, y compris les suivants :

  • Département des métiers de la construction, FAT-COI
  • Association nationale des collèges de carrières
  • Fédération canadienne de l'entreprise indépendante
  • Manufacturiers et Exportateurs du Canada
  • Association canadienne de la construction
  • Association canadienne de la technologie de l'information
  • Bureau canadien de soudage
  • Ingénieurs Canada
  • Progressive Contractors Association of Canada
  • Association chrétienne du travail du Canada
  • Association canadienne des constructeurs d'habitations
  • Association des armateurs canadiens
  • Association canadienne de l'électricité
  • Institut canadien de plomberie et de chauffage
  • Merit Canada
  • Polytechnics Canada
  • Association canadienne des prospecteurs et entrepreneurs
  • Association canadienne de l'industrie de la chimie
  • Association des industries aérospatiales du Canada

 

SOURCE Plan d'action économique du Canada

Renseignements : Aaron Bell, Attaché de presse, Cabinet du ministre de l'Emploi et du Développement social, 819-994-2482, aaron.bell@hrsdc-rhdcc.gc.ca; Bureau des relations avec les médias, Emploi et Développement social Canada, 819-994-5559, media@hrsdc-rhdcc.gc.ca; Belinda Bien, Cabinet du ministre Moridi, 647-823-5489; May Nazar, Ministère de la Formation et des Collèges et Universités, May.Nazar@ontario.ca, 416-325-2746


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.