Les entreprises canadiennes adoptent des méthodes de rupture afin de favoriser l'innovation - Baromètre de l'innovation mondiale GE 2014

MISSISSAUGA, ON, le 26 juin 2014 /CNW/ - Selon le rapport Baromètre de l'innovation mondiale GE 2014 sur le Canada publié aujourd'hui, les chefs d'entreprise canadiens adoptent une stratégie d'innovation « prête pour la rupture » afin de satisfaire à la demande d'un environnement d'affaires mondial en constante mutation. Le sondage de cadres supérieurs - effectué dans 26 pays auprès de 3 200 répondants, le plus grand du genre dédié à l'innovation - explore les points de vue de hauts dirigeants sur l'innovation et l'influence de leurs perceptions sur les décisions d'affaires.

Au Canada, 69 % des cadres supérieurs reconnaissent le besoin des entreprises d'encourager les comportements créatifs et les processus de rupture afin de pouvoir innover avec succès. Parmi ces comportements, notons le partenariat avec d'autres entreprises afin d'améliorer l'avantage compétitif, l'usage de données et de l'analytique, ainsi que le recrutement et la fidélisation de nouveaux types d'employés talentueux.

« L'on cherche sensiblement à "saisir le monde" » note Elyse Allan, présidente et directrice générale de GE Canada. « Le changement est partout et le baromètre démontre bien comment les dirigeants relèvent les défis liés à l'innovation, s'assurant que leurs entreprises soient « prêtes pour la rupture » afin de développer de nouveaux marchés et supporter la croissance. »

En ce qui a trait à l'importance de la collaboration, on remarque une diminution marquée de l'incertitude exprimée lors du sondage de l'année dernière. Cette année, le sondage démontre que la collaboration est devenue plus courante, avec 72 % de cadres supérieurs à travers le monde considérant que la collaboration par rapport à la PI et au talent « en vaut le risque », alors que ce nombre était de 38 % en 2013. Les répondants canadiens ont rapporté le deuxième niveau de croissance le plus élevé résultant des activités de collaboration dans le domaine de l'innovation (+12 %). L'étude fait référence à la montée du cerveau mondial, où les experts de l'extérieur sont intégrés à l'entreprise afin de permettre un partage de connaissances par-delà les secteurs d'activités et les régions géographiques. La démocratisation des technologies permet également à une nouvelle génération d'entrepreneurs d'effectuer des partenariats qui les aident à développer leurs activités. Au Canada, 61 % des répondants font usage des innovations en source ouverte, faisant appel à des partenaires tels que des entrepreneurs afin de développer de nouvelles idées.

À l'échelle mondiale, les « données massives » sont devenues plus qu'un terme à la mode. Parmi les répondants, 70 % considèrent que les données massives sont essentielles pour optimiser l'efficience opérationnelle; on constate un intérêt intensifié pour les domaines de l'analytique et de la science des données. La réponse du Canada est moindre, à 47 %. Dans l'ensemble, seulement un dirigeant sur quatre se sent prêt pour les données de masse. Parmi les utilisateurs de données de masse au Canada, 88 % considèrent que le processus innovant comporte une valeur ajoutée, ce qui est beaucoup plus que la moyenne globale de 69 %.

Le talent continue d'être l'une des préoccupations majeures des cadres supérieurs canadiens. Alors que 79 % des répondants à l'échelle mondiale croient que le talent est un atout crucial pour une innovation réussie (une augmentation de 6 % par rapport à 2013), seulement 32 % d'entre eux croient que leur organisation arrive à bien attirer et conserver le personnel talentueux. Au Canada, c'est plutôt 15 % des cadres supérieurs qui prétendent bien y arriver. Les spécialistes des données gagnent en influence; alors que les données massives gagnent en importance, les entreprises qui désirent mettre à profit les avantages de l'analytique sont à la recherche de spécialistes pouvant interpréter de vastes renseignements et les utiliser afin de guider les décisions commerciales stratégiques. Parmi les répondants prêts à tirer profit de l'analytique et des données de masse, 72 % concèdent que les spécialistes des données ont une forte influence et détiennent beaucoup de pouvoir au sein de leur entreprise.

De plus, lorsqu'il est question des priorités auxquelles le gouvernement devrait s'attaquer, la position des cadres supérieurs canadiens correspond à celle de leurs homologues à travers le monde, qui demandent au gouvernement de : combattre la bureaucratie et la lourdeur administrative pour les entreprises à la recherche de financement et les incitatifs à l'innovation (88 %); veiller à ce que la confidentialité des entreprises et le secret commercial soient protégés adéquatement (87 %); et harmoniser les programmes d'études aux besoins des entreprises (86 %).

À propos du Baromètre de l'innovation mondiale GE :

Cette étude fut commandée par GE et menée par Edelman Berland, entre le 2 avril et le 30 mai 2014. Des entrevues téléphoniques auprès de 3 200 cadres supérieurs d'entreprises furent réalisées dans 26 pays. Tous les répondants étaient impliqués dans le processus d'innovation de leur entreprise et leur grade minimum était de vice-président. Parmi eux, 28 % étaient des premiers dirigeants. Les pays compris dans cette étude sont : L'Afrique du Sud, l'Algérie, l'Allemagne, l'Arabie Saoudite, l'Australie, le Brésil, le Canada, la Chine, la Corée du Sud, les Émirats arabes unis, les États-Unis, la Grande-Bretagne, l'Inde, l'Indonésie, Israël, l'Italie, le Japon, le Kenya, la Malaisie, le Mexique, le Nigeria, la Pologne, la Russie, Singapour, la Suède et la Turquie.

Pour accéder au Baromètre de l'innovation mondiale GE 2014 et au rapport du Canada, veuillez visiter : http://files.publicaffairs.geblogs.com/files/2014/06/Canada-report.pdf     

GE (NYSE : GE) travaille pour les choses qui comptent. Les meilleures équipes et les meilleures technologies pour relever les défis les plus ardus. Trouver des solutions dans les domaines de l'énergie, de la santé et de la maison, des transports et des finances. Construire, faire fonctionner, faire avancer, prendre soin du monde. L'imagination ne suffit pas. Il faut agir. GE travaille. Pour plus de renseignements, visitez le site web de l'entreprise au www.ge.com/ca

SOURCE : GE Canada

Renseignements : Personne-ressource pour les médias : Kim Warburton, GE Canada, Kim.warburton@ge.com, Téléphone : 416-561-8316; Rahim Ladha, GE Canada, Rahim.Ladha@ge.com, Téléphone : 647-281-7073

Profil de l'entreprise

GE Canada

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.