Les Filles du Roy : inspiration pour le Conseil des Montréalaises!

MONTRÉAL, le 6 mars 2013 /CNW Telbec/ - L'Histoire avec un grand H a occulté l'apport des femmes au développement et à l'avancement des sociétés. L'histoire de la Nouvelle-France ne fait pas exception. Mentionnons d'abord l'apport essentiel des communautés autochtones déjà présentes sur le territoire, dont les femmes, qui transformaient les animaux chassés par les hommes en nourriture, répandaient les semences et en faisaient la récolte, changeaient l'argile en poteries, l'écorce en contenants, etc.

En 2013, il est temps pour le Conseil des Montréalaises de souligner la contribution primordiale des Filles du Roy au développement de la Nouvelle-France, dont fait partie Ville-Marie. Parmi les premières immigrantes, ces femmes venues de France étaient au nombre de 800 à émigrer entre 1663 et 1673. Elles étaient « (…) surnommées les " filles du Roy ", parce que leur transport et leur établissement étaient payés par le roi. La dot qu'on leur remet est constituée le plus souvent en nature : vêtements et denrées propres à leur ménage. »1

Rappelons qu'en 1663, il y a 6 hommes célibataires pour une jeune femme. L'État souhaitait alors résoudre ce fort déséquilibre démographique. Or, « Les femmes constituent un élément stabilisateur dans un groupe social dominé par des hommes célibataires. Où on trouve des femmes, on trouve ensuite des maisons, des enfants, bref un avenir, une raison pour établir des villes, des lois, des écoles, une motivation pour défricher, cultiver et consolider une exploitation terrienne. »2

Cette année, la Ville de Montréal nomme les 36 premières Filles du Roy : Bâtisseuses de la Cité. « Le Conseil des Montréalaises se joint à la Ville pour reconnaître les multiples rôles qu'elles y ont joués. L'immense contribution des femmes, souvent passée sous silence, a permis à la colonie de survivre et de prospérer. Aux côtés de leurs consoeurs autochtones, elles ont participé à la survie et à l'établissement des Européens en Nouvelle-France » souligne Lydya Assayag, présidente.

La contribution des Filles du Roy est sociale, culturelle et économique. Elle constitue un des piliers fondateurs de la société d'aujourd'hui. Ces pionnières ont été défricheuses, agricultrices, infirmières, éducatrices, couturières, cuisinières, commerçantes, etc. Entre autres, il est important de reconnaître le rôle indispensable de la maternité et de l'éducation des enfants comme participation fondamentale au devenir du Québec moderne.

Parties de France où elles faisaient face à la famine, aux épidémies, aux guerres, les Filles du Roy ont su faire preuve d'autonomie, de courage, de résilience, d'ingéniosité et de créativité pour affronter les défis rencontrés au Nouveau-Monde. Les nommer Bâtisseuses de la Cité, c'est mettre en lumière ces femmes devenues piliers dans la construction de la société montréalaise et québécoise. Elles sont source d'inspiration pour les femmes d'aujourd'hui, parlons-en!

____________________
1 COLLECTIF CLIO. L'histoire des femmes au Québec depuis quatre siècles, Montréal, Québec, Le Jour, éditeur, 1992, p. 61.
2 Ibid., p. 60.


SOURCE : Conseil des Montréalaises

Renseignements :

Guylaine Poirier, coordonnatrice
514 451-6038
guylainepoirier@ville.montreal.qc.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.