Les entreprises canadiennes sont aux prises avec la dépréciation du huard, selon un sondage de la Banque CIBC

Plus du tiers des entreprises subissent les contrecoups de l'affaiblissement de la monnaie, mais peu d'entre elles ont une stratégie proactive pour les surmonter

TORONTO, le 5 nov. 2015 /CNW/ - Bien que le déclin récent du dollar canadien puisse s'avérer une bénédiction pour certaines industries, un nouveau sondage de la Banque CIBC (TSX : CM) (NYSE : CM) révèle que plus du tiers (37 %) des propriétaires de petites entreprises au Canada disent souffrir de la chute du huard.

Voici quelques points saillants du sondage :

  • Trente-sept pour cent (37 %) des propriétaires d'entreprises sondés indiquent que le déclin récent du dollar canadien face à la devise américaine a eu une incidence négative sur leur entreprise.
  • Seulement 19 % affirment avoir retiré un avantage de la dépréciation du dollar.
  • Quarante-quatre pour cent (44 %) affirment que la chute du dollar a eu peu ou pas d'incidence sur leur entreprise.
  • Un sondage précédent de la Banque CIBC avait révélé que 65 % des propriétaires de petites entreprises n'avaient pris aucune mesure pour se protéger des fluctuations monétaires.

« Certains propriétaires de petites entreprises ressentent clairement les effets des variations du taux de change sur leur résultat net », observe Shelley Swanlund, vice-présidente, Services bancaires aux entreprises et chef, PME à la Banque CIBC. « Bien que moins d'un sur cinq en ait tiré des avantages, ils sont beaucoup plus nombreux à éprouver des difficultés. Cependant, ceux qui planifient de façon proactive dès maintenant pourraient en atténuer les conséquences négatives. »

Le huard a fortement reculé par rapport au billet vert au cours des trois dernières années, perdant près de 30 % de sa valeur après avoir atteint un sommet de 1,04 $ US en septembre 2012, et il a touché un creux d'environ 0,74 $ récemment, soit en septembre 2015. Malgré cette fluctuation considérable, un sondage récent de la Banque CIBC avait révélé que 65 % des propriétaires de petites entreprises n'avaient pris aucune mesure pour se protéger des variations des taux de change.

S'adapter à un dollar plus faible

« Même si la majorité des propriétaires affirment que la dépréciation du huard a une incidence sur leurs finances, nous savons qu'un tiers d'entre eux seulement ont pris des mesures pour faire face aux conséquences des fluctuations du dollar sur leurs activités », précise Mme Swanlund. « Pour les entreprises qui doivent acheter des matières premières ou des fournitures à l'étranger ou pour celles qui importent des biens destinés à la vente, même de petites variations des taux de change peuvent compromettre leur capacité concurrentielle et influer sur leur résultat net, mettant ainsi en évidence l'importance d'avoir une stratégie en matière de devises. »

Mme Swanlund suggère aux entreprises qui achètent des produits ou des services aux États-Unis d'ouvrir un compte en dollars américains. Ce compte peut leur permettre de régler des factures et leur donner la possibilité de convertir des fonds lorsque le huard augmente, comme au cours des dernières semaines alors que la valeur du dollar canadien a bondi de 5 %.

Les propriétaires de petites entreprises doivent penser au-delà de nos frontières

Un rapport récent (en anglais) du Service des études économiques CIBC souligne l'importance du secteur des petites entreprises dans l'économie canadienne en faisant remarquer que c'est à lui que l'on doit la création de 80 % de tous les nouveaux emplois dans le secteur privé au cours de la dernière année. On peut également apprendre dans ce rapport que ces emplois sont surtout liés au marché immobilier et aux dépenses des consommateurs canadiens.
Compte tenu du ralentissement que connaît le marché intérieur, un dollar plus faible et une reprise de l'activité économique aux États-Unis, il est important pour les PME canadiennes d'axer davantage leurs activités sur les exportations, comme le fait remarquer Benjamin Tal, économiste en chef adjoint et l'un des auteurs du rapport de la Banque CIBC.

Mme Swanlund en convient; le moment est venu pour les petites entreprises d'axer leurs activités sur les exportations et d'intensifier leurs efforts dans ce domaine. « Les propriétaires de petites entreprises ne peuvent pas tous continuer de compter sur les consommateurs pour assurer leur croissance, et la dépréciation du dollar leur ouvre de nouvelles possibilités au-delà de nos frontières », explique Mme Swanlund. « Bien qu'une telle stratégie doive être soigneusement planifiée, beaucoup d'entreprises peuvent profiter d'un dollar plus faible pour rechercher de nouveaux clients à l'étranger, mais elles doivent d'abord consulter des conseillers qui comprennent les défis d'ordre financier, opérationnel et logistique des exportations. »

Conseils pour faire face aux fluctuations monétaires :

  • Ayez un plan pour la gestion des risques liés aux devises. Intégrez à votre plan d'affaires une stratégie pour faire face aux fluctuations monétaires. Par exemple, les conseillers PME CIBC collaborent avec les propriétaires afin d'envisager diverses options, comme l'ouverture de comptes en dollars américains, l'utilisation de stratégies de couverture contre les risques de change et l'accès à des capitaux pour surmonter les variations des flux de trésorerie.
  • Intégrez la souplesse à votre modèle opérationnel. Les fluctuations monétaires et d'autres dépenses imprévues peuvent prendre les propriétaires de petites entreprises au dépourvu. Assurez-vous que votre entreprise est en mesure de résister aux fluctuations temporaires des flux de trésorerie en ayant accès à un fonds d'urgence, qu'il s'agisse d'économies qui y sont accumulées ou d'une marge de crédit.
  • Les spécialistes des opérations de change de la Banque CIBC et le service Change étranger Web @ CIBC vous offrent des outils et des conseils pour effectuer des opérations de change rapidement (p. ex., surveillance des taux de change en temps réel, accès à tous les détails d'une opération au même endroit et réception d'une piste de vérification de vos transactions).
  • Tirez parti des autres outils en ligne gratuits, comme le document de la Banque CIBC intitulé Votre guide de planification d'entreprise, que l'on retrouve dans le Centre de conseils aux PME de la Banque CIBC.

PRINCIPALES CONCLUSIONS DU SONDAGE :

Selon les propriétaires d'entreprises, quelle est l'incidence du déclin du dollar canadien face à la devise américaine sur leurs activités?

Incidence positive
•     Très positive (7 %)
•     Plutôt positive (12 %)
19 %
Incidence négative
•     Très négative (11 %)
•     Plutôt négative (26 %)
37 %
Peu ou pas d'incidence 44 %

Préférence des propriétaires d'entreprises du Canada sur la situation du taux de change entre le dollar canadien et le dollar américain qui est la meilleure pour leurs activités :

Parité entre $ CA et $ US 33 %
   
$ CA plus faible que $ US 24 %
$ CA plus fort que $ US 16 %
Le taux de change $ CA/$ US n'a aucune incidence sur mon entreprise 27 %

Du 23 au 25 septembre 2015, un sondage en ligne a été mené auprès de 751 propriétaires de petites entreprises du Canada choisis au hasard parmi les personnes inscrites au Forum Angus Reid. La marge d'erreur, qui mesure la variabilité d'échantillonnage, est de 3,58 %,19 fois sur 20. Les écarts dans les totaux ou entre ceux-ci s'expliquent par le fait que les chiffres ont été arrondis.

Services bancaires aux PME CIBC

Depuis près de 150 ans, la Banque CIBC offre aux propriétaires de PME les conseils, les services et le soutien dont ils ont besoin pour assurer la prospérité et la croissance de leur entreprise. Nous reconnaissons que pour les propriétaires de PME, les finances personnelles et celles de l'entreprise sont souvent indissociables, et que cette réalité présente à la fois des occasions d'affaires et des défis. Nous croyons que les meilleurs conseils sont prodigués par une personne qui comprend vos besoins en tant que propriétaire d'entreprise et en tant qu'individu.

La Banque CIBC offre aux propriétaires de PME les services d'un conseiller PME CIBC attitré qui agit comme point de contact central pour tous leurs besoins. Il s'agit d'un professionnel chevronné qui s'engage à comprendre l'entreprise, le secteur dans lequel le propriétaire exerce ses activités ainsi que les objectifs financiers personnels de ce dernier. Les conseillers PME CIBC travaillent avec les propriétaires pour trouver des solutions intégrées qui les aideront à réaliser la vision qu'ils ont à l'égard de leur entreprise et de leur vie personnelle.

Banque CIBC

La Banque CIBC est une importante institution financière canadienne d'envergure mondiale qui compte 11 millions de clients, tant des particuliers que des entreprises. Par l'intermédiaire de ses trois principales unités d'exploitation, Services bancaires de détail et Services bancaires aux entreprises, Gestion des avoirs et Marchés financiers, la Banque CIBC offre une gamme complète de produits et de services au moyen de son réseau étendu de services bancaires électroniques, de ses centres bancaires et de ses bureaux dans tout le Canada, aux États-Unis et dans le monde entier. Vous trouverez d'autres communiqués et d'autres renseignements sur la Banque CIBC dans notre Centre des médias, sur le site Web de l'entreprise, à www.cibc.com/francais

SOURCE Banque CIBC

Lien URL du PDF : http://stream1.newswire.ca/media/2015/11/05/20151105_C9194_DOC_FR_44405.pdf

Renseignements :

Olga Petrycki, directrice, Communications externes, 416 306-9760 ou olga.petrycki@cibc.com


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.