Les gouvernements du Canada et de la Nouvelle-Écosse concluent des ententes visant à aider les Néo-Écossais à obtenir des emplois

Signature d'ententes importantes liées aux programmes d'emploi et de formation axée sur les compétences

STELLARTON, NS, le 30 juin 2014 /CNW/ - L'honorable Peter MacKay, ministre régional de la Nouvelle-Écosse, ministre de la Justice et procureur général du Canada, au nom de l'honorable Jason Kenney, ministre de l'Emploi et du Développement social, et de l'honorable Kelly Regan, ministre du Travail et de l'Enseignement postsecondaire de la Nouvelle-Écosse, ont annoncé aujourd'hui que le gouvernement du Canada et le gouvernement de la Nouvelle-Écosse ont signé trois ententes visant à jumeler les Canadiens aux emplois disponibles.

La Subvention canadienne pour l'emploi représente une approche novatrice axée sur les employeurs, qui a pour objectif d'aider les Canadiens à acquérir les compétences et à suivre la formation dont ils ont besoin pour occuper les emplois disponibles. La Subvention est suffisamment flexible pour répondre aux besoins des entreprises de toutes les tailles, de tous les secteurs et de toutes les régions. Comme elle réserve un plus grand rôle aux employeurs, la Subvention canadienne pour l'emploi permettra d'offrir de la formation menant à des emplois garantis. La Subvention canadienne pour l'emploi sera mise en place dans le cadre du nouveau Fonds pour l'emploi Canada-Nouvelle-Écosse (anciennement appelée une entente sur le marché du travail).

La nouvelle Entente Canada-Nouvelle-Écosse sur le marché du travail visant les personnes handicapées a également été conclue aujourd'hui. Elle a été signée par la ministre Regan au nom de l'honorable Joanne Bernard, ministre des Services communautaires de la Nouvelle-Écosse. Grâce à une participation accrue des employeurs et à l'accent plus important mis sur l'atteinte des meilleurs résultats possible pour les Canadiens, cette nouvelle entente permettra de mieux jumeler les Canadiens handicapés aux emplois disponibles. Ce type d'entente constitue le plus important investissement du gouvernement fédéral dans l'emploi des Canadiens handicapés. En vertu de l'entente conclue, le gouvernement du Canada fournira près de 8,2 millions de dollars par année à la Nouvelle-Écosse, et la province versera une contribution du même montant.

De plus, le Canada et la Nouvelle-Écosse ont renouvelé l'Initiative ciblée pour les travailleurs âgés, un programme à frais partagés entre le gouvernement fédéral et les provinces et territoires dans le cadre duquel les chômeurs âgés vivant dans des collectivités admissibles bénéficient de séances de formation qui les aident à réintégrer le marché du travail. Cette initiative représente un investissement du gouvernement fédéral de plus de 2,3 millions de dollars sur trois ans en Nouvelle-Écosse.

Les faits en bref

  • Selon ConstruForce Canada, plus de 6 600 travailleurs dans des métiers en lien avec la construction prendront leur retraite dans les dix prochaines années en Nouvelle-Écosse. Cela mènera à une demande accrue pour ces travailleurs sur le marché du travail.
  • La Subvention canadienne pour l'emploi fournira jusqu'à 10 000 $ par employeur pour offrir de la formation à un travailleur, ce qui inclut les droits de scolarité et les coûts du matériel de formation.
  • Environ 800 000 Canadiens handicapés en âge de travailler et aptes au travail sont actuellement sans emploi. Près de la moitié de ces personnes ont fait des études postsecondaires.
  • Depuis son lancement en 2007, l'Initiative ciblée pour les travailleurs âgés a aidé près de 1 200 chômeurs âgés en Nouvelle-Écosse.

Citations

« La création d'emplois, la croissance économique et la prospérité à long terme sont les plus grandes priorités de notre gouvernement. La Subvention canadienne pour l'emploi donne suite à notre engagement de résoudre le paradoxe d'une économie où trop de Canadiens sont sans emploi alors que trop d'emplois sont vacants. Grâce à la participation des employeurs, la Subvention canadienne pour l'emploi mènera à des emplois garantis. Le fait d'aider les employeurs à offrir de la formation à des Canadiens afin que ceux-ci puissent occuper des postes vacants contribuera à la croissance et au succès des entreprises, ce qui sera positif pour l'économie de la Nouvelle-Écosse. »
- L'honorable Jason Kenney, ministre de l'Emploi et du Développement social

« La Nouvelle-Écosse a la possibilité de renforcer son économie et de créer des emplois au cours des prochaines années. Pour assurer la prospérité de la province, cependant, des travailleurs doivent occuper les emplois vacants. Les ententes signées aujourd'hui aideront non seulement à créer des emplois et des possibilités pour les Néo-Écossais, mais elles contribueront aussi à bâtir la main-d'œuvre qualifiée nécessaire à l'économie de la Nouvelle-Écosse. »
- L'honorable Peter MacKay, ministre régional de la Nouvelle-Écosse, ministre de la Justice et procureur général du Canada

« Nous avons travaillé fort afin d'obtenir la meilleure entente possible pour les Néo-Écossais. Une entente qui fonctionnerait pour nos entreprises et qui permettrait de maintenir un financement dans les programmes éprouvés qui aident les personnes les plus vulnérables. Cette entente nous permettra d'aller de l'avant avec des programmes de formation et d'appui qui aident les Néo-Écossais à trouver des emplois dans la province et à les conserver. »
- L'honorable Kelly Regan, ministre du Travail et de l'Enseignement postsecondaire de la Nouvelle-Écosse

« Cette nouvelle entente améliorera les possibilités d'emploi pour les personnes handicapées et aidera les entreprises de la Nouvelle-Écosse à pourvoir des postes. L'inclusion complète des personnes handicapées dans notre collectivité est l'une de mes priorités absolues. Cela permettra non seulement d'améliorer la qualité de vie de ces personnes, mais aussi de contribuer à notre économie et de faire de la Nouvelle-Écosse une province plus forte et plus diversifiée. »
- L'honorable Joanne Bernard, ministre des Services communautaires de la Nouvelle-Écosse

Liens connexes

Subvention canadienne pour l'emploi
Ententes sur le marché du travail visant les personnes handicapées
Initiative ciblée pour les travailleurs âgés


Document d'information


Fonds pour l'emploi Canada-Nouvelle-Écosse

Créées en 2007, les ententes sur le marché du travail actuelles deviendront le nouveau Fonds canadien pour l'emploi. Cette mesure favorisera une plus grande implication des employeurs dans la formation. À l'échelle nationale, le gouvernement du Canada continuera de verser chaque année 500 millions de dollars aux provinces et aux territoires aux fins d'investissement dans la formation axée sur les compétences dans le cadre du Fonds canadien pour l'emploi. La Nouvelle-Écosse continuera de recevoir environ 13 millions de dollars, soit la part des 500 millions de dollars qui lui revient en fonction du nombre d'habitants.

À compter de 2017-2018, à l'échelle nationale, le Fonds canadien pour l'emploi comprendra un montant de 200 millions de dollars destiné à la formation axée sur les employeurs, qui pourrait inclure des fonds alloués à la Subvention canadienne pour l'emploi ou à d'autres programmes de formation axée sur l'employeur déjà en place.

Subvention canadienne pour l'emploi

Le programme Subvention canadienne pour l'emploi aidera les Canadiens à obtenir la formation dont ils ont besoin pour occuper les emplois disponibles, et il confiera aux employeurs les décisions relatives à la formation axée sur les compétences. Il contribuera, à hauteur de 15 000 $ par personne (y compris jusqu'à 10 000 $ en contributions fédérales), aux coûts de la formation tels que l'inscription et le matériel de formation. Les employeurs seront tenus de verser une somme équivalant en moyenne au tiers du coût total de la formation. La Nouvelle-Écosse élaborera le programme de la Subvention canadienne pour l'emploi au cours des prochains mois.

Les provinces et les territoires auront toute latitude en ce qui concerne la provenance des fonds de la Subvention canadienne pour l'emploi. Ces fonds pourront provenir d'allocations provinciales ou territoriales au titre du Fonds canadien pour l'emploi, des ententes sur le développement du marché du travail, ou de sources provinciales ou territoriales.

La Subvention canadienne pour l'emploi ciblera la formation de courte durée donnée par des organismes de formation indépendants admissibles, par exemple, des collèges communautaires, des collèges d'enseignement professionnel, des centres de formation syndicaux et des formateurs privés. La formation pourra être donnée en classe, en milieu de travail ou en ligne.

Toutes les entreprises du secteur privé et les organismes sans but lucratif qui ont un plan de formation visant à permettre à des Canadiens d'occuper des emplois nouveaux ou meilleurs pourront faire une demande de Subvention canadienne pour l'emploi, dès que celle-ci sera mise en œuvre.

La Subvention canadienne pour l'emploi sera suffisamment souple pour répondre aux besoins des entreprises de toutes les tailles, de tous les secteurs et de toutes les régions. Les petites entreprises bénéficieront de modalités flexibles, comme la possibilité d'inclure les salaires dans le calcul de la contribution de l'employeur. Cela contribuera à faire en sorte que toutes les entreprises, peu importe leur taille, puissent participer pleinement à la Subvention canadienne pour l'emploi.

La Subvention canadienne pour l'emploi garantira que les employeurs participeront véritablement, en tant que partenaires, au système de formation axée sur les compétences et assumeront une partie des coûts associés. Ainsi, la formation correspondra davantage aux possibilités d'emploi, en particulier dans les secteurs qui connaissent un déséquilibre des compétences et des pénuries de main-d'œuvre.

La Subvention canadienne pour l'emploi bénéficie d'un solide appui de la part des employeurs et d'autres intervenants, y compris les suivants :

  • le Département des métiers de la construction, FAT-COI;
  • l'Association nationale des collèges de carrières;
  • la Fédération canadienne de l'entreprise indépendante;
  • Manufacturiers et Exportateurs du Canada;
  • l'Association canadienne de la construction;
  • l'Association canadienne de la technologie de l'information;
  • le Bureau canadien de soudage;
  • Ingénieurs Canada;
  • la Progressive Contractors Association;
  • l'Association chrétienne du travail du Canada;
  • l'Association canadienne des constructeurs d'habitations;
  • l'Association des armateurs canadiens;
  • l'Association canadienne de l'électricité;
  • l'Institut canadien de plomberie et de chauffage;
  • Merit Canada;
  • Polytechnics Canada;
  • l'Association canadienne des prospecteurs et entrepreneurs;
  • l'Association canadienne de l'industrie de la chimie;
  • l'Association des industries aérospatiales du Canada.

Ententes sur le marché du travail visant les personnes handicapées

Comme il a été annoncé dans le Plan d'action économique, cette nouvelle génération d'ententes sur le marché du travail visant les personnes handicapées représente un investissement de 222 millions de dollars par année du gouvernement du Canada dans les provinces et les territoires. Ces ententes permettront aux provinces et aux territoires de déterminer la meilleure façon de répondre aux besoins des Canadiens handicapés, tout en aidant les entreprises canadiennes à profiter des compétences et des talents de ces personnes.

Soutien supplémentaire pour les Canadiens handicapés

Par l'entremise du Plan d'action économique de 2014, le gouvernement du Canada versera :

  • un montant de 15 millions de dollars à l'initiative Ready, Willing & Able de l'Association canadienne pour l'intégration communautaire, afin d'aider les Canadiens souffrant d'une déficience développementale à trouver un emploi;
  • un montant de 11,4 millions de dollars sur quatre ans pour soutenir le développement de programmes de formation professionnelle pour les Canadiens atteint d'un trouble du spectre de l'autisme.

Également pour aider les Canadiens handicapés, le gouvernement :

  • a annoncé une augmentation de 10 millions de dollars des fonds permanents consacrés au Fonds pour la création de possibilités économiques, ce qui porte sa contribution annuelle à 40 millions de dollars. Le Fonds pour la création de possibilités économiques aide les Canadiens handicapés à se préparer au marché du travail et à obtenir et conserver un emploi, ou à devenir des travailleurs indépendants;
  • a augmenté de façon permanente le Fonds pour l'accessibilité, qui atteint ainsi 15 millions de dollars par année, afin d'améliorer l'accessibilité dans les installations partout au Canada, y compris les milieux de travail;
  • a accordé un montant de 7 millions de dollars par année au Conseil de recherches en sciences humaines du Canada, dont une partie servira à appuyer la recherche sur la participation des personnes handicapées au marché du travail.

Initiative ciblée pour les travailleurs âgés

L'Initiative ciblée pour les travailleurs âgés (ICTA) est une initiative fédérale-provinciale-territoriale à coûts partagés qui offre aux chômeurs âgés (généralement de 55 à 64 ans) des services d'aide à l'emploi, des activités de perfectionnement des compétences et de l'expérience de travail. L'Initiative aide les travailleurs âgés au chômage vivant dans des collectivités de 250 000 habitants ou moins qui sont touchées par un taux de chômage élevé ou d'importantes compressions ou fermetures à réintégrer le marché du travail. Dans le cadre du Plan d'action économique de 2014, le gouvernement renouvelle l'ICTA pour trois ans, ce qui représente un investissement fédéral de 75 millions de dollars. La portée de l'ICTA sera également modifiée pour qu'elle cible également les collectivités où les besoins des employeurs ne sont pas comblés et les collectivités qui connaissent un déséquilibre des compétences. Ainsi, les collectivités où il y a des pénuries de travailleurs pourront prendre part à l'Initiative, en particulier si les postes vacants peuvent être occupés par des travailleurs âgés.

SOURCE : Plan d'action économique du Canada

Renseignements :

Personnes-ressources

Alexandra Fortier
Cabinet du ministre
819-994-2482

Bureau des relations avec les médias
Emploi et Développement social Canada
819-994-5559
media@hrsdc-rhdcc.gc.ca

Suivez-nous sur Twitter

Chrissy Matheson
902-424-0281
Cellulaire : 902-219-3121
Courriel : mathescl@gov.ns.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.