Les entreprises canadiennes plus optimistes que leurs contreparties mondiales quant aux perspectives transactionnelles

Selon un nouveau sondage, les entreprises affichent un bon appétit transactionnel, dans un
contexte de grand optimisme économique

MONTRÉAL, le 12 mai 2016 /CNW/ - Malgré la faiblesse du dollar canadien et une conjoncture économique difficile, les entreprises canadiennes affirment vouloir s'engager activement dans la recherche d'occasions de fusion et acquisition (F&A) à brève échéance. Le numéro courant de l'édition canadienne du Baromètre de la confiance des entreprises d'EY révèle que 61 % des répondants canadiens indiquent que leur entreprise prévoit examiner de telles possibilités au cours des 12 prochains mois, comparativement à 50 % des répondants mondiaux.

«Nos chefs d'entreprise constatent que la conjoncture économique actuelle prévaut depuis 18 mois, explique Ken Brooks, associé au sein des Services consultatifs transactionnels d'EY. Ils ont accepté d'avoir à composer avec la probabilité que le dollar canadien ne renoue pas avec la stabilité à court terme, et ils explorent de nouvelles pistes qui permettraient à leur entreprise d'accroître ses revenus et de maintenir ses résultats.»

D'après ce sondage d'EY, les entreprises envisagent sérieusement de procéder à des acquisitions. De fait, 54 % des répondants canadiens affirment que le conseil d'administration de leur entreprise se penche sur des projets à cet égard, soit bien davantage que leurs homologues mondiaux (28 %).

Des perspectives économiques optimistes
«L'optimisme à l'égard de l'économie canadienne a beaucoup progressé récemment, soutient M. Brooks. Dans une proportion de 98 %, les participants à notre sondage considèrent que la situation économique du pays est stable ou qu'elle s'améliore, comparativement à seulement 70 % il y a un an. Les projets de croissance des entreprises rendent compte de l'effet d'entraînement associé à un tel optimisme.»

Les intentions de création d'emplois évoquées par les répondants canadiens témoignent de l'effet d'entraînement que mentionne M. Brooks. Selon le sondage d'EY, 61 % des répondants canadiens soutiennent que leur entreprise prévoit créer des emplois et recruter des talents, soit beaucoup plus que les répondants mondiaux (seulement 28 %).

Vigueur du marché des F&A
Le sondage d'EY révèle que l'écart d'évaluation entre les acquéreurs et les vendeurs se rétrécit, 83 % des répondants estimant à moins de 10 % l'écart entre les attentes des premiers et celles des seconds, ce qui constitue une nette amélioration par rapport à il y a un an (57 %).

Les répondants canadiens font également preuve de plus de rigueur et de prudence dans l'évaluation des occasions d'acquisition de leur entreprise, 88 % déclarant qu'il est arrivé à celle-ci de renoncer à une transaction.

«L'incapacité de leur entreprise à réaliser des synergies et l'insatisfaction des attentes à l'égard des transactions sont les motifs évoqués le plus souvent par les répondants pour expliquer un tel renoncement, explique M. Brooks. Il est donc logique que les acquéreurs se concentrent désormais davantage sur le contrôle préalable et sur les efforts d'intégration en amont de la clôture d'une transaction. Autrement dit, avant de clore une transaction, les acquéreurs veulent s'assurer de s'y prendre de la bonne façon.»

Pour lire la version intégrale du rapport du sondage ou pour en apprendre davantage, cliquez ici.

À propos d'EY
EY est un chef de file mondial des services de certification, services de fiscalité, services transactionnels et services consultatifs. Les points de vue et les services de qualité que nous offrons contribuent à renforcer la confiance envers les marchés financiers et les diverses économies du monde. Nous formons des leaders exceptionnels, qui unissent leurs forces pour assurer le respect de nos engagements envers toutes nos parties prenantes. Ce faisant, nous jouons un rôle crucial en travaillant ensemble à bâtir un monde meilleur pour nos gens, nos clients et nos collectivités.

Pour en savoir plus, visitez le site ey.com/ca/fr. Suivez-nous sur Twitter @EYCanada.

EY désigne l'organisation mondiale des sociétés membres d'Ernst & Young Global Limited, lesquelles sont toutes des entités juridiques distinctes, et peut désigner une ou plusieurs de ces sociétés membres. Ernst & Young Global Limited, société à responsabilité limitée par garanties du Royaume-Uni, ne fournit aucun service aux clients. Pour en savoir davantage sur notre organisation, visitez le site ey.com/fr.

SOURCE EY (Ernst & Young)

Bas de vignette : "Principaux points saillants du sondage – Répondants canadiens c. répondants mondiaux (Groupe CNW/EY (Ernst & Young))". Lien URL de l'image : http://photos.newswire.ca/images/download/20160512_C3360_PHOTO_FR_689034.jpg

Renseignements : Julie Fournier, julie.fournier@ca.ey.com, 514 874 4308; Sasha Anopina, sasha.anopina@ca.ey.com, 416 943 2637; Leigh Kjekstad, leigh.kjekstad@ca.ey.com, 604 648 3807

RELATED LINKS
http://www.ey.com

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.