Les épargnants sont plus optimistes au Canada qu'aux États-Unis, selon les sondages sur le degré de confiance des épargnants de Manuvie et John Hancock

TSX/NYSE/PSE: MFC  SEHK:945

  • Pour la première fois, les résultats des sondages de Manuvie et de John Hancock ont été comparés.
  • La confiance des épargnants canadiens et américains a augmenté au dernier trimestre de 2011.
  • Les Canadiens et les Américains ont pris les mêmes résolutions du nouvel an en ce qui concerne leurs finances : épargner en vue de la retraite, réduire leur endettement et freiner les dépenses.
  • Plus de la moitié des épargnants américains consultent un conseiller financier, tout comme presque trois quarts des épargnants canadiens.
  • Les Canadiens jugent opportun d'investir dans leur propre maison, tandis que les Américains indiquent que le contexte actuel se prête davantage aux fonds communs de placement.

TORONTO, le 25 janv. 2012 /CNW/ - Les épargnants nord-américains sont optimistes, selon les sondages sur la confiance des épargnants effectués par la Financière Manuvie et John Hancock. Comparés pour la première fois, les résultats de ces sondages ont révélé que les Canadiens sont presque deux fois plus enclins que les Américains à juger le moment « favorable » ou « très favorable » aux investissements dans diverses formes de placement.

L'indice de confiance des épargnants Financière Manuvie, basé sur un sondage effectué au Canada en décembre 2011, s'est amélioré de 5 points et a terminé l'année à +26, tandis que l'indice américain de John Hancock a aussi affiché une progression de 5 points  et a terminé l'année à +15. La Financière Manuvie a en outre effectué un sondage complémentaire auprès d'un échantillon possédant des caractéristiques financières semblables à celles des personnes sondées par John Hancock, et les résultats de ce sondage ont indiqué un indice de +27.

« La confiance des consommateurs est un important baromètre de la santé future de l'économie, tant au nord qu'au sud de la frontière, a indiqué Bill Cheney, économiste en chef des deux sociétés. Une confiance en hausse se traduit généralement par une augmentation de la consommation, facteur essentiel de la croissance de l'économie. »

Les épargnants canadiens et américains qui ont été sondés ont une vision comparable de leur avenir financier. Chez les Canadiens, 55 % prévoient que leur situation financière sera meilleure dans deux ans, 37 % croient que leur situation sera la même et 8 % s'attendent à une détérioration de leur situation. Parmi les Américains, 53 % prévoient que leur situation financière sera meilleure dans deux ans, 38 % croient que leur situation sera la même et 9 % s'attendent à une détérioration de leur situation.

Pour ce qui est d'avoir recours aux services d'un conseiller financier, 53 % des épargnants américains et 68 % des épargnants canadiens ont dit avoir un conseiller.

Selon les résultats du sondage complémentaire de la Financière Manuvie et du sondage de John Hancock, les Canadiens et les Américains partagent de nombreuses caractéristiques, même si les conditions de placement, la réglementation fiscale et l'infrastructure sociale sont différentes dans les deux pays. Les principales préoccupations d'ordre financier des épargnants, tant au Canada qu'aux États-Unis, en 2012 sont : la perte de valeur des placements, la capacité d'épargner en vue de la retraite et la gestion de l'endettement. Les Américains comme les Canadiens ont indiqué que leurs trois principales résolutions du nouvel an en matière de finances étaient d'abord d'épargner en vue de la retraite, ensuite de réduire leurs dettes - à l'exception du prêt hypothécaire - et enfin de réduire les dépenses du ménage.

Pour ce qui est des types de placement, les Canadiens ont une nette préférence pour les placements dans leur propre maison. Les Américains, pour leur part, se sont montrés plus disposés que les Canadiens à investir dans des fonds communs de placement équilibrés et beaucoup plus réticents à garder leur argent sous forme de liquidités ou de placements liquides.

À propos des indices de confiance des épargnants
Les deux indices de confiance des épargnants sont calculés selon des méthodes semblables. Ils mesurent la confiance des épargnants à l'égard de la conjoncture économique actuelle et ce qui représente à leur avis un bon ou un mauvais placement compte tenu du contexte économique. On demande aussi aux consommateurs sondés dans quelle mesure ils pensent atteindre certains objectifs financiers clés et on leur demande d'évaluer la possibilité qu'ils achètent des produits et services financiers.

Deux sondages ont été effectués auprès d'environ 1 000 épargnants, un en décembre aux États-Unis et l'autre au début de janvier au Canada. Les deux sondages s'adressaient à des personnes âgées d'au moins 25 ans, responsables des décisions du ménage et dont le ménage a un revenu d'au moins 75 000 $ et des investissements d'au moins 100 000 $.

Le sondage canadien a été fait par Internet auprès de 1 000 Canadiens nantis entre les 5 et 11 janvier 2012 par Research House, une société du groupe Environics. Aux États-Unis, le sondage a été mené par la société de recherche indépendante Mathew Greenwald & Associate auprès de 1 001 épargnants entre le 28 novembre et le 6 décembre 2011. Les participants ont été sélectionnés parmi les membres du panel de consultation en ligne de Research Now.

Dans le cas d'une enquête par échantillonnage au hasard de taille similaire, la marge d'erreur des résultats serait de plus ou moins 3,10 %, 19 fois sur 20. Les résultats étant arrondis et certaines catégories omises, il se peut que la somme des chiffres présentés ne soit pas égale à 100 %.

À propos de la Société Financière Manuvie et de John Hancock Financial
La Financière Manuvie, groupe canadien et chef de file des services financiers, exerce ses activités dans 21 pays et territoires. John Hancock est une division de la Société Financière Manuvie. En 2012, John Hancock, dont les clients sont répartis dans l'ensemble des États-Unis, célèbre son 150anniversaire et la Financière Manuvie, qui offre des solutions solides, fiables, sûres et avant-gardistes pour appuyer ses clients dans leurs décisions les plus importantes, célèbre son 125e anniversaire.

Exerçant ses activités sous le nom de Financière Manuvie au Canada et en Asie, et principalement sous le nom de John Hancock aux États-Unis, Manuvie offre à sa clientèle une gamme variée de produits de protection financière et de services de gestion de patrimoine par l'entremise d'un vaste réseau d'employés, d'agents et de partenaires de distribution. Au 30 septembre 2011, les fonds gérés par la Financière Manuvie et ses filiales se chiffraient à 492 milliards de dollars canadiens (473 milliards de dollars américains). La Société Financière Manuvie est inscrite aux bourses de Toronto (TSX), de New York (NYSE) et des Philippines (PSE) sous le symbole « MFC », et à la Bourse de Hong Kong (SEHK) sous le symbole « 945 ». La Financière Manuvie est présente sur le Web, à l'adresse manuvie.com.

Pour obtenir de plus amples renseignements sur la Financière Manuvie, visitez le site manuvie.com, et pour obtenir de plus amples renseignements sur John Hancock, visitez le site johnhancock.com.


 

SOURCE Financière Manuvie

Renseignements :

Communications avec les médias

Michael May
Vice-président adjoint, Relations avec les médias
Financière Manuvie - Division canadienne
519 594-2660
michael_may@manuvie.com

Profil de l'entreprise

Financière Manuvie

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.