Les fonctionnaires et les ouvriers du gouvernement se dotent d'un mandat de grève générale

QUÉBEC, le 9 oct. 2015 /CNW Telbec/ - À l'issue d'une tournée de vote qui a pris fin hier soir, les fonctionnaires et les ouvriers du gouvernement membres du Syndicat de la fonction publique et parapublique du Québec (SFPQ) se sont prononcés pour le déclenchement d'une grève générale. La recommandation qui était soumise aux membres du SFPQ a été entérinée dans une proportion de 83 % par les fonctionnaires et de 91 % par les ouvriers. Ainsi, les quelque 27 000 employés de bureau et techniciens et 4 000 ouvriers travaillant au sein de divers ministères et organismes déclencheront, au moment jugé opportun, des moyens de pression lourds allant jusqu'à la grève pour un maximum de 10 jours. Ces jours de grève pourront être pris en minutes, heures, demi-journées ou journée, seul ou en alliance avec le Front commun.

La présidente générale du SFPQ, Lucie Martineau, accueille avec satisfaction les résultats de cette tournée qui permettront aux membres du SFPQ d'établir un solide rapport de force dans le cadre de la présente négociation pour le renouvellement de leurs conventions collectives. « Ces résultats des votes témoignent de la détermination de nos membres d'aller jusqu'au bout. Le message envoyé aux négociateurs du Conseil du trésor et au gouvernement est clair : vous devez écouter vos travailleuses et vos travailleurs et cesser d'ignorer leurs revendications légitimes! L'employeur devra en tenir compte et faire avancer rapidement les négociations dans les prochains jours », indique la porte-parole syndicale.

Le SFPQ rappelle que les récupérations de l'employeur aux tables de négociation sectorielles combinées aux offres salariales et monétaires représentent un affront sans précédent d'un gouvernement québécois envers ses employés. Le gouvernement libéral propose notamment un gel salarial de deux ans et 1 % d'augmentation par année pour les trois années suivantes, ainsi que diverses récupérations sur les journées de congé de maladie et le régime de retraite. « L'ampleur de la participation des fonctionnaires et des ouvriers à ce vote de grève démontre le ras-le-bol généralisé de nos membres par rapport aux reculs dans nos conditions de travail.  Le président du Conseil du trésor, Martin Coiteux, va se rendre compte que la mobilisation de nos membres sera à la hauteur du mépris contenu dans ses offres et de sa volonté de piétiner nos acquis », rappelle Mme Martineau.

Rappelons qu'en juin dernier, les travailleuses et les travailleurs de l'Agence du revenu du Québec (ARQ), membres du SFPQ, se sont prononcés à 88 % pour le déclenchement de moyens de pression lourds allant jusqu'à la grève générale, seul ou en alliance avec le Front commun.

Le SFPQ est un syndicat indépendant qui regroupe environ 42 000 membres à travers le Québec. Quelque 31 000 d'entre eux sont issus de la fonction publique québécoise et répartis comme suit : près de 27 000 employés de bureau et techniciens et environ 4 000 ouvriers travaillant au sein de divers ministères et organismes. Les 11 000 autres membres proviennent du secteur parapublic.

 

SOURCE Syndicat de la fonction publique et parapublique du Québec

Renseignements : Éric Lévesque, Responsable des relations avec les médias, Tél. : 418 623-2424, poste 338, Cell. : 418 564-4150, eric.levesque@sfpq.qc.ca

Profil de l'entreprise

Syndicat de la fonction publique et parapublique du Québec

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.