Les gouvernements du Canada et de la Nouvelle-Écosse soulignent l'octroi de la première Subvention canadienne pour l'emploi en Nouvelle-Écosse

ONSLOW, NS, le 10 févr. 2015 /CNW/ - Le secrétaire parlementaire du ministre de l'Emploi et du Développement social et député de Cumberland‑Colchester‑Musquodoboit Valley, Scott Armstrong, au nom du ministre de l'Emploi et du Développement social et ministre de la Réforme démocratique, l'honorable Pierre Poilievre, en compagnie du député à l'Assemblée législative, Terry Farrell, au nom de la ministre du Travail et de l'Éducation postsecondaire de la Nouvelle‑Écosse, l'honorable Kelly Regan, a souligné aujourd'hui l'octroi d'une Subvention canadienne pour l'emploi à Fowler Construction Services Limited. Cette entreprise de construction, située à Truro, est l'une parmi de nombreuses entreprises en Nouvelle-Écosse à recevoir cette subvention.

Fowler Construction Services, qui est une petite entreprise formée de 8 employés, recevra plus de 16 000 $ dans le cadre de la Subvention canadienne pour l'emploi. Ce financement permettra à l'entreprise d'offrir à trois de ses employés une formation dans le cadre du programme de certification Sceau d'or. Fowler Construction Services investira un montant supplémentaire de 6 372 $. On s'attend à ce que ce programme de formation aide l'entreprise à acquérir les compétences dont elle a besoin à l'interne pour atteindre ses objectifs, qui consistent à accroître l'efficacité, la productivité et la rentabilité de l'entreprise.

La Subvention canadienne pour l'emploi représente une approche novatrice axée sur les employeurs, qui a pour objectif d'aider les Canadiens à acquérir les compétences et à suivre la formation dont ils ont besoin pour occuper les emplois disponibles. La Subvention est suffisamment flexible pour répondre aux besoins des entreprises de toutes les tailles, de tous les secteurs et de toutes les régions. En exigeant que les employeurs jouent un rôle à titre de partenaires dans les investissements relatifs à la formation, la Subvention canadienne pour l'emploi permettra d'acquérir de nouvelles compétences menant à des emplois garantis.

La Subvention canadienne pour l'emploi représentera jusqu'à 15 000 $ par personne au titre des coûts de formation, comme les droits de scolarité et le coût du matériel de formation, dont un maximum de 10 000 $ au titre de la contribution fédérale. La Nouvelle-Écosse offre la Subvention canadienne pour l'emploi par l'entremise de sa mesure d'encouragement de l'innovation en milieu de travail, de la productivité et du perfectionnement. Il s'agit d'une mesure incitative pour encourager les employeurs à investir dans le développement des compétences de leurs employés à l'aide de formations afin de favoriser la productivité et l'innovation.

La Nouvelle-Écosse accepte les demandes des employeurs au titre de la Subvention canadienne pour l'emploi. Les employeurs sont invités à présenter une demande à l'adresse suivante : http://novascotia.ca/econ/pip/wipsi/ (anglais seulement).

Les faits en bref                              

  • Selon ConstruForce Canada, l'industrie de la construction de la Nouvelle-Écosse devra faire des efforts afin d'attirer davantage de jeunes étant donné que plus de 6 000 travailleurs de cette industrie planifient prendre leur retraite au cours des 10 prochaines années.
  • Selon le système établissant les prévisions en matière de perspectives d'emploi au niveau provincial, en Nouvelle-Écosse, c'est le secteur de la santé qui connaîtra la croissance la plus rapide alors que 1 128 emplois seront créés dans ce secteur entre 2011 et 2016.
  • D'ici 2017-2018, plus de 7,9 millions de dollars par année seront consacrés à la Subvention canadienne pour l'emploi en Nouvelle-Écosse.
  • La Subvention canadienne pour l'emploi bénéficie d'un solide appui de la part des employeurs et d'autres intervenants, y compris les suivants :
    • l'Association des industries aérospatiales du Canada.
    • Département des métiers de la construction, la Fédération américaine du travail et le Congrès des organisations industrielles;
    • l'Association canadienne de la construction;
    • l'Association canadienne de l'électricité;
    • la Fédération canadienne de l'entreprise indépendante;
    • l'Association canadienne des constructeurs d'habitations;
    • l'Institut canadien de plomberie et de chauffage;
    • Manufacturiers et Exportateurs du Canada;
    • l'Association des armateurs canadiens;
    • le Bureau canadien de soudage;
    • Association canadienne de l'industrie de la chimie;
    • l'Association chrétienne du travail du Canada;
    • Ingénieurs Canada;
    • l'Association canadienne de la technologie de l'information;
    • Merit Canada;
    • l'Association nationale des collèges de carrières;
    • Polytechnics Canada;
    • la Progressive Contractors Association of Canada;
    • l'Association canadienne des prospecteurs et entrepreneurs.
  • Consultez la liste des employeurs et des intervenants à l'adresse suivante : http://pm.gc.ca/fra/nouvelles/2014/10/10/pm-annonce-la-premiere-entreprise-recevoir-la-subvention-canadienne-lemploi.

Citations

« Une main-d'œuvre qualifiée et compétente est essentielle à la vigueur de l'économie, et la Subvention canadienne pour l'emploi remet les décisions relatives à la formation axée sur les compétences entre les mains des employeurs qui créent des emplois. Fowler Construction Services représente un excellent exemple de la façon dont la Subvention canadienne pour l'emploi aide les travailleurs de la Nouvelle-Écosse à acquérir les compétences et à suivre la formation dont ils ont besoin pour pourvoir ces postes. »
- Scott Armstrong, secrétaire parlementaire du ministre de l'Emploi et du Développement social et député de Cumberland-Colchester-Musquodoboit Valley

« La Nouvelle-Écosse a la possibilité de renforcer son économie et de créer des emplois au cours des prochaines années. En aidant des employeurs comme Fowler Construction Services à investir dans les travailleurs, la Subvention canadienne pour l'emploi offre aux Néo-Écossais des possibilités d'emploi nouvelles et de meilleure qualité en plus de soutenir la formation d'une main-d'œuvre qualifiée répondant aux besoins de l'économie de la Nouvelle-Écosse. »
- L'honorable Peter MacKay, ministre de la Justice et procureur général du Canada et député de Nova­Centre

« Les entreprises de la Nouvelle-Écosse doivent innover pour demeurer concurrentielles dans l'économie d'aujourd'hui. La Subvention canadienne pour l'emploi nous permet de continuer d'aider nos entreprises à accéder à la formation dont elles ont besoin pour former leur main­d'œuvre qualifiée. Nous sommes résolus à jumeler davantage de travailleurs aux emplois disponibles et d'employeurs aux travailleurs dont ils ont besoin et c'est exactement ce que cette subvention nous permet de faire. »
- L'honorable Kelly Regan, ministre du Travail et de l'Enseignement postsecondaire de la Nouvelle-Écosse

« La Subvention canadienne pour l'emploi a permis à deux de mes principaux employés et à moi-même d'atteindre nos objectifs professionnels. Nous sommes grandement reconnaissants d'avoir accès à ce financement qui nous permet d'obtenir la certification Sceau d'or. Compte tenu du fait que l'on exigera dorénavant que les soumissionnaires possèdent cette certification, cela nous permettra d'obtenir davantage de contrats. »
- Hal Fowler, Président de Fowler Construction Services Limited

Produit connexe

Document d'information

Liens connexes

Subvention canadienne pour l'emploi 
Workplace Innovation and Productivity Skills Incentive (Nouvelle-Écosse) [en anglais seulement]

Document d'information

Entente Canada-Nouvelle-Écosse sur le Fonds pour l'emploi

Les ententes sur le marché du travail sont devenues les ententes du nouveau Fonds canadien pour l'emploi. Cette mesure favorise une plus grande implication des employeurs dans la formation. À l'échelle nationale, le gouvernement du Canada continuera de verser chaque année 500 millions de dollars aux provinces et aux territoires aux fins d'investissement dans la formation axée sur les compétences dans le cadre du Fonds canadien pour l'emploi, qui comprend la Subvention canadienne pour l'emploi.

La Nouvelle-Écosse continuera de recevoir environ 13 millions de dollars, soit la part des 500 millions de dollars qui lui revient en fonction du nombre d'habitants.

Les provinces et les territoires auront toute latitude en ce qui concerne la provenance des fonds de la Subvention canadienne pour l'emploi. Ces fonds pourront provenir d'allocations provinciales ou territoriales au titre du Fonds canadien pour l'emploi, des ententes sur le développement du marché du travail, ou de sources provinciales ou territoriales.

Subvention canadienne pour l'emploi

Le programme Subvention canadienne pour l'emploi aidera les Canadiens à obtenir la formation dont ils ont besoin pour occuper les emplois disponibles, et il confiera aux employeurs les décisions relatives à la formation axée sur les compétences. Il peut contribuer, à hauteur de 15 000 $ par personne (y compris jusqu'à 10 000 $ en contributions gouvernementales), aux coûts de la formation tels que l'inscription et le matériel de formation. Les employeurs sont tenus de verser une contribution équivalant au tiers du coût total de la formation. D'ici 2017‑2018, un total d'environ 300 millions de dollars par année sera investi à l'échelle nationale dans la Subvention canadienne pour l'emploi.

La Subvention canadienne pour l'emploi cible des formations de courte durée données par des organismes de formation indépendants admissibles, par exemple des collèges communautaires, des collèges professionnels, des centres de formation syndicaux et des formateurs privés. La formation pourra être donnée en classe, en milieu de travail ou en ligne.

Toutes les entreprises du secteur privé et les organismes sans but lucratif qui ont un plan de formation visant à permettre à des Canadiens d'occuper des emplois nouveaux ou meilleurs peuvent faire une demande de Subvention canadienne pour l'emploi.

La Subvention canadienne pour l'emploi est suffisamment souple pour répondre aux besoins des entreprises de toutes les tailles dans tous les secteurs et régions. Les petites entreprises peuvent bénéficier de modalités souples, telles que la possibilité d'inclure les salaires dans le calcul des contributions de l'employeur. Cela contribuera à faire en sorte que toutes les entreprises, peu importe leur taille, puissent participer pleinement à la Subvention canadienne pour l'emploi.

La Subvention canadienne pour l'emploi garantira que les employeurs participeront véritablement, en tant que partenaires, au système de formation axée sur les compétences et assumeront une partie des coûts associés. Ainsi, la formation correspondra davantage aux possibilités d'emploi, en particulier dans les secteurs qui connaissent un déséquilibre des compétences et des pénuries de main-d'œuvre.

La Subvention canadienne pour l'emploi bénéficie d'un solide appui de la part des employeurs et d'autres intervenants, y compris les suivants :

  • le Département des métiers de la construction, FAT-COI;
  • l'Association nationale des collèges de carrières;
  • la Fédération canadienne de l'entreprise indépendante;
  • Manufacturiers et Exportateurs du Canada;
  • l'Association canadienne de la construction;
  • l'Association canadienne de la technologie de l'information;
  • le Bureau canadien de soudage;
  • Ingénieurs Canada;
  • la Progressive Contractors Association of Canada;
  • l'Association chrétienne du travail du Canada;
  • l'Association canadienne des constructeurs d'habitations;
  • l'Association des armateurs canadiens;
  • l'Association canadienne de l'électricité;
  • l'Institut canadien de plomberie et de chauffage;
  • Merit Canada;
  • Polytechnics Canada;
  • l'Association canadienne des prospecteurs et entrepreneurs;
  • l'Association canadienne de l'industrie de la chimie;
  • l'Association des industries aérospatiales du Canada.

 

SOURCE Plan d'action économique du Canada

Renseignements : Bureau des relations avec les médias, Emploi et Développement social Canada, 819-994-5559, média@hrsdc-rhdcc.gc.ca; Suivez-nous sur Twitter: https://twitter.com/Jobs_Emplois; Chrissy Matheson, Travail et Enseignement postsecondaire, Nouvelle-Écosse, 902-424-0281, Cellulaire : 902-219-3121, Courriel : chrissy.matheson@novascotia.ca

LIENS CONNEXES
http://www.hrdc-drhc.gc.ca

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.