Les garderies: un dossier mal géré dont les parents paient le prix

QUÉBEC, le 1er déc. /CNW Telbec/ - Une trentaine de garderies privées réunies en coalition dénoncent la situation qui prévaut actuellement dans la gestion du dossier des services de garde au Québec et qui a débuté à mener à la fermeture imminente de plusieurs d'entre elles. Déjà 80 places dans la région de Laval ont été perdues depuis le début du mois et 251 places en garderie privée sont vacantes à travers le Québec alors que les listes d'attente continuent de s'allonger.

La situation est la suivante : dans le développement des nouvelles places à 7$, le gouvernement a choisi de privilégier la création de nouvelles places plutôt que la transformation de place déjà existantes. Malheureusement, et de l'aveu même des CPE il y a quelques semaines, les retards qui s'accumulent dans la création des nouvelles places déjà consenties par le gouvernement sont en grande partie liés aux délais dans les projets de construction des infrastructures et à la réglementation sur le zonage, ce qui rend impossible, à court ou moyen terme, le développement de nouvelles places à 7$.

Or, les garderies privées ont déjà des infrastructures prêtes à fonctionner selon les normes du ministère. "Comme nous l'avons mentionné lors de nos discussions avec le gouvernement, nous pourrions contribuer à sauver les places existantes et à accélérer la création des nouvelles places à $7 dès aujourd'hui si ce dernier acceptait de transformer les places existantes dès maintenant. Cette stratégie permettrait d'économiser temps et argent puisque nos infrastructures sont déjà là. Malheureusement, comme cette solution a été rejetée dans l'immédiat, de nombreuses garderies privées vont devoir fermer leurs portes, accentuant du même souffle le déficit de places de garde au Québec", a indiqué la porte-parole de la coalition, Line Fréchette.

"Nous entendons le choix qui est fait par le gouvernement de privilégier le système des CPE plutôt que celui du réseau privé. Nous entendons aussi le choix du gouvernement de vouloir créer de nouvelles places plutôt que de transformer les places existantes. Mais le manque d'argent actuel et les délais de construction freinent le développement des infrastructures pour accueillir de nouveaux enfants dans les CPE. La conséquence : non seulement, il n'y aura pas création des nouvelles places déjà consenties en CPE, mais des garderies privées qui s'occupaient de plus de 1000 enfants risquent la fermeture.

Il faut que le gouvernement accepte de transformer les places qui vont se perdre en garderie privée en places subventionnées ou qu'il rachète les infrastructures existantes pour accélérer l'instauration des CPE dont les projets de construction retardent, et ce, sans plus attendre", a précisé Mme Fréchette.

Enfin, soulignons qu'à défaut de créer des partenariats avec les garderies privées qui existent déjà et de profiter de leurs infrastructures, le gouvernement payera davantage pour construire de nouveaux établissements qui ne seraient pas nécessaires. Les investissements requis pour construire une nouvelle garderie ou un nouveau CPE peuvent s'élever jusqu'à plus de $10 000/enfant.

"C'est beaucoup d'argent mis dans du béton et qui, en bout de ligne, ne sera pas investi dans la création de nouvelles places, Sans compter le temps que cela demande pour que les garderies puissent accueillir les enfants. En bout de ligne, ce sont les parents qui sont les grands perdants.", a conclu Mme Fréchette.

SOURCE POMMIER ENCHANTE

Renseignements : Renseignements: Line Fréchette, (819) 474-0064

Profil de l'entreprise

POMMIER ENCHANTE

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.