Les finalistes pour le Prix Michener sont annoncés

OTTAWA, le 1er mai 2017 /CNW/ - La Fondation des Prix Michener a fait connaître aujourd'hui les finalistes pour le Prix Michener d'excellence en journalisme d'intérêt public de 2016.

Les finalistes sont : La Canadian Broadcasting Corporation, la Société Radio-Canada et le Toronto Star;  le Globe and Mail; le London Free Press; le National Observer; La Presse et le Toronto Star.

Son Excellence le très Honorable David Johnston, gouverneur général du Canada, sera l'hôte le 14 juin à Rideau Hall d'une cérémonie au cours de laquelle on annoncera le lauréat du Prix 2016 et remettra deux bourses Michener-Deacon.  Les noms des récipiendaires de ces deux bourses seront dévoilés le 15 mai.

Le Prix Michener, créé en 1970 par feu Roland Michener, alors gouverneur général du Canada, reconnaît l'excellence en journalisme d'intérêt public. Les décisions des juges sont largement influencées par la façon dont le public a bénéficié des reportages soumis au concours par des médias écrits, électroniques ou en ligne.

Les candidatures suivantes sont les finalistes de 2016 :

La Canadian Broadcasting Corporation, Radio-Canada, et le Toronto Star : Panama Papers
Ces trois médias ont donné un visage canadien à la nouvelle d'envergure mondiale, issue de la fuite de 11,5 millions de documents d'un cabinet d'avocats panaméen détaillant la façon dont les nantis s'y prennent pour éviter de payer des impôts. Leurs reportages fouillés n'ont pas seulement visé les Canadiens qui fraudent le fisc, mais aussi les avocats, les comptables et les conseillers financiers canadiens qui sont impliqués activement dans la création de sociétés extraterritoriales, dites offshore, afin de déjouer l'impôt avec l'appui discret des banques canadiennes. Ces séries ont aussi souligné la politique du deux poids, deux mesures de l'Agence de revenu du Canada qui poursuit rarement les particuliers à revenu élevé.
À la suite de la vive réaction populaire, le gouvernement fédéral a accordé des fonds additionnels à l'ARC pour l'embauche de personnel supplémentaire afin de lutter contre l'évasion fiscale. Jusqu'ici, presque une centaine d'enquêtes visant des individus identifiés dans les «Panama Papers» sont en cours.

Globe and Mail : Shadow flipping
La série a examiné en profondeur les pratiques immobilières douteuses en Colombie-Britannique, se concentrant principalement sur le Lower Mainland. Le Globe a dévoilé une industrie florissante en proie à la spéculation où une règlementation insuffisante a permis à des agents de vendre des propriétés avant la clôture des transactions leur permettant ainsi d'empocher des profits libres d'impôt. Ce dossier exhaustif a éveillé l'attention du public et des autorités à propos de l'autoréglementation de l'industrie et des pratiques malhonnêtes des agents. La série a contribué à rehausser la responsabilité et la transparence du secteur immobilier et à instaurer diverses mesures, dont l'imposition d'une taxe provinciale aux acheteurs étrangers, une règlementation gouvernementale sur le secteur immobilier, des enquêtes de l'Agence du revenu du Canada (ARC) et l'examen de l'usage abusif des terres agricoles.

London Free Press : Indiscernible
À une époque de compressions dans les salles de rédaction, le London Free Press a entrepris une démarche extraordinaire pour mener une enquête de deux ans sur la vie et la mort de Jamie High, un père de famille de 40 ans, athlète accompli et agent immobilier prospère de St-Thomas, en Ontario.
La série éloquente, captivante et tragique a mis en évidence de sérieuses défaillances et a suscité des changements dans les pratiques policières, les cautionnements,  les soins de santé mentale, les relations entre la police et les hôpitaux, le rôle des tribunaux et le traitement des détenus. Le travail du London Free Press est un exemple de la valeur critique d'un média local constamment à l'affût des nouvelles, exigeant des comptes pour faire contrepoids à ceux, trop nombreux, qui sont prêts à détourner le regard et à ne pas tenir compte de ce qui semble simplement  «indiscernable.»

National Observer : Pipeline Panel
L'an dernier, le National Observer a fait savoir que l'ancien premier ministre du Québec Jean Charest avait rencontré privément des représentants de l'Office national de l'énergie (ONE). Jean Charest était consultant pour Trans Canada, le promoteur du projet, tout en conseillant l'ONE sur les enjeux du pipeline Énergie Est en vue des audiences au Québec compte tenu de la vive opposition à l'oléoduc reliant l'Alberta au  Nouveau-Brunswick.
En septembre, les trois commissaires de l'ONE ont dû se récuser et les audiences publiques pour examiner le projet ont été suspendues. Le reportage minutieux a non seulement exposé la position compromettante dans laquelle se sont retrouvés les commissaires de l'ONE, mais il a aussi soulevé des questions à propos du mode de coopération établi entre l'ONE et l'industrie qu'il doit règlementer.

La Presse : Enquête sur les appareils de loterie vidéo
L'enquête en profondeur de La Presse a révélé un manque de contrôle de la prospère industrie de la loterie vidéo, qui rapporte annuellement un milliard de dollars au Trésor public. Des centaines de bars possédant des appareils, plusieurs dans des quartiers défavorisés, se sont soustraits délibérément aux règles visant à protéger les usagers contre la dépendance, et les autorités règlementaires n'ont pas tenu compte des infractions, même pour les récidivistes. La série exhaustive a aussi mis en évidence les liens entre 70 bars offrant la loterie vidéo et le crime organisé. Rapidement, le ministre de la Sécurité publique a demandé une politique de tolérance zéro dans l'application de la règlementation.  Le gouvernement québécois doit retirer 1100 appareils de loterie vidéo dans les quartiers vulnérables et 375 appareils non utilisés resteront entreposés.

The Toronto Star: Secrecy and SIU
La colère a éclaté en mars 2016 quand l'Unité des enquêtes spéciales de l'Ontario examinant le décès Andrew Loku a déterminé qu'en faisant feu,  le policier n'avait pas outrepassé la «force justifiable» et qu'aucune accusation criminelle n'allait être portée. Le Toronto Star, pratiquant un journalisme tenace, a mis en évidence le manque de transparence dans la façon dont sont publiés les rapports de l'organisme civil de surveillance des corps policiers. La couverture acharnée du Star a contribué à l'adoption de plusieurs mesures importantes, dont la publication d'une version expurgée de l'enquête de l'UES, l'accès aux rapports du conseil de police de Toronto suivant les enquêtes de l'UES sur la police de Toronto, et, en avril, un comité indépendant a remis un rapport contenant 129 recommandations pour améliorer la transparence et la surveillance des corps policiers en Ontario.

Les juges pour le Prix Michener 2016:
Kim Kierans (présidente du jury), professeure à l'école de journalisme et vice-présidente de l'université King's College à Halifax, et ancienne journaliste et rédactrice à CBC; Kevin Crowley, directeur des communications et des affaires publiques à l'Université Wilfrid Laurier et ancien chef de la section économique du Waterloo Region Record; Claude Papineau, ancien vice-président des services français à La Presse Canadienne et ancien correspondant parlementaire ; Christopher Waddell, professeur et ancien directeur de l'école de journalisme et communication à l'Université Carleton et ancien chef de la section nationale du Globe and Mail et chef de bureau au Parlement d'Ottawa pour CBC Television News et Mary Lynn Young, professeure de l'École de journalisme de l'Université de la Colombie-Britannique et ancienne doyenne associée à la faculté des Arts de l'Université de la Colombie-Britannique et ancienne directrice de l'École de journalisme de l'Université de la Colombie-Britannique.

Prix Michener 2016
Reconnaissant l'excellence et l'impartialité en journalisme d'intérêt public, le prix est présenté aux médias plutôt qu'aux individus : journaux, stations et réseaux de la presse parlée, agences de presse, périodiques, magazines et sources de journalisme en ligne.

Sites Internet :
www.michenerawards.ca
www.prixmichener.ca

 

SOURCE LA FONDATION DES PRIX MICHENER

Renseignements : Kim Kierans, (902) 422-1271 poste 164, Courriel : kim.kierans@ukings.ca; Marie-Pierre Bélanger, Bureau de presse de Rideau Hall, (613) 998-9166, Courriel : marie-pierre.belanger@gg.ca

LIENS CONNEXES
www.michenerawards.ca

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.