Les étudiantes et étudiants font des recommandations pour combattre la violence sexuelle sur les campus

TORONTO, le 3 mars 2015 /CNW/ - Vendredi, la première ministre annoncera un plan d'action plurisectoriel sur l'agression sexuelle, y compris des changements qui pourraient être imposés aux collèges et universités. Après des années de travail sur cette question, des étudiantes et étudiants ont rédigé des recommandations à l'intention du gouvernement pour aborder le problème de la violence à caractère sexuel sur les campus.

« Une femme sur cinq en Amérique du Nord sera agressée sexuellement au collège ou à l'université », a déclaré Anna Goldfinch, représentante de l'Ontario à la Fédération canadienne des étudiantes et étudiants. « Il est inacceptable que nos campus ne soient pas des endroits sécuritaires et que si peu ait été fait jusqu'ici. Cependant, nous espérons qu'en travaillant ensemble nous pourrons remplacer cette culture du viol par une culture du consentement. »

Des étudiantes et étudiants travaillent avec la première ministre de l'Ontario, le ministère de la Formation et des Collèges et Universités et la Direction générale de la condition féminine de l'Ontario pour aborder le problème de la violence à caractère sexuel sur les campus et dans la province. Les étudiantes et étudiants ont travaillé aussi avec Collèges Ontario et le Conseil des universités de l'Ontario à l'élaboration de politiques et de procédures institutionnelles pour prévenir et régler le problème de la violence à caractère sexuel.   

Voici les recommandations des étudiantes et étudiants : 

  • L'adoption de politiques qui ont été conçues par des étudiantes et étudiants et des intervenantes et intervenants pour faire en sorte que les survivantes d'agression sexuelle connaissent les options qui sont à leur disposition.
  • La création de mécanismes pour tenir les collèges et universités responsables quant à l'application de ces politiques.
  • L'affectation de fonds pour assurer la mise en place de systèmes de soutien et de programmes d'éducation solides sur nos campus.

« Des étudiantes et étudiants luttent contre la violence à caractère sexuel sur les campus depuis plus de trente ans », a ajouté Anna Goldfinch. « Nous savons quelles sont les mesures qui doivent être prises pour combattre la violence sexuelle sur nos campus. C'est avec plaisir que nous entendrons nos recommandations faire partie de l'annonce de la première ministre, vendredi prochain, et nous serons heureux de poursuivre cette discussion avec nos établissements d'enseignement et avec le gouvernement lorsque le plan d'action sera mis en place. »

La Fédération canadienne des étudiantes et étudiants-Ontario est l'organisation étudiante la plus importante et la plus ancienne de la province, représentant plus de

350 000 étudiantes et étudiants dans des collèges et universités de toutes les régions de la province.

SOURCE Fédération canadienne des étudiant(e)s - Ontario

Renseignements : Anna Goldfinch, représentante à l'Exécutif national : 647-339-4070 ou national@cfsontario.ca

LIENS CONNEXES
http://www.cfsontario.ca/

Profil de l'entreprise

Fédération canadienne des étudiant(e)s - Ontario

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.