Les fabricants canadiens entrevoient l'avenir avec optimisme, selon un rapport de KPMG

La mondialisation et la vigueur du dollar militent en faveur de l'innovation

TORONTO, le 24 juill. 2012 /CNW/ - Malgré la lenteur de la reprise économique, 85 % des fabricants au pays sont optimistes quant à l'avenir de leur entreprise d'ici deux ans; c'est ce qui ressort du sondage annuel de KPMG auprès des fabricants canadiens. En effet, selon le Sondage auprès des dirigeants du secteur manufacturier 2012 - Ambivalence de la réduction des coûts et de l'investissement dans l'innovation, A réalisé par KPMG, les fabricants canadiens sont plus optimistes que l'an dernier (une différence de neuf points de pourcentage) et sont plus confiants en l'avenir que leurs homologues étrangers.

« Le sondage nous apprend que les fabricants canadiens sont confiants dans leur stratégie, mais l'investissement dans l'innovation, l'amélioration de l'efficacité et la gestion des risques demeurent en tête de leurs préoccupations, de dire Laurent Giguère, leader national, Marchés industriels, KPMG. Étant donné la vigueur du dollar, les entreprises canadiennes, plus petites et plus spécialisées, savent que pour tenir tête aux producteurs étrangers à faibles coûts elles doivent innover. »

Innovation : sans elle, point de croissance

Au Canada, aucune grande découverte et aucun nouveau processus n'ont révolutionné le secteur manufacturier, ni amélioré la productivité de façon notable. Même si le secteur ne s'est pas renouvelé récemment, les fabricants sont conscients de l'effet que l'innovation peut avoir sur leurs activités et, surtout, sur leur résultat net. D'ailleurs, plus de 60 % des répondants canadiens disent qu'ils ont amorcé la prochaine phase d'innovation transformatrice, ou qu'ils le feront dans les 12 à 24 prochains mois.

Rationalisation

Pour demeurer concurrentielles, les entreprises de fabrication canadiennes s'efforcent d'améliorer leur productivité et de fabriquer des produits au coût le plus bas possible. Dans un marché de plus en plus mondialisé, le coût de la main-d'œuvre demeure une priorité pour les entreprises canadiennes. À preuve, la moitié des répondants disent que, au cours des 12 à 24 prochains mois, ils privilégieront la réduction des coûts de main-d'œuvre plus que toute autre méthode de limitation des coûts. L'élimination des gammes de produits non rentables et la fermeture des divisions déficitaires arrivent au deuxième rang (46 % des répondants).

Gestion des risques dans un climat d'incertitude

Le nombre croissant d'entreprises de fabrication canadiennes dans les marchés émergents devrait se traduire par une augmentation de l'investissement dans les stratégies de gestion des risques. Or, tel n'est pas le cas. Relativement à leurs homologues étrangers, les répondants canadiens prévoient dépenser moins pour la gestion des risques en 2012. À l'heure actuelle, à peine 5 % des répondants canadiens ont recours à des simulations et à la planification de scénarios pour gérer certains risques, et 17 % d'entre eux disent ne pas savoir comment ils vont s'y prendre pour identifier les risques dans leur chaîne d'approvisionnement dans les 12 à 24 prochains mois.

Le sondage
Dans le cadre du Sondage canadien auprès des dirigeants du secteur manufacturier 2012 de KPMG, 150 participants ont été interrogés à l'échelle du Canada. La majorité des répondants (70 %) sont des cadres dirigeants et 79 % sont responsables de l'élaboration de la stratégie d'approvisionnement ou de fabrication de leur entreprise ou y participent de façon importante. Les entreprises affichant un chiffre d'affaires annuel inférieur à 100 millions de dollars composent 62 % du groupe de répondants, et 4 % des répondants proviennent d'entreprises dont le chiffre d'affaires est supérieur à 1 milliard de dollars.

KPMG au Canada
KPMG s.r.l./S.E.N.C.R.L., cabinet d'audit, de fiscalité et de services-conseils (kpmg.ca) et société canadienne à responsabilité limitée constituée en vertu des lois de l'Ontario, est le cabinet canadien membre de KPMG International Cooperative (« KPMG International »). Les cabinets membres de KPMG comptent 145 000 professionnels dans 152 pays.

Les cabinets indépendants membres du réseau KPMG sont affiliés à KPMG International, entité suisse. Chaque cabinet membre est une personne morale distincte et indépendante, et se décrit comme tel.

Suivez @KPMG_Canada pour en savoir davantage sur l'édition 2012 du Sondage auprès des dirigeants du secteur manufacturier.

SOURCE : KPMG LLP

Renseignements :

Médias francophones
Pierre Leclerc
Directeur régional, Marketing
KPMG au Canada
514-840-2652
pierreleclerc@kpmg.ca

Médias anglophones
Kathleen Killen
Directrice principale, Relations avec les médias
KPMG au Canada
416-777-3447
kkillen@kpmg.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.