Les exportations de la Nouvelle-Écosse augmenteront de 9 % en 2010, d'après
EDC

HALIFAX, le 27 oct. /CNW Telbec/ - Les exportations de la Nouvelle-Écosse devraient rebondir de 9 % en 2010 car la légère reprise de la consommation américaine devrait commencer à se faire sentir vers la fin de l'an prochain, d'après les prévisions des exportations provinciales établies par Exportation et développement Canada (EDC).

"Le bond de 9 % en Nouvelle-Écosse en 2010 découlera des améliorations prévues des prix de l'énergie et de l'activité industrielle américaine, conjuguées à une modeste reprise de la production automobile, qui aidera la production de pneus de la province", a déclaré Peter Hall, économiste en chef d'EDC. "Il importe de se rappeler que ce gain suit une chute de 24 % en 2009, de sorte que la province est loin d'être sortie de l'auberge."

L'énergie est le secteur le plus important de la Nouvelle-Écosse et elle représente 29 % de l'ensemble des exportations la province. Les exportations de ce secteur ont décliné de 55 % en 2009 et devraient remonter de 23 % en 2010, car les prix devraient augmenter. Des projets comme les champs de Deep Panuke et Chebucto devraient avoir des retombées positives sur les volumes des exportations jusqu'en 2013.

L'agroalimentaire est le deuxième secteur en importance en Nouvelle-Écosse, puisqu'il représente 18,6 % du total de la province. Après être restées stables grâce à une hausse de 1 % en 2009, les exportations de produits agroalimentaires de la Nouvelle-Écosse devraient augmenter de 3 % en 2010.

"La faible demande de fruits de mer de luxe et certaines réductions de l'offre continueront de peser sur les exportations de produits de la pêche de la Nouvelle-Écosse", a déclaré M. Hall.

M. Hall a ajouté que "la demande de homard, de crabe, de crevettes et de pétoncles continuera de souffrir des effets de la récession mondiale. Sur une note positive, un nombre plus élevé de pêches sont certifiées durables par le Marine Stewardship Council et, en favorisant la différentiation des produits, cet agrément devrait permettre à ces pêches de maintenir leurs parts sur les marchés internationaux".

Les exportations canadiennes devraient se contracter de 23 % en 2009, avant de rebondir de 6 % en 2010. À l'échelle nationale, la croissance économique devrait reculer de 2,3 % en 2009 et remonter de 1,9 % en 2010. À l'échelle internationale, EDC prévoit un déclin de 1,3 % en 2009 et une expansion de 2,9 % en 2010. Les Prévisions à l'exportation d'EDC sont affichées à http://www.edc.ca/prévisions

Organisme de crédit à l'exportation du Canada, EDC offre des solutions commerciales novatrices pour aider les exportateurs et les investisseurs canadiens à réussir sur les marchés mondiaux. Chaque année, plus de 8 300 entreprises canadiennes et leurs clients étrangers tirent profit de ses connaissances et de ses partenariats pour faire des affaires sur environ 200 marchés. EDC, société financièrement autonome, est un chef de file reconnu dans l'établissement de rapports financiers et l'analyse économique. Elle figure parmi les 100 meilleurs employeurs du Canada pour la neuvième année consécutive.

SOURCE Exportation et développement Canada

Renseignements : Renseignements: Personne-ressources pour les médias: Philippe Taylor, Exportation et développement Canada, Tél.: (613) 291-1276, BlackBerry: ptaylor@edc.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.