Les exportations alimentent la croissance économique du Québec

OTTAWA, le 23 févr. 2015 /CNW - L'effondrement soudain des cours du pétrole a considérablement changé le paysage économique au Canada et partout dans le monde. Alors que certaines provinces en souffriront, le Québec voit cette année ses perspectives économiques s'améliorer, selon la Note de conjoncture provinciale de l'hiver 2015 du Conference Board du Canada.

« La baisse du dollar et une économie américaine plus robuste feront grimper les exportations québécoises de biens et services à de nouveaux sommets en 2015, soutient Marie Christine Bernard, codirectrice, Prévisions provinciales. La performance économique générale du Québec s'en ressentira, ce qui se traduira par une croissance du PIB réel de 2,4 % cette année, au lieu de 1,5 % l'an dernier ».

FAITS SAILLANTS

  • L'économie québécoise s'améliore grâce à la reprise des exportations, la faiblesse du dollar canadien, le redressement de l'économie américaine, des prix de l'essence moins élevés et des revenus supérieurs des ménages après impôt.
  • Le PIB réel devrait progresser de 2,4 % en 2015 et de 2,5 % en 2016.
  • À l'échelle nationale, la croissance économique ne dépassera pas 1,9 %, en baisse par rapport à la croissance de 2,4 % enregistrée en 2014.

Avec une augmentation des exportations de 3,6 % - une croissance inégalée depuis 2000 -, les exportations nettes contribueront à la croissance du PIB réel de la province cette année. Ce dynamisme se répercutera dans les investissements des entreprises, en particulier dans le secteur du matériel et de l'outillage.

Cette année, l'emploi devrait augmenter de 0,8 %. Combinée avec le repli des cours pétroliers, cette amélioration du marché de l'emploi renforcera le pouvoir d'achat réel des ménages dont les dépenses devraient, selon les prévisions, augmenter de 2,1 % en 2015.

Les recettes publiques fédérales et provinciales se ressentiront de la baisse de la croissance du PIB nominal. L'objectif du Québec sera de maintenir les augmentations globales des dépenses de programmes à un peu plus de 0,8 % en 2015-2016, soit une diminution par rapport aux 2,4 % enregistrés pour l'exercice 2014-2015.  

Le ralentissement que connaîtront les provinces productrices de pétrole devrait toutefois être d'une durée relativement courte, car on s'attend à ce que les cours remontent graduellement à mesure que l'excédent pétrolier s'écoulera et que la demande mondiale s'intensifiera à la fin de l'année et en 2016.

Le Conference Board du Canada sera l'hôte d'un webinaire intitulé Canada's Fiscal and Economic Outlook: Small Winners, Bigger Losers (en anglais seulement) le 13 mars 2015, à 11 h (HNE). 

Suivez le Conference Board du Canada sur Twitter.

Si vous souhaitez que votre nom soit retiré de notre liste d'envoi, veuillez adresser un courriel à corpcomm@conferenceboard.ca.

 

SOURCE Le Conference Board du Canada

Renseignements : Juline Ranger, codirectrice des communications, Le Conference Board du Canada, Tél. : 613-526-3090, poste 431 Courriel : corpcomm@conferenceboard.ca; ou, Yvonne Squires, Relations avec les médias, Le Conference Board du Canada, Tél. : 613-526-3090, poste 221, Courriel : corpcomm@conferenceboard.ca; Pour les personnes intéressées par des entrevues de qualité professionnelle pour leur station, leur réseau ou leur site Internet, le Conference Board du Canada est maintenant équipé d'un studio qui permet des entrevues en duplex (frais de ligne facturés). Nous pouvons aussi vous envoyer sur demande des séquences préenregistrées.


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.